Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez | 

Full Metal Jacket (Taurok)

Invité
Invité
Sujet: Full Metal Jacket (Taurok)   Ven 27 Mai - 14:39
- Désolé, petit. On a pas le droit de laisser rentrer les mineurs non accompagnés.
- Je suis en pèlerinage, Monsieur. On m'attend au Temple pour un conclave très important. Et si je puis me permettre, mes collègues du clergé seraient assez mécontents de me voir arriver en retard.

Les deux gardes échangèrent un bref regard puis fixèrent de nouveau l'avorton en cape poussiéreuse qui s'était présenté devant eux ; enfin, ils s'écartèrent, laissant le jeune prêtre franchir les portes de la ville, le coeur battant. Pour un de ses rares mensonges, celui-là avait fonctionné à merveille - il avait presque prononcé sa phrase sans trembler. On respectait le clergé de Naga partout, et s'il y avait quelqu'un qui ressemblait à un prêtre, c'était bien Alester.

Alester, pour qui braver l'autorité paternelle était un exploit en soi, et braver celle d'un garde davantage encore, s'était rendu à Steiger à l'insu de toutes les personnes qui le connaissaient, prétextant un pèlerinage pour rencontrer le clergé de Valm. Son affaire s'était jusque-là plutôt bien passée, bien qu'il ne regrette pas la semaine passée à faire la vaisselle au sein d'une caravane marchande pour arriver jusqu'ici. Et bien que jamais -ô grand jamais- il n'aurait osé traverser une si longue distance seul, son expédition avait une allure de voyage fantastique.

Steiger était encore plus grand qu'Ylisstol, mais il y régnait une sorte de tension qu'Alester trouvait désagréable. Il n'avait jamais vu autant d'hommes en armes patrouiller les rues, et s'il ne savait pas mieux, il aurait juré que le pays était en état de guerre. Quiconque régnait sur la ville devait commander avec une poigne de fer.
Il acheta une carte à un prix exorbitant pour se diriger dans les rues de la capitale, mais malgré cela, il mit plusieurs heures à déambuler à l'intérieur, s'arrêtant au moindre bâtiment qu'il trouvait joli. Il finit par trouver son chemin jusqu'à une maison luxueuse près du quartier de l'Académie. Il avait un peu peur de la suite, maintenant. Il s'était rendu jusqu'ici pour parler à une personne qui ne connaissait même pas son existence et qui avait toutes les chances de l'envoyer sur les roses. Mais il était prêt à y mettre le prix.
Alester adressa une prière silencieuse à Naga pour être bien reçu, puis toqua à la porte. Après un moment, elle s'ouvrit, et il s'inclina profondément avant de bafouiller :

- Bonjour, Monsieur. Je m'appelle Alester. J'aurais une requête personnelle à vous adresser, s-si je peux me permettre de prendre un peu de votre temps.


Taurok
avatar

Messages : 232
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t11-taurok

Feuille de personnage
Classe: Héros
Niveau:
5/10  (5/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Sanguine
2Coeur de lion
3Branche
4Hache d'argent
5
Sujet: Re: Full Metal Jacket (Taurok)   Ven 27 Mai - 18:51
La nouvelle vie de Taurok était bien plus ordonnée que ses années de vagabondage. Désormais, il s'entrainait de nouveau quotidiennement : exercices musculaires, méditation, combat à mains nues, lutte traditionnelle, tactiques militaires... Il avait beau déjà être très doué, il ne voulait pour rien au monde perdre ses facultés au combat. Ainsi il venait d'endosser de nouveau, après son entrainement et un bon bain, son épais manteau de combat rouge.

C'est après ce bon début de journée qu'il entendit toquer à sa porte. Bizarre, il n'attendait personne... Son épée à la ceinture, il se rendit alors à la porte pour ouvrir, et trouva devant lui un jeune homme... frêle, pas très impressionnant et de toute évidence qui faisait de son mieux pour essayer d'avoir l'air le plus sûr de lui. Une requête personnelle à lui adresser, hein ? Lui faisant signe d'entrer et fermant la porte derrière lui, il marcha un peu pour aller s'assoir à sa table avec lui.

L'intérieur de sa demeure était très joliment décoré : on reconnaissait bien là l'architecture traditionnelle de Valm, majestueuse et imposante. Une vieille dame à l'air plutôt stricte mais digne arriva, servant deux tasses de thé aux herbes : une pour son invité, une pour lui. Remerciant la servante, Taurok lui parla donc, d'une voix assurée, avec cet air ferme mais honorable qu'on voyait tant au sein de la classe combattante de l'Empire de Valm.

« Une requête personnelle... ? Je vous écoute. Mais je vous préviens : au-delà du prix, il faut tout de même qu'il y ait un intérêt. »

Effectivement, il n'aimait pas perdre son temps. Ainsi, quoi que soit le besoin du jeune homme, il aurait préféré au moins que, quitte à être payé, il le soit pour quelque-chose qui en vaille la peine. Après tout, il ne travaillait pas pour l'argent, sa paye d'instructeur étant largement suffisante pour lui garantir tout ce dont il avait besoin, mais pour ce qu'il pouvait apporter aux autres et, dans certains cas, ce que les autres pouvaient lui apporter. C'était un instructeur, plus un mercenaire.

Au vu de sa constitution physique, sa discipline, la précision millimétrée et pourtant intuitive de chaque mouvement qu'il effectuait, on pouvait ressentir toute l'expérience et la compétence qu'il avait accumulé au fil du temps. On pouvait également voir des médailles à sa poitrine, qui représentaient toutes différents symboles. Certaines mettaient en avant ses faits d'armes passés, d'autres son temps de service dans l'armée de Valm, mais l'une d'entre elle se démarquait : celle-ci était bien connue, même en-dehors du pays, par certains : c'était le blason d'honneur impérial. Cette décoration était remise par le Grand Empereur en personne, et c'était l'une des plus hautes distinctions qu'un homme pouvait recevoir. Après tout, Taurok avait connu non seulement le Grand Empire, avec son empereur, mais également ses prédécesseurs. C'était un atout non-négligeable pour la nation, de par son expérience.

La réputation de Taurok s'était faite au sein du pays, au fil des mois : il entrainait l'élite, et même si ses méthodes étaient excessives et très dures à supporter, il était capable d'accomplir de véritables miracles. Certains cas désespérés avaient réussi à dépasser plusieurs soldats-nés grâce à son entrainement en un peu moins d'une année, et certains soldats déjà chevronnés s'étaient encore perfectionnés sous sa tutelle. En bref, il s'était fait connaître comme un pédagogue très singulier et acharné, mais surtout comme quelqu'un de très efficace.

« Mais surtout, même si votre demande vous paraît impossible, sachez que je peux être très surprenant... J'admet être curieux quand à la raison de la visite d'un membre du clergé Ylissien aussi loin de chez lui »

Oui, il avait reconnu rien qu'à ses vêtements son origine... Ce n'est pas comme si les prêtres de Naga courraient les rues, après tout.

Invité
Invité
Sujet: Re: Full Metal Jacket (Taurok)   Ven 27 Mai - 20:43

Alester s'assit en face de l'instructeur et remercia la dame pour le thé. Il en but une gorgée avant de s'éclaircir la gorge. L'intérieur luxueux lui rappelait un peu sa maison. Mais il ne devait pas oublier qu'il n'était pas chez lui ; il était en territoire étranger, et la personne en face de lui, un instructeur de renom qui avait affaire à bien plus compétent que lui tous les jours. Il devait se vendre, faire bonne impression. Son enthousiasme habituel avait fait place à un Alester peu sûr de lui, tant il sentait que cet entretien était vital.

Il avait faillir mourir des milliers de fois, à cause de sa propre fragilité. Il ne voulait pas ressembler à ces soldats assoiffés de sang dont l'unique neurone résidait à la pointe de leur lame. Il était utile, il le savait, mais être une proie dans un monde de prédateurs n'avait rien d'agréable... Naga devait le haïr, pour le doter d'une telle malchance. A moins que ce ne soit seulement sa maladresse, son inadaptation générale à ce monde, tant sociale que vitale. Alester était cruellement conscient que les gens se montraient sympathiques envers lui pour ses soins miraculeux, mais s'exaspéraient peu à peu de ses bourdes successives.

- Eh bien, je, j'ai entendu parler de vous. Vous êtes un instructeur de talent, l'un des meilleurs.

Inutile de lui raconter qu'il avait raté l'examen d'entrée des Veilleurs par deux fois, son apparence le desservait déjà assez sans qu'il n'ait besoin de parler.

- Je ne m'attends pas à devenir le soldat ultime, ce n'est pas mon intention, simplement... Je ne veux plus être un fardeau sur un champ de bataille. Je suis sûr que vous comprenez.

Il releva les yeux vers Taurok. Il avait parlé avec fermeté ; la balle était dans son camp.

- Je suis prêt à relever toutes les épreuves que vous me donnerez, s-si vous acceptez, bien sûr. S'il vous plaît, enseignez-moi ce que vous savez.


Taurok
avatar

Messages : 232
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t11-taurok

Feuille de personnage
Classe: Héros
Niveau:
5/10  (5/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Sanguine
2Coeur de lion
3Branche
4Hache d'argent
5
Sujet: Re: Full Metal Jacket (Taurok)   Ven 27 Mai - 22:29
Taurok avait écouté avec attention la requête du jeune Ylissien... Un membre du clergé qui souhaitait apprendre à se battre ? C'était presque irréel. Même comparé au standard des recrues, il avait l'air faible et fragile et, surtout, il n'avait pas du tout l'esprit d'un soldat. Mais après-tout, qu'est-ce que la vie sans challenge ? Il fallait bien accepter des défis plus complexes pour pouvoir prétendre au titre de meilleur instructeur militaire au monde, surtout quand la compétition était aussi ardente, entre ses homologues Valmiens et les grands maîtres Féroxiens qui, bien que généralement plus portés sur le combat que sur la discipline militaire, restaient de redoutables adversaires dans le cadre d'une quelconque forme de comparaison.

Prenant quelques secondes pour l'observer, il lui parla alors, visiblement perplexe et assez intrigué quand à ses motivations

« Vous... ? Apprendre à vous battre ? J'avoue que ça n'a pas l'air facile. Vous avez l'air plutôt chétif et vous n'avez pas l'esprit d'un batailleur. Cependant... On ne m'a pas attribué mon titre pour rien. Ce qui est important, pour apprendre, ce n'est pas d'être taillé pour ça : c'est d'être motivé et d'avoir la volonté la plus tenace du monde. »

Alors il but une gorgée de son thé, tranquillement, avant de poser son regard fier et déterminé sur lui, reprenant la parole pour lui poser cette ultime et décisive question. À son ton, on devinait qu'il était on ne peut plus sérieux et qu'il ferait tout pour réussir son objectif

« C'est la seule fois que je vous le dirais ainsi : ça sera dur. Très dur. Mais si vous acceptez, je vous réserve une chambre individuelle à Grahald, juste à côté, et nous commencerons dès aujourd'hui par quelques échauffements basiques après que vous ayez installé vos affaires. »

Oui, il était même prêt à commencer le jour même. C'était ça, que d'être habitué à entraîner régulièrement des élèves tous plus différents les uns des autres. Il entrainait aussi bien parfois des recrues prodigieuses que des combattants d'élite venus s'instruire auprès de lui. Mais cette fois, il aurait l'un de ses types préférés : ceux qui n'avaient rien pour eux - ni la force, ni le courage, ni la motivation - mais qui souhaitaient apprendre, quitte à aller demander l'aide de personnes aux méthodes aussi poussives que les siennes.

Il en ferait un homme aux nerfs d'acier et avec une vraie culture du combat. Si quelqu'un était capable de tout ça, c'était bien lui.

Invité
Invité
Sujet: Re: Full Metal Jacket (Taurok)   Sam 28 Mai - 15:41
- Vous avez raison. Je ne suis pas un combattant.

Et s'il parvenait au bout de cet enseignement, il ne l'utiliserait pas pour prendre des vies. Pas volontairement, en tout cas - c'était contre tous ses préceptes. Il voulait simplement être moins chétif, plus résistant. Le reste suivrait tout seul, du moins il l'espérait.
Manifestement, il avait convaincu Taurok - ou plutôt avait-il l'air tellement nul qu'il constituait peut-être un challenge aux yeux de l'instructeur. Pas difficile de deviner ; le mépris qu'inspirait sa petite taille et son regard naïf le suivait comme une seconde peau. Pourtant, il faisait face à un des plus grands guerriers de Valm. Ce Taurok avait une confiance aveugle en quelque chose qui échappait complètement à Alester, quelque chose qu'il aurait bien aimé saisir pour obtenir une même aura.

- Merci ! Je ne vous décevrai pas.


Il se redressa et s'inclina profondément, cachant son incrédulité. Aujourd'hui ? Si tôt ? Boah, ça ne le dérangeait pas. Il lui faudrait juste trouver une excuse auprès de la famille pour justifier l'extension de son séjour dans la cité militaire. Retenant à grand mal le flot de questions qui menaçait de franchir la barrière de ses lèvres, il demanda seulement :

- Du coup, je dois vous appeller comment, euh, maître ? Il se passa la main dans les cheveux, un peu nerveux, avant d'ajouter : Ah, et je ne suis jamais venu à Steiger avant. Y a-t-il des choses que je dois retenir pendant mon séjour ici ?

Taurok
avatar

Messages : 232
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t11-taurok

Feuille de personnage
Classe: Héros
Niveau:
5/10  (5/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Sanguine
2Coeur de lion
3Branche
4Hache d'argent
5
Sujet: Re: Full Metal Jacket (Taurok)   Sam 28 Mai - 17:32
Ainsi, il acceptait d'être instruit par Taurok... Le chemin seront long et difficile, ça, il préférait ne pas lui faire de faux espoir. Il n'était jamais venu à Steiger ? Pas étonnant, pour venir dans un endroit pareil, il fallait déjà accepter sa culture très... atypique comparée à celles que l'on pouvait avoir à Ylisse ou Regna Ferox. Ici, les habitants n'étaient pas forcément du genre fanfarons et légers. Non, ici, quand il se passait quelque-chose, c'était du sérieux.

« Des choses à retenir ? Hmm... Déjà, il n'y a aucune garde. C'est l'armée qui s'occupe de tout, y compris la sécurité intérieure. Alors si tu croises un soldat, ne fais pas trop le malin... Même si ça a pas l'air d'être vraiment ton genre. Ah oui, et quoi que tu fasses, par pitié, évite de dire du mal du Grand Empereur. Ça n'a pas très bien fini pour les derniers à s'y être essayés... »

Comment il devait l'appeler ? Tiens, ça, c'était une question amusante. Évidemment, "maître", c'était un peu formel, mais pourquoi pas...

« Quand à comment tu dois m'appeler, c'est "Maître" ou "Monsieur", à toi de voir. Par contre, si j'entend un seul "vieille branche", "mon gars" et autres "mon p'tit pote", prépare-toi à transporter des cailloux du petit matin au soir... »

Ainsi après avoir répondu à ses questions, Taurok accompagna son jeune élève en-dehors de sa demeure pour aller dans les rues de Steiger. La cité avait beau être un peu sérieuse et étrange avec ses soldats de partout, les gens n'avaient pas l'air malheureux ou pauvres. Au contraire, les avancées technologiques phénoménales du pays semblaient avoir amélioré la vie de tout le monde, et il y avait comme un sentiment de sécurité et de puissance qui émanait de cette ville.

L'instructeur militaire avait amené Alester jusqu'à une bâtisse très proche, qui était vraiment majestueuse bien que peu imposante. Se tournant vers le jeune homme, il lui tendit alors une sorte de formulaire avec visiblement plusieurs champs à remplir : le nom, la date de naissance, le sexe... En gros, plusieurs informations personnelles

« Tiens, voilà ta résidence. Les frais d'hébergement sont compris par ceux de l'enseignement. Tu as droit à une chambre individuelle, et il faudra que tu remplisses ce formulaire et l'apporte chez un forgeron pour qu'il te grave une plaque militaire. C'est une obligation pour tout soldat et étudiant sous la tutelle d'un instructeur impérial... En cas de problème, on pourra t'identifier, que ça soit pour ta protection ou si tu commet un crime. »

Invité
Invité
Sujet: Re: Full Metal Jacket (Taurok)   Mer 15 Juin - 12:11
Vieille branche ? Alester émit un léger rire avant de répondre :

« Vous n'avez pas l'air si vieux que ça. » Il acquiesca aux recommandations suivantes avant de continuer : « Quel genre d'homme est votre Empereur exactement ? »

Alester savait très bien à quel genre de régime les habitants de Valm étaient soumis ; pour ainsi dire, les deux semaines de lecture qui avaient précédé sa venue ici n'avaient porté que sur ce sujet. Malgré tout, il était curieux de connaître l'avis de Taurok sur la question. Pour occuper un tel poste dans l'armée Valmienne, il devait avoir tout intérêt à ne pas faire de vagues. Il comprenait parfaitement, mais il était tout de même curieux.

Hébété, le prêtre mit un peu de temps à admirer l'immense demeure. Il s'attendait à pire, comme hôtel... Il s'empara du questionnaire que Taurok lui avait donné, sortit une belle plume de son sac et commença à remplir les champs. Il disparut dans la résidence pour y déposer ses maigres effets, puis ressortit retrouver celui qu'il pouvait considérer comme son nouveau maître d'armes. Se tenant aussi droit qu'il le pouvait -il était un soldat maintenant, non?- il déclara :

« J'attends vos instructions, monsieur. »

Taurok
avatar

Messages : 232
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t11-taurok

Feuille de personnage
Classe: Héros
Niveau:
5/10  (5/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Sanguine
2Coeur de lion
3Branche
4Hache d'argent
5
Sujet: Re: Full Metal Jacket (Taurok)   Dim 19 Juin - 16:12
Effectivement, visuellement, on aurait pu croire Taurok assez jeune : pas plus de 25 ans, la trentaine en poussant un peu, et encore... On aurait pu sans mal le croire plus jeune que cela, La réalité, c'était qu'il avait bel et bien 108 ans, comme quoi les apparences sont parfois cruellement trompeuses. Il répondit toutefois à sa question quand à l'Empereur de Valm.

« L'Empereur est ferme, mais juste. Il est respecté au sein de la nation et chaque Valmien lui doit la paix durable au sein de tout le Grand Empire, à lui et à son prédécesseur. Malgré ses 80 ans, il continue de régner avec force, bien que des prévisions commencent à se mettre en place quand à un nouvel Empereur pour la nation. Après tout, après 60 ans à gouverner sur tout le Grand Empire, il commence à devenir stratégique de nommer quelqu'un d'autre... »

Après cette réponse, il attendit qu'il ait terminé pour le laisser déposer ses affaires et s'installer un peu. À son retour, il prit la direction d'une salle d'entrainement privée; elle était vide de monde, mais, en revanche, pleine de divers moyens de se torturer pour se rendre plus fort : haltères, poids, cordes à sauter, sacs de frappe... C'est alors qu'immédiatement, il retira d'un coup son manteau de guerre, exposant son torse saillant, tatoué et plein de cicatrices : un oeil avisé aurait reconnu la marque de Grima dissimulée dans le tatouage massif qui ornait son épaule, au centre d'un clair de Lune auquel un loup perché sur une colline hurlait, mais il ne sembla pas prêter attention à cette éventualité.

Ainsi il se mit en garde, après une série d'étirements, se massant la nuque, avant de lui donner ses premières instructions en tant que maître d'armes

« La première et plus importante des armes, c'est le corps. Avant d'apprendre à pratiquer d'une quelconque arme, nous ferons de la lutte traditionnelle de Valm. »

Il lui fallut bien une bonne dizaine de minutes pour lui expliquer chaque règle de la lutte de Valm en détail. Finalement, après une longue explication détaillant ce qui représentait une élimination, ce qui représentait un point pour l'un des lutteurs, ce qui était une faute... Il finit par se mettre en position, lui faisant signe de commencer

« C'est toujours le combattant le plus léger qui commence... Allez, montre moi ce que t'as dans le ventre ! »

Sa voix était étrangement entrainante et motivante, comme si le fait de l'avoir comme coach était un sérieux boost pour se donner envie de travailler dur pour accomplir de grandes choses. Enfin, malgré le fait qu'il fallait désormais faire de la lutte contre un réel colosse probablement habitué à des années longues et soutenues à effectuer ce genre de choses...

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: Full Metal Jacket (Taurok)   

Full Metal Jacket (Taurok)

Page 1 sur 1

Fire Emblem Rebirth :: Empire de Valm :: Steiger :: Rues et habitations+
Sauter vers: