Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez | 

No good deed goes unpunished [PV Akiza

Invité
Invité
Sujet: No good deed goes unpunished [PV Akiza   Lun 8 Aoû - 14:46
Viralys.

C'était peut être parce que Ko'Wei n'était presque jamais sorti de sa maison, mais il n'avait jamais vu un tel bouge corrompu. C'est a croire que si la ville possédait le même taux de lumière et d'obscurité que n'importe quelle ville, tellement de lumière était concentrée en les rues les plus connues et les plus marchandes que tout le reste était plongé dans une obscurité des plus profondes. Cependant, c'était de cette obscurité, de ce malheur que le mage noir voulait s’imprégner.

Pendant toute sa vie, on avait enseigné à Ko'Wei une forme de haine et de condescendance envers Rosanne. Le duché, lui disait-on, n'était qu'un repaire de voleurs et de criminels qui trichaient et volaient autant que possible les braves citoyens des autres pays comme Chon'Sin. Cependant, cette rhétorique coinçait après de Ko'Wei. Après tout, il avait le sang de Rosanne qui coulait dans ses veines et il n'avait pas l'impression d'être si mauvais que ça. De plus, toute la population d'un royaume ne pouvait pas être totalement maléfique, non ?

Bon, soyons honnêtes cinq minutes.

Effectivement, Ko'Wei n'avait pas vu grand chose de positif dans la ville. Son petit cerveau n'arrivait pas à comprendre. On avait beau lui avoir expliqué comment fonctionnait la vie, il ne voyait pas la logique. Comment une ville qui brassait tant d'argent pouvait laisser ses pauvres dans un tel état ? Ko'Wei ne comprenait pas. Tout d'abord, d'un point de vue humanitaire. Ko'Wei avait beau ne pas être le mec le plus sympa de l'univers, il avait quand même du mal à comprendre comment on pouvait vivre tranquillement en sachant que son voisin vivait dans une pauvreté crasse. Ensuite, d'une façon plus calculatrice, Ko'Wei croyait en la puissance de l'humain. Les pauvres pouvaient être les plus faibles et chétifs, il arriverait bien un moment où leur envie de mieux les pousseront à la révolte. Et c'est une révolte qui laisserait Viralys dans le sang, Ko'Wei en était certain.

En pleine réflexion, Ko'Wei, qui marchait dans une ruelle, se fit accoster par un enfant. Il devait ne pas avoir l'air d'avoir plus de dix ans, le pauvre loulou. Crasseux comme pas permis, il créa dans le cœur du mage noir une sensation étrange. Le pauvre lapin.

« Monsieur, monsieur, vous n'auriez pas une petite pièce ? »

Instinctivement, le mage noir porta sa main vers sa ceinture d'où pendait sa bourse. Il ne pouvait pas laisser le gamin dans une telle pauvreté, surtout qu'il avait les moyens. D'un geste rapide, Ko'Wei sortit deux pièces en or, qu'il glissa dans la main tendue du garçonnet, lui adressant un sourire qu'il voulait doux, mais qui était sûrement plus effrayant qu'autre chose.

« Partage un peu de cet argent, d'accord ? »

Sans demander son reste, le garçon partit en courant. Le cœur léger de sa bonne action, Ko'Wei continua son chemin sans preter attention au groupe d'adolescents qui s'approchait de lui.

Une vive douleur dans la mâchoire et l'odeur du sang le fit revenir à lui. Depuis quand le sol était aussi proche ?

Extinction des lumières. Lucioles dansantes dans un noir profond.

Sans comprendre ce qui lui arrivait, le mage noir tenta de se relever en s'appuyant sur ses bras. Une douleur lancinante dans les cotes lui fit comprendre que le sol, c'était pas si mal au fond.

Ko'wei commença a comprendre un peu ce qui lui arrivait. Visiblement, le groupe l'avait vu donner les pièces au gamin et avait décidé, sûrement à raison, qu'il était une proie facile. Dagues sorties, ils étaient en train d'avoiner le mage noir. Au moins, ils n'avaient pas encore décidé de percer la couenne de Ko'Wei.

Un coup de pied dans le menton manqua de le faire tomber dans le pays des rêves. Si seulement quelqu'un pouvait venir à son secours.

« A ... l'aide ... »

Akiza
avatar

Messages : 31

Feuille de personnage
Classe: Chevalier Wyverne
Niveau:
1/10  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2
3
4
5
Sujet: Re: No good deed goes unpunished [PV Akiza   Mer 10 Aoû - 1:58
La grande citée de Vyralis, le carrefour des divertissements, une place de choix à visiter; Akiza se devait d'au moins y faire un tour. Pour connaitre de nouvelles choses, il ne devait pas exister de meilleurs endroits n'est-ce pas ? Et puis, elle avait besoin de vivres pour continuer son périple, elle ferait donc d'une pierre deux coups. Laissant Noise dans une clairière pas très loin, une wyverne n'avait rien à faire dans une ville pareille, elle se mit donc en chasse de marchands. La liste des courses était plutôt maigre: de la nourriture et des vêtements, ce n'était pas vraiment le moment d'acheter du superflu; même si ce n'était pas vraiment elle que le poids allait déranger, mais plutôt sa monture. En un sens, c'était marrant; le seul être vivant dont elle se souciait du confort au point de se retenir de faire certaines choses, c'était une wyverne. Faire traîner des paquets à Raines, elle n'aurait pas hésité.

C'est donc avec un sac contenant un nouvel habit ainsi que des noix, des fruits séchés et une pâtisserie locale sous le bras qu'elle reprit sa marche, s'éloignant du marché. Hésitant un instant sur la direction à prendre, retourner auprès de Noise ou explorer un peu plus à la recherche des plus fameux loisirs de la cité, elle choisit finalement la première option. Finalement, cet endroit ne semblait pas bien différent des autres villes qu'avait visitée la cavalière. Et puis, il n'y avait pas l'air d'avoir grand combattant intéressant. Elle pourra au moins se vanter d'être venue une fois... SI elle arrivait à quitter cet endroit. Perdue dans ses pensées, Akiza avait tournée au mauvais endroit et se retrouvait maintenant totalement perdue. Ce n'était pas non plus comme si elle avait l'habitude de se déplacer seule... L'orientation, elle n'avait pas ce talent.

C'est donc par le plus grand des hasards qu'elle se retrouva au bout d'une ruelle pleine d'agitation. Intriguée par le bruit, elle s'arrêta un moment pour regarder ce qui se passait. Un homme maigrichon se fit soudainement poussé au sol par une bande d'enfant, bon d'accords des adolescents, donnons lui un peu de crédit le pauvre... Quelle humiliation tout de même. Elle allait continuer son chemin lorsque les reflets des lames lui parvinrent. D'accord, elle ne connaissait pas bien comment fonctionnait le monde à l'extérieur de sa belle petite vie parfaite, mais à ce point? De simples enfants allaient réellement prendre une vie, seulement parce que leurs vêtements étaient crasseux? C'était ça, la pauvreté? Elle soupira avant d'entrer dans la ruelle.

Désarmant rapidement le premier sur son chemin, prit par surprise il n'offrit pas grande résistance, elle garda la dague dans sa main. En cas d'attaque, elle pourra se défendre plus rapidement qu'en essayant de dégainer sa hache, dans son dos. Farfouillant les poches de l'inconnu au sol, elle en sortit la bourse et la présenta à l'attroupement, avant de la balancer vers ce qui semblait être leurs chef.

- N'est-ce pas ce que vous vouliez? Il vous suffisait de la prendre. Pourquoi vouloir prendre sa vie en plus, alors qu'elle vous est inutile? C'est un point de non retour que vous ne devriez jamais franchir, en espérant que ce ne soit pas déjà le cas. Allez, filez.

Les adolescents restèrent figés un moment, indécis de la marche à suivre. Dans un sens, Akiza était une femme et seule, cela pouvait faire d'elle une proie facile. En même temps... Son regard ne laissait place à la contestation. La confiance en elle qu'elle dégageait était suffisant pour leurs enlever l'idée d'attaquer. De toute façon, c'était effectivement cette bourse qu'ils convoitaient, alors pourquoi s'attarder alors qu'elle était en leurs possession? Les enfants ramassèrent donc l'argent et partirent. Attrapant le bras de celui qu'elle avait désarmé, Akiza lui redonna son couteau; elle n'avait pas l'intention de garder une autre d'aussi piètre qualité de toute manière. Puis, elle reporta son attention sur la pauvre loque humaine, lui tendant une main hésitante pour l'aider à se relever. Faisait-elle le bon choix? La faiblesse de cet homme la répugnait, au point de ne pas trop vouloir tenir le contact.

- Dites, il y avait combien d'argent dans votre bourse? Je vais vous rembourser.

Invité
Invité
Sujet: Re: No good deed goes unpunished [PV Akiza   Jeu 11 Aoû - 19:15
Oh, the humanity.

Ko'Wei avait bien cru qu'il allait devoir utiliser sa magie pour se sortir de ce mauvais pas, et il ne pensait pas pouvoir la contrôler correctement attaqué ainsi. Même si c'étaient des délinquants de la pire espèce et des chiens de poubelle extraordinaire, ils ne méritaient quand même pas de mourir tout cassés par des tentacules du mal quand même. Enfin, quoi qu'il en soit, on l'avait sauvé. Ko'Wei aperçut le regard de sa sauveuse, qui ne lui inspirait rien de bon.

Avec un peu de difficulté, le mage noir se releva et cracha un peu de sang par terre. Magnifique, sa lèvre était légèrement fendue. Il se palpa légèrement le torse et le membres. Rien ne manquait, rien n'était cassé. Parfait. C'était toujours ça de pris. Bon, il avait bien sur perdu sa bourse, mais hey, c'était peu cher payé au final.

« Oh, ne vous inquiétez pas pour ça. Ils m'ont enseigné une bonne leçon que je ne suis pas près d'oublier, alors ils peuvent utiliser le contenu de ma bourse comme salaire. »


Ko'Wei fit craquer son cou. Inconsciemment, il sentait la colère doucement monter en lui, comme le mercure dans un thermomètre. Bien sur, il avait appris qu'il ne fallait pas montrer qu'on avait de l'argent dans ce genre de lieu. Il avait aussi appris qu'il fallait toujours être sur ses gardes. Mais le mage noir sentait venir à lui l'envie d'enseigner une petite leçon de son cru à ces adolescents. « Ne pas faire chier un mage noir. » en accéléré, avec travaux pratiques intégrés. Doucement, de l'énergie magique commençait à entourer Ko'Wei, jetant un froid sinistre autour de lui. Il frissonna.

« Quoi qu'il en soit, je vous remercie de votre aide madame. Vous venez sans le savoir de sauver des vies. »

Oui, des vies. Peut être qu'ils auraient planté Ko'Wei. Peut être qu'ils auraient réussi a le tuer. Mais il se serait pas parti seul en hurlant contre la fin du jour. Non non non. L'aura autour du mage noir était tout bonnement sinistre.

« Dites moi, avez vous vu dans quelle direction ils sont partis ? J'aimerai bien pouvoir aller les remercier. »

Ko'Wei poussa un long soupir. Voila, il était énervé maintenant. Le gamin a qui il avait donné un peu d'argent s'approcha, l'air effrayé.

« Monsieur, il faut pas leur en vouloir ! Ils ont pas d'autre moyen de vivre. »


Allons bon. Ko'Wei n'avait il pas montré que donner un peu d'argent ne le dérangeait pas ? Il posa sa main sur l'épaule de l'enfant, qui se mit a frisonner. Il y avait quelque chose de vraiment sinistre dans la posture et la voix du mage noir. Peut être était ce la douleur qui la brisait encore un peu et qui la rendait désagréable ?

« Tu sais, mon petit, ils ont eu beaucoup de chance. Je suis une personne magnanime. Peut être que la prochaine fois, ils tomberont sur quelqu'un avec une grosse hache par exemple, qui les tuera. Va leur transmettre mes paroles. »

Le gamin fonça. Trop facile, Ko'Wei n'aura plus qu'a le suivre. Il se tourna vers la femme.

« N'essayez même pas de m'en empêcher. »

Son ton n’admettait pas vraiment de réplique et des personnes moins courageuses n'auraient pas osé lui répondre, mais il ne faisait nul doute qu'Akiza avait largement ce qu'il fallait.

Akiza
avatar

Messages : 31

Feuille de personnage
Classe: Chevalier Wyverne
Niveau:
1/10  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2
3
4
5
Sujet: Re: No good deed goes unpunished [PV Akiza   Ven 12 Aoû - 1:10
Quel drôle de personnage, cette loque humaine... En un sens, il semblait heureux d'avoir eu de l'aide et de l'autre, il refusa la main tendue. En plus de ça, ses paroles sonnaient fausses. Rebaissant son bras, Akiza faillit lui cracher au visage pour lui apprendre les bonnes manières. Après tout, elle aurait simplement pu passer son chemin et le laisser se débrouiller seul, quel ingrat. Plus les secondes s'écoulaient et plus l'aura autour de l'inconnu devenait sombre. Lorsque l'enfant finit par prendre ses jambes à son cou, cherchant à communiquer avec ses copains, l'homme en était presque rendu effrayant. Presque. La cavalière ne pouvait s'enlever de la tête l'image du pauvre chou couché au sol et malmené par des plus jeunes que lui, lui enlevant toute crédibilité. Par contre, quelque chose semblait avoir changé en lieu, c'était indéniablement.

- Mais de rien, Mister Inconnu.

Bien sûr, ces paroles étaient dites sur le ton de la moquerie, un peu frustré qu'il ait refusé sa main. C'est alors qu'il se tourna vers elle, proférant ce qui ressemblait à des menaces, confirmant l'impression qu'avait eue Akiza un peu plus tôt; toutes ces belles paroles de remerciements n'étaient que de la poudre aux yeux et il cherchait la vengeance. Elle soutient un instant son regard, soupesant le pour et le contre. Malgré son air menaçant, pouvait-il réellement être une menace pour elle? Il semblait avoir drastiquement changé en quelques instants à peine et sans Noise, elle ne se sentait pas en parfaite sécurité. Par contre... La peur était encore un sentiment inconnu pour elle. Elle n'avait jamais frôlée la mort, jamais rien vue de bien dangereux. Ce n'était certainement pas cette limace qui allait créer ce sentiment dans le cœur d'Akiza pour la première fois de sa vie.

- Plus tôt, tu as dit que j'avais sauvée des vies, mais sauvée pour combien de temps?

Son regard était dur, elle allait lui montrer qu'elle n'était pas si facilement intimidée. Par contre, le vouvoiement avait pris le bord; aucun respect pour un mec souhaitant se venger d'enfant. De toute façon, elle n'avait jamais été du genre à user de marques de politesses.

- Je ne peux nier que ces enfants ont été ingrats et peuvent mériter une correction pour les remettent dans le droit chemin, mais ils ne méritent pas la mort. Si tel est ton souhait, tu me trouveras sur ton chemin. Le sang n'a pas besoin de couler... plus.

Akiza venait de se souvenir de la lèvre de l'homme; le sang avait déjà coulé, mais pas beaucoup. Si un mec random venait à la frapper, peu importe son âge, elle ferait tout pour riposter alors elle pouvait comprendre le sentiment de vengeance qui semblait animer son interlocuteur. Par contre, jamais elle ne tuerait pour si peu, surtout un gosse. Ceux-ci n'avaient probablement plus de familles ou des familles trop pauvres pour subvenir à leurs besoins. Ils pouvaient encore être sauvés, apprendre un autre mode de vie.

Pendant qu'elle soutenait le regard de l'homme, s'assurant qu'il comprenait qu'elle ne plaisantait pas, une ombre attira son attention; les adolescents étaient de retour et légèrement plus nombreux cette fois, leurs barrant la ruelle des deux côtés. Quelle plaie... Décidément, Akiza allait bien vite perdre foi en l'humanité à ce stade. Pour narguer le maigrichon, le chef de la petite troupe s'amusait à lancer et attraper la bourse, ramassée précédemment. La femme soupira, en dégainant sa hache, par précaution. Elle ne souhaitait pas leurs faire de mal, elle n'allait pas non plus se laisser tuer. Elle jeta un regard d'avertissement à son compagnon d'infortune.

- Ça tient toujours, pas de morts.

Elle tourna ensuite dos à celui-ci, question de faire face aux gosses. Elle espérait grandement pouvoir lui faire confiance, car encerclés comme cela, elle ne pouvait surveiller tout le monde en même temps et ces enfants semblaient être une plus grande menace, pour le moment du moins. Akiza laissa la petite troupe qui incluait le chef, et donc la bourse d'argent, à celui qui cherchait vengeance, surveillant ceux qui souhaitaient leur couper leurs retraites.

Veraka
avatar

Messages : 105

Feuille de personnage
Classe: Epéiste
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du corbeau
3
4
5
Sujet: Re: No good deed goes unpunished [PV Akiza   Ven 12 Aoû - 23:09

           

Rapport de combat


           

             

Voleur de porte-feuille


             

VS


             

Akiza


           

           

Tour 1

Attaque réussie ! 5 dégât(s)

14/14

12/17

Attaque réussie ! 8 dégât(s)

6/14

12/17


Tour 2

Attaque réussie ! 5 dégât(s)

6/14

7/17

Attaque esquivée !

6/14

7/17


Tour 3

Attaque réussie ! 5 dégât(s)

6/14

2/17

Attaque réussie ! 8 dégât(s)

0/14

2/17


Victoire : Akiza !


         



           

Rapport de combat


           

             

Chef des fripouilles


             

VS


             

Ko'Wei


           

           

Tour 1

Attaque réussie ! 5 dégât(s)

16/16

12/17

Attaque réussie ! 16 dégât(s)

0/16

12/17


Victoire : Ko'Wei !


         



           

Rapport de combat


           

             

Bras droit du chef


             

VS


             

Ko'Wei


           

           

Tour 1

Attaque réussie ! 4 dégât(s)

15/15

8/12

Attaque esquivée !

15/15

8/12


Tour 2

Attaque réussie ! 4 dégât(s)

15/15

4/12

Attaque réussie ! 17 dégât(s)

0/15

4/12


Victoire : Ko'Wei !


         


Akiza gagne 30 XP!

Ko'Wei gagne 35 XP!

Gain de 1 niveau(x) !

PV
+1
Force
+1
Magie
+1
Vitesse
-
Technique
-
Chance
-
Défense
+1
Résistance
-

Invité
Invité
Sujet: Re: No good deed goes unpunished [PV Akiza   Sam 13 Aoû - 22:54
Tuer des enfants ? Non mais, il y a quelque chose qui cloche chez la jeune femme, non ? Qui aurait l'idée de tuer des enfants comme ça ? Non, Ko'Wei voulait juste les rosser un peu, leur montrer qu'il faut faire attention dans la vie. Parfois, les petits poissons d’apparence fébriles peuvent se révéler être des piranhas aux dents acérées. Un peu de douleur aide pour ce genre de leçons.

Et, de toute façon, ils étaient venus chercher la bagarre. Ko'Wei adressa un regard interrogatif à la femme. Vraiment, pour qu'il le prenait-elle ? Un bourreau ?  Ko'Wei poussa un soupir et sortit son tome de sa besace. Il était leur de casser des fesses. La femme avait une hache dans son dos, espérons qu'elle sache s'en servir.

Le chef de bande, un gros musclé à l'air pas des plus intelligents, s'avança de quelques pas en jouant avec la bourse. D'une voix encore en train de muer, ce qui était étrange pour un gaillard aussi grand, il lança vers Ko'Wei, un air de défi dans la voix.

« Et ben alors mauviette, on en veut encore ? On a pas aimé la leçon ? »

Ko'Wei soupira moqueusement et lui adressa un sourire en coin.

« Si l'un d'entre vous réussit à me mettre a terre, je vous donne tout ce que j'ai sur moi. Sinon, vous m'écoutez, d'accord ? »

Le ton empli de suffisance, Ko'Wei pouvait voir la patience du grand enfant s'amenuiser au fur et a mesure.

« Alron, avec moi ! »

Le chef et un autre dadais foncèrent sur le mage noir.

Ko'Wei incanta un sort, mais pas assez vite pour arrêter ses assaillants. Se préparant à l'impact, Ko'Wei roula avec le poing du chef histoire de minimiser l'impact. Il pouvait bien sentir que le gamin avait sa dague dans main. Le chef tenta de reculer mais remarqua, avec horreur, qu'il avait mis les pieds dans une étrange substance noire.

Ko'Wei ricana avant de finir son incantation. De cette flaque noirâtre jaillirent des tentacules qui s'attachèrent aux membres du bandit avant de le tirer vers le sol. Il se débattait en criant mais une tentacule vint vite lui servir de bâillon un peu avant qu'il soit rivé au sol allongé sur le dos.

Le temps que Ko'Wei finit son sort, le dénommé Arlon surpris le mage noir avec une attaque au ventre. Heureusement pour le mage noir, ses manteaux épais et l'état pathétique de la lame firent qu'il ne reçut qu'une légère estafilade. Cela suffit cependant à lui faire perdre sa concentration et donc à lui faire perdre son second sort.

Le second coup d'Arlon vit griffer la joue de Ko'Wei. Malheureusement pour lui, ce n'était pas assez pour mettre le mage hors d'état de nuire.

En colère, Ko'Wei invoqua une nuée de tentacules dont la plus forte attrapa Arlon par la cheville, le soulevant comme un fétu de paille. Ko'Wei rangea son livre et s'approcha de son prisonnier. Les gamins qui regardaient leur chef rosser l'inconnu étaient blêmes.

« Alors, comme ça, on aime frapper les gens qui ne peuvent pas se défendre ? »

Ko'Wei ferma son livre et assena un coup de la tranche en fer sur la mâchoire du gamin, l’assommant sur le coup. Ko'Wei se tourna vers la jeune femme, qui semblait s'en sortir. Il lâcha d'un ton moqueur aux bandits.

« D'autres volontaires ? »

Akiza
avatar

Messages : 31

Feuille de personnage
Classe: Chevalier Wyverne
Niveau:
1/10  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2
3
4
5
Sujet: Re: No good deed goes unpunished [PV Akiza   Dim 14 Aoû - 9:34
Bien entendu, ne souhaitant pas réellement se battre, ce fut l'un des assaillants qui fit le premier mouvement, entaillant légèrement le bras de la femme. Rapidement, elle riposta en lui assénant un coup du pommeau de hache en plein front, le déstabilisant légèrement. Croyant que cela allait suffire pour le faire abandonner, Akiza baissa légèrement sa garde; très mauvaise décision. La petite frappe en profita pour attaquer de nouveau, touchant cette la joue, provoquant une belle entaille. Même si la blessure n'était pas très profonde, elle allait certainement laisser une cicatrice. Son beau visage parfait... Abîmé à jamais. Connard.

Malgré la position désavantageuse dans lequel elle s'était mise, Akiza essaya de riposter, mais ne toucha que l'air. Après, c'était sa faute d'avoir sous-estimé son adversaire... Elle n'allait pas faire la même erreur deux fois. Le gros du problème venait de la rapidité de son adversaire; son épée était bien lourde et plus maniable que la hache de la dame. Encore une fois, elle ne pouvait s'en vouloir qu'à elle-même d'avoir choisie d'apprendre à manier une arme qui demandait de gros muscles, alors que ce n'était pas son cas. Malgré tout, elle ne pouvait pas perdre contre des fripouilles dans leurs genres.

Bloquant le coup suivant du bras gauche grâce à son brassard, elle riposta de la droite, touchant la jambe de son adversaire avec la lame; sans blesser profondément, il pourra difficilement marcher pendant quelques heures, voir quelques jours. Par contre, le poignet gauche d'Akiza la faisait atrocement souffrir; elle venait d'apprendre que son armure était peut-être plus esthétique que pratique... La prochaine fois, il faudrait qu'elle pense à esquiver, sinon elle n'allait pas faire long feu. Pour un simple adolescent minable, il avait fait bien des dommages. D'ailleurs en parlant de lui, il était là au sol à brailler comme un gamin, paniqué de voir du sang sortir de jambe. Dégoûtée de son attitude minable face à sa blessure et en colère pour le sang qui continuait de couler sur son visage, elle le frappa de nouveau, le faisant tomber dans les pommes.

Reportant ensuite son attention vers le restant des troupes, Akiza remarqua que ceux en face semblait soudainement plutôt apeurés... Probablement car elle s'était acharnée sur un homme déjà au sol. Les pauvres, ils ne souhaitaient pas se retrouver privés de leurs jambes. Jetant un rapide coup d’œil dans son dos, elle vit que son partenaire s'était débarrassé de deux assaillants et que de son côté aussi, le combat semblait terminé. Ces adolescents n'étaient pas de vrais guerriers, voyant qu'il y avait un risque de mourir ou de finir gravement blessé, ils étaient soudainement refroidi. Ceux en état détalèrent comme des petits lapins, abandonnant leurs confrères à leurs sorts.

Rangeant son arme, Akiza s'assura que les deux bandits évanouis n'étaient effectivement que cela; elle ne souhaitait pas avoir blessé son adversaire par accident, ni que l'homme maigrichon ait tué le sien sous le coup de la colère. Pour autant qu'elle en savait, si ces enfants avaient été prêt à tuer pour la bourse, lui aussi était peut-être prêt à se rendre jusque là pour la récupérer. Laissant échapper un soupir de soulagement, la femme décida de garder sa bête blessure au bras pour elle-même; elle allait devoir essayer de ne pas trop forcer de la gauche car ça faisait réellement un mal de chien.

Portant finalement son regard vers l'homme debout, elle observa que celui-ci aussi s'était fait blesser au visage et qu'il n'avait point d'arme, mais seulement un livre. Étais-ce donc un magicien? Akiza en avait vaguement entendue parlée, mais c'était tout. Jamais elle n'avait eue de voir quoi que ce soit lié à la magie. Elle essaya de ne pas laisser voir son étonnement. Après tout, elle se trompait peut-être et... Cet homme ne lui inspirait pas trop confiance; elle ne souhaitait pas réellement faire ami-ami avec lui. Elle se contenta donc simplement de quelques paroles nonchalantes.

- Bravo, j'imagine.

Invité
Invité
Sujet: Re: No good deed goes unpunished [PV Akiza   Lun 15 Aoû - 16:43
Une bonne affaire de réglée. Presque sans armes, sûrement sans haine mais pas vraiment sans violence, la leçon du jour avait été enseignée. Ko'Wei n'était pas vraiment fier de ce qu'il avait fait, mais un homme doit parfois passer par delà ses réticences dans la vie, non ? Il entendit la voix de la jeune femme et se tourna vers elle. Marrant, sa hache avait un reflet étrange. Ko'Wei haussa les épaules.

« Heh, autant que ce soit nous plutôt que des mecs qui avaient vraiment envie de les ... »


Le regard de Ko'Wei s'attarda sur le gamin qui avait combattu Akiza. Il était assommé et son pantalon était étrangement moite. Le mage noir posa de nouveau son regard sur l'arme de la chevalier wyverne et ses craintes devinrent réalité. D'un bon, il se dirigea vers le gamin en fusillant la femme du regard.

« C'est quoi votre soucis ? »


D'un geste qu'il voulait doux, l'homme sortit un mouchoir de sa poche te se tourna vers le gamin le plus proche, un des rares qui n'avait pas fui comme un lache après la raclée qu'ils avaient pris.

« Va me chercher de l'alcool et vite !  Je vais m'occuper de ton pote. »

Funérailles, elle l'avait vraiment frappé avec sa hache. Certes, la blessure était superficielle, mais qui pouvait bien savoir où ces gamins allaient traîner ? Sûrement pas dans un endroit propre et sec avec des médecins a disposition, ça non. Ko'Wei pensait qu'elle allait se battre a mains nues ou bien avec le manche de sa hache, pas qu'elle allait réellement frapper son adversaire avec le fer de sa hache. Heureusement qu'elle avait demandé de ne tuer personne. Ko'Wei fulminait. Il se retourna vers Akiza alors qu'il épongeait le sang de la plaie.

« Ça valait bien le coup de me faire la sainte-nitouche qui refuse de faire mal du mal a des enfants si c'est pour ensuite y aller façon boucher avec votre hache. »

Le gamin blanc comme un linge revint avec une bouteille a l'aspect indéterminé. Ko'Wei ne voulait pas savoir comment il se l'était procuré. Le mage noir versa un peu du liquide noirâtre et puant sur le mouchoir avant de s'adresser d'une voix basse au gamin dans les pommes.

« Ça risque de piquer mon gars. »

Avec brusquerie, Ko'Wei reprit son travail de nettoyage de la plaie, cette fois çi avec son mouchoir imbibé d'alcool. Le gamin, bien que dans les choux, commença à remuer un peu. Çà devait faire mal mais, au fond, Ko'Wei n'en avait cure. C'était bien fait. Il lui fallait maintenant un autre morceau de tissu pour faire pansement. D'un coup sec, le mage déchira le bas de sa manche. Il fallait bien que porter des vêtements mille fois trop grands serve un jour, non ? Il enroula le tissu autour de la jambe du blessé. C'était loin d'être parfait, mais Ko'Wei était loin d'être médecin.

Le chef de bande s'était relevé, le regard inquiet. Même si ils n'étaient pas de la même famille de sang, ils avaient vécu suffisamment ensemble pour devenir une famille de cœur. Ko'Wei s'adressa à lui.

« Tu utilisera l'argent de ma bourse pour payer un mage blanc, d'accord ? Et vite, ce que j'ai fait n'est pas génial. Je suis pas médecin moi. Et la prochaine fois, évitez d'attaquer ceux qui donnent de l'argent. Ce n'est pas vraiment une bonne idée, si vous comptez sur le fait que la charité fonctionne un minimum. »

Un sorte de respect semblait être né dans le regard du jeune bandit.

Akiza
avatar

Messages : 31

Feuille de personnage
Classe: Chevalier Wyverne
Niveau:
1/10  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2
3
4
5
Sujet: Re: No good deed goes unpunished [PV Akiza   Mar 16 Aoû - 21:34
L'homme ne semblait pas très content, mais Akiza avait peine à le prendre au sérieux. Malgré qu'il semblait s'en être beaucoup mieux sortit lors de ce combat, il ne l'effrayait pas; même qu'elle le trouvait presque mignon. Pendant que celui-ci s'affairait à gueuler et montrer ses talents d'aide soignante, la femme en profita pour s'asseoir dos au mur et s'occupa de ses propres blessures, commençant par nettoyer celle au visage; plus elle s'en occupait tôt et moins la cicatrice risquait d'être importante. Sortant un magnifique mouchoir brodé, elle se dit que c'était clairement du gâchis de salir un si bel objet de sang, mais en même temps elle n'avait pas vraiment le choix et elle n'y tenait pas; suffisait d'en acheter un autre.

Utilisant l'eau de sa gourde pour nettoyer, Akiza s'occupa de ses deux coupures rapidement, avant de se décider à enlever son brassard. Celui-ci était définitivement en mauvais état, tout tordu. La femme se mit une note dans la tête pour penser de s'en acheter de nouveaux, de meilleurs qualités. Du même coup, elle devrait faire vérifier le reste de son armure, avant d'avoir d'autres mauvaises surprises. Au moins, son poignet allait simplement être bleu quelques temps. Elle en profita aussi pour nettoyer la lame de son arme.

C'est seulement après cela qu'elle daigna répondre au supposé mage, le fixant du regard tout en restant assise.

- Déjà, je ne me rappelle pas avoir refusée de leur faire du mal. Ensuite, ils sont surtout des enfants dans leurs manières d'agir; ils sont techniquement pas beaucoup plus jeunes que moi.

Akiza se redressa, épousseta ses vêtements et s'approcha de la petite troupe. Prenant la bourse des mains de l'adolescent trop stupéfait pour réagir, elle l'ouvrit pour évaluer rapidement la quantité d'argent se trouvant à l'intérieur avant de la rendre au jeune, qui n'avait pas bougé d'un poil. Elle se rendit ensuite aux côtés du plus vieux, qui venait de se redresser. Piochant dans sa poche, elle empoigna plusieurs piécettes qu'elle s'empressa de déposer dans une poche de l'homme, en lui murmurant à l'oreille. Le tout fait assez discrètement pour ne pas que les bandits le remarquent; si cet homme souhaitait réellement se faire passer pour un héros à leurs yeux, elle n'en avait rien à cirer. Limite, il pouvait donner ces pièces en disant que ça venait lui que ça ne lui dérangerait pas.

- J'ai dit que j'allais vous rembourser.

Puis, la femme alla récupérer son sac de provisions, lâché plus tôt lors de la bagarre. Maintenant que plus personne ne semblait en danger de mort, Akiza n'avait plus rien à faire là. D'ailleurs, Noise devait commencer à s'impatienter et elle ne souhaitait pas vraiment voir sa wyverne débarquer à sa recherche, surtout au vu de l'attitude de l'homme; Noise risquait d'y voir une menace et d'attaquer à vue. Et puis, il était un peu trop antipathique à son goût; elle ne voyait aucun intérêt de rester avec quelqu'un qui semblait la haïr et vouloir plutôt se lier d'amitié avec les petites frappes des rues. Sans se retourner, elle lui envoya la main en signe d'au revoir. À savoir s'il regardait ou non dans sa direction, elle s'en fichait.

- Adieu, Mister Inconnu.

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: No good deed goes unpunished [PV Akiza   

No good deed goes unpunished [PV Akiza

Page 1 sur 1

Fire Emblem Rebirth :: Rosanne :: Viralys :: Rues et habitations+
Sauter vers: