Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez | 

Envoyez Gunther au numéro suivant, et il touche votre tralala ~

Invité
Invité
Sujet: Envoyez Gunther au numéro suivant, et il touche votre tralala ~   Sam 11 Juin - 2:50

Informations

• Prénom : Gunther
• Surnom : Gunty
• Âge : 25 ans
• Race : Humain

• Groupe : Vagabond
• Classe : Guerrier-mage
• Avantage : Force
• Désavantage : Défense

Description physique

Gunther est... Sûrement pas ce que vous imaginez. Enlevez toute musique de votre esprit, ne mettez pas une ambiance tamisée, et concentrez-vous sur ce que vous voyez.
Et ce que vous pouvez voir peut vous plaire, pourvu qu'une chevelure rouge flamboyante soit votre truc.
Parce que le Gunther, il a des cheveux rouges. Et on les voit à des lieux à la ronde. Un rouge fantastique, un rouge accrocheur; ils dansent comme des flammes sur son visage, ils partent en bataille dans une sorte de désordre ordonné, calculé. Soigné. Parce que l'homme prend soin de lui. Il essaie d'être impeccable. Il est sa propre vitrine. Mais interdit de venir lécher. Il n'est pas dans ce genre de choses.
Et si vous avez fini de regarder ce point rouge, vous remarquerez, plus bas, ses yeux bleus. Ils lui viennent de sa mère, d'ailleurs. Des yeux bleus tournant un peu au gris par temps de pluie.
Il se veut toujours souriant, restant assez ouvert.Et son visage fin exprime beaucoup trop de choses, de même que son regard.
Et il fait peut-être un peu plus jeune que ce qu'il est vraiment.

Pour les caractéristiques globales, le bougre mesure 1m80, et pèse 72 kilos. Et pourtant, il sait manger. Il a même un coup de fourchette plus dévastateur que ses armes, on peut dire. Mais il ne prend pas, ou vraiment difficilement.
Etant dans un métier plutôt physique, il s'est bâti au fil des années une certaine carrure. Ses épaules pas si larges le cachent un peu, mais on peut sentir les tablettes ou son crochet au détour d'une bagarre de bar.

Petite trivia, même s'il a souvent des gants, vous avez une chance de voir, quand il les enlève, de petites piqûres à ses doigts, dû à sa passion pour la couture. Très viril, n'est-ce pas ?
311 mots

Description mentale

L'étiquette. S'il y a bien une chose qu'on m'a apprise, dans mon enfance, avec le respect pour les femmes (Avec ma mère, en même temps, ça aurait été compliqué de ne pas l'apprendre), c'est bien le port de l'étiquette.

Comment se tenir en société. Comment parler correctement à la noblesse. Comment faire ci ou ça... Mais, il y a un soucis majoritaire. Une étiquette, on n'y fait pas trop gaffe au début. Elle est là, on se dit que c'est normal, on aime lire les instructions un instant, et un jour on se dit qu'elle nous agace. Qu'elle gratte. Alors, on se dit que ce jour devait arriver, et on l'enlève petit à petit. Car elle est toujours mise de façon agaçante.

Je sais rester poli, je sais être courtois, parfois avenant. En même temps, pour travailler en tant que mercenaire, et vendre son image, il y a bien plus que simplement savoir manier une épée. L'image est importante. On est le produit, il faut pouvoir se vendre. Une logique de marchand, mais une réalité pour qui se trouve dans le milieu.
Un sourire splendide, une apparence soignée et un sens du détail font toujours une bonne accroche en plus.

Car le Gunty prend soin de son image. Il se vend, mais n'entre pas dans la prétention. Pourquoi mentir sur mes capacités réelles ? L'exagération et la grosse tête ne sont, au final, que le meilleur moyen de se lancer dans une mort certaine. Le jeune homme que je suis - je n'ai que 25 ans voyons ! - reste terre-à-terre sur ce point. Je tiens bien trop à la vie et à pouvoir voyager pour la jeter bêtement.

Et dans mon image, je me montre particulièrement respectueux des femmes; parce que j'ai déjà vu ma mère en colère contre mon père, ce qui s'est exprimé au travers d'un vase volant ? Peut-être. Mais plus sérieusement, disons simplement que je suis redevable de la douceur qu'elle aura eue pour moi durant toute mon enfance. Et là où je n'ai retenu qu'une indifférence par rapport au modèle masculin, le modèle féminin aura gardé une marque importante pour moi. Aussi serai-je particulièrement bienveillant avec les femmes.
Mais non, je ne suis pas le genre coureur de jupon ! Je vous arrête de suite ! J'ai certes un sens de l'humour fantastique -si plus bas que le niveau du sol s'apparente à de l'humour - mais quant à la drague, je suis bien plus bas. Je reste professionnel.

Un homme impulsif, mais qui sait garder son calme en général.
Un goinfre invétéré, incapable de contenir ma dépendance à ce qui est sucré. Même si l'alcool ne me dérange pas, je préfère la douceur du sucre.
Un goût enfantin ? C'est peut-être pour ça que j'aime m'habiller dans des couleurs claires, avoir une stature un peu comme un héros, ou la personne sur qui compter ? Allez savoir.
Cependant, il m'arrive d'aimer les réactions théâtrales, ou assez immature. Peut-être pas à aller jusqu'à prendre des poses, mais pourquoi pas. Mais j'aime tout ce qui est dans l'exagération, j'aime le sordide. j'aime le moralement perturbant, les choix qui ne sont ni positifs ni négatifs.

Et surtout, j'aime une chose en particulier. Ou plutôt deux. Les épées et la magie. Et c'est sûrement pour ça, qu'aujourd'hui, je peux vivre de ces deux choses.
569 mots

Histoire

La famille Heartlight. Une famille de Rosanne, qui s'était enrichie pendant la période d'essor d'après guerre. Sans titre de noblesse, même pas le plus minime. Juste une fortune. Juste de la bourgeoisie tout ce qu'il y a de plus simple.  Disons simplement que l'entreprise familiale tournait autour du commerce de pierres précieuses. Un marché de luxe, ambitieux et assez bien vu pour tout touriste. " Après tout, quoi de mieux qu'une belle pierre pour le regard de sa femme ? " était un des slogans que le maître de maison aimait répéter.

Car le maître de maison actuel, monsieur Heartlight Owen, héritier de son père et de son père avant lui, aimait particulièrement la gente féminine. "Offrir une pierre sublime à une femme, mes enfants, est naturel. Les belles pierres doivent bien être ensembles. Mais la pierre doit mettre la femme en valeur, c'est la chose la plus essentielle à notre commerce."
Une morale particulière à apprendre à deux enfants, alors qu'ils n'étaient âgés que de 8 ans pour l'ainé, Gunther, et de 6 pour le cadet, Hans. Même si les deux ne comprenaient pas vraiment, à force de répéter de telles moralités, une éducation se fait. Mais bon, quelle éducation attendre d'un férus de marchandage, si ce n'est des paroles un peu vide pour le profit ?
"Mais tu n'as pas eu la même assurance le jour de notre rencontre, mon cher; venez-là les enfants, que je vous raconte comment votre père a été confiant ce jour-là..." Mais d'un autre côté, la mère aimait contre-balancer les apprentissages avec les histoires compromettantes de son mari à leur rencontre, ou à d'autres occasions. Impliquant des chutes, des boissons renversées, des excuses à profusions et d'autres gaffes mouvementées.


Voilà à peu près le type d'environnement dans lequel notre protagoniste avait évolué. Entre l'apprentissage de l'étiquette obligatoire dans ce cercle aisé, comment se comporter en société (ou plutôt dans les hautes sphères, car monsieur Heartlight espérait un jour que la famille accède à un titre de noblesse), les bonnes manières, la lecture, l'écriture, et l'escrime. Toute une étiquette et des cours semblant ennuyer l'ainé, mais plaire au cadet. Ils apprirent en même temps chaque chose, avec d'un côté la fermeté et la dureté de leur père, et la tendresse et la compassion de leur mère de l'autre.
Mais les différences entre les deux frères se firent ressentir en quelques années. Gunther semblait bien plus à l'aise dans tout ce qui traitait du maniement des armes, et sa curiosité enfantine sur le monde commençait déjà à se marquer; ainsi que pour la magie, ce pourquoi son père décida de lui faire avoir, en plus des autres cours, des cours de magie. Juste pour une initiation, car il comptait laisser l'affaire familiale à l'ainé, par logique, par le droit de l'âge. Et car il mettait tous ses espoirs sur son premier fils. La politique. Si son deuxième fils pouvait être utile, ce serait s'il venait à se marier avec une noble au détour d'une soirée à laquelle ils auraient été conviés.


Mais, lorsque notre cher Gunty vint à atteindre l'âge de 14 ans, la réalité rattrapa son père.
L'enfant bon dans tous les domaines qu'il souhaitait n'était autre que Hans. La déception frappa le père, qui décida de rendre l'éducation du plus jeune des deux frères prioritaires. Penser profit et logique. Après tout, c'était la décision la plus logique pour assurer un avenir au commerce de la famille qui existait depuis déjà des années.
Ce qui causa quelques émotions dans l'entourage de la famille. Et dans la famille même, la mère ne pouvant tolérer un tel comportement de la part de son mari. Quelques tensions commencèrent à apparaître dans le couple au fur et à mesure que les jours passaient. Le mal était déjà fait. Surtout pour le vase favori du père, suite à une querelle plus violente que les autres; jusqu'au jour où, ne pouvant supporter une telle atmosphère, le garçon roux prit sa décision.  
Quitter le foyer familiale, prendre sur lui cette situation et remettre de la stabilité pour le bien de son frère. Même s'il n'en laissa qu'une lettre derrière lui avant de partir. Même s'il dût laisser bien des choses derrière lui, dont le confort d'une vie de luxe - et encore, elle était assez incertaine maintenant -il s'était seulement dit qu'avec ce qu'il avait apprit, il pourrait s'en sortir.


Qui n'a jamais entendu parler des mercenaires, après tout ? Ces personnes fortes, libres, capable de terrasser des monstres pour peu qu'on leur en donne l'argent. Pas vraiment le modèle de noblesse le plus fantastique, mais dans l'esprit du jeune roux, ils n'avaient rien à envier aux paladins sauvant la veuve et l'orphelin. Alors pourquoi ne pas s'en faire une profession ?
Mais ce fût plus facile à dire qu'à faire. En effet, voyager et se balader de village en village, quand on est un inconnu, rend plus compliqué toute possibilité d'avoir un travail. Mais à force de persévérance (ou de recherche de chats, d'aide à porter des cargaisons et autres travaux bien peu héroïque) il parvint à se faire une petite réputation. D'homme à tout faire.
Au moins pouvait-il se faire un peu d'argent quotidiennement.

Il continua son chemin ainsi, avec de petits travaux, se déplaçant un peu partout en Rosanne avant de se dire que, tenter l'aventure de l'autre côté de l'océan, serait un bon plan. Après tout, pourquoi ne pas voir si, dans des royaumes en paix, il ne pourrait pas se faire une vraie réputation ?
Alors le jeune homme le fit; prenant la mer, arrivant dans un continent qu'il ne connaissait qu'au travers des livres et histoires. Qui ne connaît pas les histoires de Chrom et de ses veilleurs, après tout ? C'était il y a si peu de temps. Un nouveau continent dans une ère de paix, c'est le genre de chose profitable pour qui veut être mercenaire. Parce que la paix rend les gens plus relâchés, moins méfiant. Et qu'ils se rendent compte de l'importance de compter sur des personnes fortes en cas de conflit.


Alors il continua son entreprise personnelle, sans reprendre de nouvelles de sa famille directement. Alors qu'il s'affirmait un peu plus dans son nouveau métier de mercenaire (car il avait enfin réussi à avoir les vrais requêtes qu'il espérait !), il se retrouvait parfois à escorter un simple marchand, parfois à récupérer un chat perdu. Il sauva au hasard des chemins un comte de la nouvelle Plegia, attaqué par un groupe de bandit. Il pût ainsi se faire un nom et n'avait plus vraiment de problèmes pour trouver du travail depuis.
Mais aujourd'hui, cela fait 7 ans qu'il est parti de chez lui. Il ne s'en est pas rendu compte, en fait. A devoir vivre au jour le jour au début, puis réussir à avoir plus de facilité, se poser à des endroits, voir du monde, autant par les villes qu'il a explorées que par les myriades de personnes qu'il y aura croisé.  Et il se sera forgé, petit à petit, au gré des locaux et des évènements. Il n'aura jamais oublié ses regrets et ce qu'il avait quitté, mais n'aura pas pour autant arrêté de regarder vers le futur que l'enfant d'autrefois arpente aujourd'hui.
1206 mots

HRP

• Le personnage sur mon avatar •
Reinhard van Astrea - Re:Zero Kara Hajimeru Isekai Seikatsu

• Comment j'ai connu le forum •
Skype ~

• Mes remarques sur le forum •
Il est sympa. Bon par contre, pour l'ergonomie, les trucs partout autour je m'y perd, trop d'infos à gérer hu @w@

• Ma connaissance de Fire Emblem •
Hum, j'ai jouer à quoi... 4 fire emblem entièrement, j'ai perdu ma save d'un 5e, et je suis dans la run des deux derniers ? 8D

• Le code du règlement •



Manfred
avatar

Messages : 537
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t134-manfred-there-is-always-hope-even-for-a-lost-man-fini

Feuille de personnage
Classe: Civil/Forgeron
Niveau:
3/10  (3/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2Marteau viril
3Hache de verre
4Potion
5Hache de verre
Sujet: Re: Envoyez Gunther au numéro suivant, et il touche votre tralala ~   Sam 11 Juin - 6:56
Bienvenue Gun-chan ! ♥





Je vous parle en #FFCB60

+ Footsteps In the Lonely Valley + Ohne Dich + Valley of Flowers + Glass Skin + Mein Herz Brennt + Rinkaku +

''The feelings concealed in the innermost depths of my heart....throb with a gentle smile''

Merci Reyn ♥:
 
Veraka
avatar

Messages : 105

Feuille de personnage
Classe: Epéiste
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du corbeau
3
4
5
Sujet: Re: Envoyez Gunther au numéro suivant, et il touche votre tralala ~   Sam 11 Juin - 8:23
Eeeet voila! Oula vous avez tous posté vos fiche la même soirée.. C'est un complot hein? ;^; *PLS*

Plus sérieusement, j'adore ta fiche et j'adore ton style d'écriture donc tu mérites un bon petit cookie bonus! Le tout fait du sens honnêtement et tu sembles pouvoir apprécier la vie libre du vagabondage et profiter des simples plaisirs de la vie... MAIS attention quand on t’envoie sauver des chats, il est possible que se soit en fait un laguz un peu agressif c: -Sort-

Sans plus attendre, tu es.... *Fait tomber les ballons et confettis!*

Tu es validée !
Tu peux d'ores et déjà commencer à RP si tu le souhaites en faisant une demande dans la "Gestion des personnages", poster ta fiche de liens etc...En tant que Guerrier Mage, tu commences avec un jolie tome de Foudre encore dans son emballage ainsi qu'une épée de bronze (C'est dangereux d'aventurer tout seul, prend ca!)  . Au cours de ton aventure, en ayant acquis plus d'expérience, tu pourras posséder des armes plus puissantes et peut-être même  apprendre a commander la foudre pour rendre ton épée encore plus cool et peut-être affronter Hans dans un duel a mort au sommet du monde sur le dos d'un dragon ♥♥♥ AHHHHH♥♥♥♥Eum.... Bonne continuation à toi et que le bâton de Tautaurok veille sur toi !

Guerrier-mage niveau 1 créé
PV13
FOR10
MAG7
VIT6
TEC9
CHA4
DEF6
RES7

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: Envoyez Gunther au numéro suivant, et il touche votre tralala ~   

Envoyez Gunther au numéro suivant, et il touche votre tralala ~

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Collections numérisées d'enluminures
» TNT - la télé tout numérique
» 1° SUPERIEUR; Les Grandes Personalités de la Numérologie
» Numéros surtaxés enfin gratuits !!
» La venue des Numénoriens en Terre du Milieu

Fire Emblem Rebirth :: Hors-jeu :: Registre des personnages :: Validés+
Sauter vers: