Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez | 

Hector

Invité
Invité
Sujet: Hector   Jeu 4 Aoû - 9:25

Informations

• Prénom : Hector
• Surnom :
• Âge : 19 ans
• Race : Humain

• Groupe : Valm
• Classe : Cavalier
• Avantage : Technique
• Désavantage : Magie

Description physique

Sans être un colosse, Hector peut se targuer de toiser une bonne partie de la population du haut de son mètre quatre-vingt-dix. Ses muscles sont saillants, sans tomber dans le culturisme, et témoignent d'un entraînement physique intense et régulier. Les larges épaules du jeune adulte lui laissent encore de la marge pour prendre de la masse si nécessaire.

Il se meut avec une assurance et une cadence toute militaire. On ne peut pas dire qu'il soit très gracieux, sa gestuelle est ample, presque rustre. Il n'a d'ailleurs jamais reçu aucune leçon en matière d'étiquette ou de bienséance, trahissant par la-même son appartenance à un milieu moins favorisé.

Sans tourner autour du pot, Hector est un beau-gosse et cela naturellement. Ce dernier ne prend pas grand soin de sa personne. Il porte ses cheveux noirs de jais relativement courts et ne semble pas prendre la peine de les coiffer. Le jeune homme ne les coupe d'ailleurs uniquement lorsque ces derniers le gênent en situation de combat. Si sa plastique ne laisse que peu de femmes indifférentes, son visage est loin d'être en reste.

Le jeune homme n'illumine pas les alentours par ses traits divins mais attire les convoitises plutôt par son côté mystérieux, tendant légèrement vers le mauvais garçon. Hector renvoie une image très masculine, voire macho, mise en exergue par une cicatrice voyante couvrant son œil droit et une moue souvent boudeuse laissant transparaître une immense confiance en lui. Ses yeux d'un gris éthéré semblent d'un autre monde et donne à son regard une attraction digne des sirènes des légendes.

Hector est un militaire et, en tant que tel, porte l'uniforme de l'Empire en toute circonstance ou presque. Lors de ses rares permissions, certains habitants du port de Valm peuvent l'apercevoir en tenue de ville. Dans ce cas, il arbore généralement une simple tunique noire relativement ample, préférant visiblement le confort à l'élégance et renvoyant l'image de quelqu'un de très terre à terre.
331 mots

Description mentale

Hector est un valmien de cœur et d'esprit.

Le jeune homme est un stakhanoviste, un véritable bourreau de travail. Dire qu'il ne pense qu'à l'armée serait présomptueux mais cette dernière constitue au bas mot 90% de sa vie. Les 10% restants sont occupés par ses loisirs tournant autour des chevaux, ce qui bous ramène plus ou moins à ses attributions dans l'armée. De ce fait, on ne peut pas dire qu'Hector soit un bon vivant, il est même plutôt austère et sérieux en toute circonstance. Le jeune officier ne se lâche qu'en de très (trop) rares occasions, généralement causées par l'absorption d'alcool qu'il ne supporte qu'en très petites quantités.

Ses origines humbles font aussi de lui quelqu'un de très solide mentalement. Hector n'est pas du genre à abandonner et va généralement au bout de ce qu'il entreprend parfois à l'excès. Ses instructeurs le qualifiaient d'ailleurs d'obstiné lors de ses évaluations. De ce fait, il est parfaitement capable de se fixer sur le même problème spécifique pendant des heures en oubliant parfois le contexte. Globalement, cela fait de lui un allié sur qui compter mais un commandant borné et limité lorsqu'il s'entête.

Hector fait preuve d'une loyauté sans failles, endoctriné depuis son plus jeune âge à partager les valeurs du grand empire de Valm. Il est un fervent nationaliste sans toutefois tomber dans le racisme. Il n'aime pas spécialement les étrangers mais ne discrimine personne sur des critères raciaux. Au contraire, le jeune officier s'est montré plusieurs fois très intéressé par les Laguz et leur étonnantes capacités physiques et indirectement de leurs applications militaires. Par exemple, Hector rêverait de pouvoir commander des éclaireurs volants.

Hector n'est pas une flèche. Il marche plus à l'instinct qu'en suivant les manuels scolaires. Il se montre donc souvent complètement imprévisible, imaginant des tactiques qui défient parfois l'entendement. A tord ou à raison d'ailleurs... Le jeune officier n'a pas eu la chance de naître avec une cuillère d'argent dans la bouche. Son éducation se limite donc à ses quelques années à l'école militaire et son expérience plutôt difficile de la vie. Cela fait de lui quelqu'un d'empathique, à l'écoute des gens, peu importe leur origine. Par contre, sa culture générale est proche du néant et son attitude souvent déplacée. Il ne sait pas se tenir en société en dehors du cadre militaire...

Pour finir, Hector est plutôt ambitieux et là encore cela vient de ses origines modestes. La vie d'un fermier est tellement bardée de sacrifices qu'il souffrirait de ne pas donner le meilleur de lui-même en toute circonstance. Il est un privilégié et il le sait. Le jeune homme ne vivra jamais sur ses acquis.
446 mots

Histoire

Né de parents issus du monde agricole et aîné d'une fratrie de six, la vie d'Hector s’annonçait des plus ardues. Quoi de plus normal me direz-vous en terre valmienne ! Chez les roturiers le temps de l'innocence était généralement très court. A l'âge de six ans, le garçon vigoureux était déjà mis à contribution pour les besoins de la ferme. Rien ne valait une main d’œuvre bon marché... Si Hector ne garde plus de souvenirs de sa petite enfance, ses parents n'eut cesse de lui conter comment il n'arrêtait pas de gambader partout, ramenant des tas de bestioles à la maison et tout le temps entièrement recouvert de boue. Le bon vieux temps comme le rappelait sans cesse ses vieux parents, nostalgiques sans doute d'une époque plus simple.

Si le travail exigeant d'un fermier avait de nombreux inconvénients, il permit à Hector de se forger des fondations physiques qui lui seraient indispensables à l'avenir. Naturellement costaud, le garçon passait facilement pour un enfant plus âgé en raison de sa carrure et de son abattage à la ferme. Une fierté pour son père qui ne cessait de vanter ses exploits à qui voulait l'entendre. De plus, il apprit la valeur du travail et un sens aigu des responsabilités. Gérer cinq frères et sœurs n'étaient pas de tout repos même si c'était sa pauvre mère qui était le plus souvent mise à contribution.

Si sa vie était vouée au travail, comme la plupart des roturiers, Hector se montrait particulièrement doué lorsqu'il s'agissait de s'occuper des bêtes, et plus particulièrement les chevaux. Au fil du temps, l'adolescent se découvrit une véritable passion pour ces animaux majestueux capables de toutes sortes de prouesses. Il apprit rapidement à les monter et profitait du moindre moment d'inattention de son père pour filer à l'anglaise avec le premier bourrin venu. Le monde était tellement différent du haut d'un cheval. Son père avait même l'intention de le gratifier de lui offrir quelques juments afin qu'il puisse monter un élevage. Faute de moyens, le patriarche n'avait pu concrétiser la chose mais cela témoignait de l'importance de la place des chevaux dans la vie du jeune adolescent.

Hector n'a jamais réellement profité de son adolescence, partagé qu'il était entre le travail exigeant de la ferme et sa passion pour les chevaux. Cela laissait peu de place pour les choses de l'amour de quelque nature que ce soit. La responsabilité qui incombait à l’aîné faisait de lui presque un second père pour la grande famille qu'il ne côtoyait qu'au moment des repas. Et encore lorsqu'ils finissaient ses corvées à temps pour manger avec eux. Hector comprit difficilement que l'amour revêtait plusieurs formes. Travailler jusqu'à l'épuisement pour permettre à sa fratrie de vivre une vie meilleure était un amour on ne peut plus légitime et courant, surtout en terre valmienne. Le jeune homme ne changerait probablement jamais d'état d'esprit et ce jusqu'à la fin de ses jours. Sa vie semblait suivre un chemin inéluctable. Celui de son père et de son père avant lui.

Âgé de quatorze printemps, il était temps de s'émanciper. Il profiterait du marché aux bêtes du Port de Valm pour trouver chaussure à son pied. De l'avis de sa mère, il n'aurait aucun mal à trouver une épouse convenable. Si son père vantait ses prouesses physiques depuis des lustres, sa propre mère ne manquait pas une occasion de mettre ces mêmes atouts en avant depuis quelques années. Même si la raison était tout autre... Ce fut sous les regards avides des femelles en rut (bonnes à marier) que le destin choisit de mettre un bon vieux coup de godasse dans l'arrière-train de sa vie si bien huilée.

Une splendide jument noire d'ébène fit irruption en plein cœur de l'exposition bovine, renversant tout sur son passage. Sous les cris de détresse et de panique, Hector n'eut pas vraiment le loisir d'admirer la bête poursuivie par plusieurs garçons d'écurie encore plus affolés. Le jeune paysan fendit la foule bien trop spectatrice à son goût et vint se poster aux premières loges, juste dans la trajectoire de la bête berserk. Il jeta un coup d’œil aux alentours et empoigna plusieurs fourches délaissées par des fuyards. Il était grand temps que cette mascarade cesse avant que la situation s'envenime et qu'il y ait des morts. L'empathique jeune homme ne supporterait sans doute pas qu'on abatte la jument à cause d'incapables...

N'écoutant que son courage et fort de son expérience avec les chevaux, Hector attendit que la jument ne soit plus qu'à quelques mètres de lui et brandit soudainement les fourches le plus haut possible en les agitant de toutes ses forces. Surprise, la bête émit un long hennissement qui lui déchira les tympans et se cabra violemment pour éviter d'être empalée. Le jeune homme profita de ce court moment de répit pour se jeter littéralement au cou de la jument et agripper les rennes de toutes ses forces. Cette dernière tenta de l'envoyer bouler en secouant vigoureusement la tête mais Hector tint bon, fort de son physique d'athlète. Il s'attela ensuite à calmer la jument en lui flattant l'encolure pour faire diminuer son stress, tout en la conduisant à l'écart de la foule dorénavant en liesse.

Si cet acte apparemment héroïque renforça son image au près de la populace locale, il fit surtout une immense impression au propriétaire de la jument noire, un haut-gradé de l'armée valmienne. Ce dernier voulut dédommager Hector mais ce dernier refusa quasiment toutes les récompenses ! Ce fut finalement les parents du jeune têtu qui, après plusieurs jours d'une cour assidue, acceptèrent la dernière des offres : La-dite jument ainsi qu'une recommandation – accompagnée d'une bourse - pour l'école militaire Grahald de Steiger ! Un véritable don du ciel pour deux parents aimants et conscients des sacrifices répétés de leur propre fils. Ce dernier allait pouvoir jouir d'un vie bien meilleure. Hector ne prit compte de l'ampleur de cette nouvelle une fois dans la capitale bien trop obnubilé par la magnifique jument noire qui semblait venir en droite lignée de Sleipnir, le coursier légendaire.

Hector s'adapta rapidement à sa nouvelle vie, pas si éloignée que ça de la vie d'un fermier, plus particulièrement au niveau du rythme et de la charge de travail. L'adolescent était dur au mal après tout et il le fallait pour rivaliser avec les autres étudiants soigneusement sélectionnés dès leur plus jeune âge et pour certains engagés depuis presque une dizaine d'années. Si Hector était le parfait péquenot de la cambrousse, il se montra à son avantage dans plusieurs domaines. Sa longue expérience et sa passion des chevaux lui permit d'assimiler l'équitation militaire à une vitesse prodigieuse. Il était, selon les dires de ses instructeurs, un cavalier né.

De la même manière, le jeune homme se montra aussi à son aise dans le maniement des armes, bien qu'à un degré moindre. Hector apprit tout naturellement à se servir d'une lance et d'une épée, armes indispensables pour un cavalier. En dépit de certaines facilités, le cadet éprouva des difficultés dans la plupart des autres matières enseignées. Des difficultés qu'il traîne encore aujourd'hui comme un boulet... Si il assimila les bases de la géographie et de la gestion, il ne montra aucun intérêt pour l'histoire, l'étiquette et la politique dans son ensemble.

Son ascension fut relativement rapide par rapport à ses pairs et le cadet fut loin de faire l'unanimité, spécialement auprès des nobles, peu habitués à de tels bouleversements de l'échelle de pouvoir interne à l'école. Les lacunes et les manières du bouseux lui permirent cependant d'éviter de trop attirer l'attention tout au long de sa courte scolarité, les problèmes se limitant généralement à des échauffourées bénignes. Après deux ans d'études, Hector sortit dans le top10 de sa promotion et le premier cavalier, faisant la fierté de ses proches et de ses quelques camarades qu'il considérait comme des amis. Ses notes firent directement de lui un Capitaine au sein de l'armée régulière, un poste d'officier lui donnant en théorie accès au commandement d'une petite troupe ou bien d'une garnison.

Sur les conseils de ses instructeurs, Hector choisit finalement de retarder son incorporation et opta pour rester à l'école militaire quelques années supplémentaires pour parfaire ses connaissances. Il ne le fit pas par plaisir, souhaitant ardemment entrer dans la vie « active » mais dut finalement s'y résoudre. Le jeune adulte était loin d'être prêt à assumer ses fonctions. Une solde d'instructeur et un accès aux grandes ressources de l'école achevèrent de le convaincre. Ces années furent les plus faciles de sa courte vie et probablement les plus enrichissantes. L'enseignement de l'équitation aux jeunes recrues s'avéra un excellent exercice en matière de commandement. Rien de plus chiant que d'essayer de canaliser des gosses...

Cela fait plusieurs jours qu'Hector attend son ordre de mobilisation ainsi que son affectation avec grande impatience !
1476 mots

HRP

• Le personnage sur mon avatar •
OC from DeviantArt de  LAS-T

• Comment j'ai connu le forum •
Topsite

• Mes remarques sur le forum •
Très beau / Intuitif

• Ma connaissance de Fire Emblem •
Bof, je suis surtout un vieux fan de Path of Radiance

• Le code du règlement •



Ingvald
avatar

Messages : 28

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Niveau:
1/10  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du corbeau
3
4
5
Sujet: Re: Hector   Jeu 4 Aoû - 15:37
Bienvenue, petit Beorc aux pectoraux saillants.

Andrastéa
avatar

Messages : 48
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t370-i-will-sing-for-you-until-your-heart-is-mine-andrastea

Feuille de personnage
Classe: Lord
Niveau:
1/10  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Lance de bronze
2
3
4
5
Sujet: Re: Hector   Jeu 4 Aoû - 16:32
Bienvenue ♥




Je vous chante ma parole en #FD6C9E
Veraka
avatar

Messages : 105

Feuille de personnage
Classe: Epéiste
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du corbeau
3
4
5
Sujet: Re: Hector   Jeu 4 Aoû - 19:18
Beep-Beep je viens voir ta fiche '^'

Petite note, ne t'inquiète pas si tu vois une présence staffienne réduite durant la fion de semaine, on est tous en vac en même temps, manque de bol ;w;

Bon, pour revenir sur ta fiche! Elle me convient personnellement puisque tu mentionnes de l’entraînement aux armes et tout. Ton perso a de la chance quand même mais ca arrive alors ca va o/ Le style me plait et point bonus pour connaitre Path of Radiance!

Sans plus attendre....


Tu es validé !
Tu peux d'ores et déjà commencer à RP si tu le souhaites en faisant une demande dans la "Gestion des personnages", poster ta fiche de liens etc...En tant que cavalier, tu commences avec une lance de bronze et une épée de bronze (Il faut viser devant, le pauvre cheval va devoir apprendre plein de pirouettes!) Au cours de ton aventure, en ayant acquis plus d'expérience, tu pourras posséder des armes plus puissantes et chevaucher ton cheval vers le couché du soleil sous une musique de style country! Bonne continuation à toi et que le bâton de Tautaurok veille sur toi !

Cavalier niveau 1 créé !

PV
18
Force
9
Magie
1
Vitesse
7
Technique
10
Chance
6
Défense
8
Résistance
0

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: Hector   

Hector

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anacacis Jean Hector prône une entente entre l'exécutif et la majorité parlement
» hector • "Tu seras un roi ... mon fils"
» Hector de Valois, oserez-vous pénétrer dans l'antre du diable ?
» Hector White =D
» HECTOR X LABRIT/GRIFFON MALE 12 ANS SPA MOREE 41

Fire Emblem Rebirth :: Hors-jeu :: Registre des personnages :: Validés+
Sauter vers: