Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez | 

La guerre contre l'esclavage! (MISSION) (Sybile, Zin'Ka et Ingvald)

Anankos
avatar

Messages : 35
Sujet: La guerre contre l'esclavage! (MISSION) (Sybile, Zin'Ka et Ingvald)   Mar 2 Aoû - 19:29
À la frontière de Regna Ferox et Ylisse se trouve un léger regroupement de montagne. Ces montagnes sont peu fréquentés puisqu’elles ne sont aucunement utile, n’ayant aucun minerai ou valeur stratégique en cas d’invasion. La civilisation semblait avoir abandonné cet endroit et la neige recouvrait les sommets de cette formation montagneuse. La journée commençait à peine pour le moment alors le soleil illuminait la couche blanche recouvrant le sol des frontières.

Des rumeurs circulaient qu’un groupe de brigands esclavagiste avaient établis leur camp de base à l’intérieur d’une des cavernes. Un tel groupe pourrait bien menacer la paix entrer les humains et les laguzs et, dans le pire des scénarios, pourrait évidemment devenir une motivation pour une rébellion de laguz! Aucune armé ne voulait s’impliquer officiellement puisque, si les rumeurs s’avéraient fausse, cela couterait cher en main d’oeuvre et pour expliquer le dérangement! Alors quoi de mieux que d’envoyer des mercenaires et voyageurs curieux avec un bon coeur pour régler le problème? Aucune information sur la grosseur de ces brigands ou s’il y avait vraiment de l’esclavagisme dans l’air, mais le doute était tout de même là et certains villageois témoignaient avoir vu des laguzs se déplacer vers les montagnes enneigés sans aucune explication. Les circonstances étaient inquiétante et il fallait s’assurer que rien ne s’y produise.

Sur la requête d’assistance officielle se trouvait un lieu de rendez-vous puisque, à moins d’être des environs, personne ne pourrait rejoindre les montagnes enneigés sans y laisser quelques plumes. Le chemin était imprécis et sous l’effet d’un blizzard constant, la visibilité étant plus bas que nulle. Le guide était un vieil homme avec une canne. Il portait une cagoule mais l‘on voyait de légères bosses .sur la tête de celui-ci et des marques jaunes sur son visage... Un laguz. Il avait surement vécu très longtemps et semblait en permanence attristé par ces rumeurs.

Le lieu de rendez-vous était à la sortie du village et, l’heure de rendez-vous, très tôt le matin. Le vieillard ne savait pas combien de gens viendrait à la rescousse des laguzs mais espérait qu’ils pourraient s’en charger. Imaginer des laguzs souffrir le remplissait de haine mais il ne souhaitait pas blâmer les beorcs aussi facilement que ca!

Zin'ka
avatar

Messages : 20

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Niveau:
1/10  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du fauve
3
4
5
Sujet: Re: La guerre contre l'esclavage! (MISSION) (Sybile, Zin'Ka et Ingvald)   Mer 3 Aoû - 17:49
Pour tout vous avouez, Zin'ka ne voulait pas une guerre entre les Laguz et les humains. Même si elle, de son côté, elle pouvait avoir quelques raisons pour participer, elle sait pertinemment que ça ne serait pas une bonne idée. Elle ne s'était pas le genre de femme qui use de sa rage comme une idiote....

Il y a déjà assez de morts, alors pourquoi en rajouter ? C'est pourquoi elle prenait ce problème à coeur, d'une certaine façon. Elle se disait qu'il y a solution à tout problème, sans verser le sang. Certes, si ses brigands esclavagistes seront là, ça serait du sang versé, mais elle préfère ceci que....laisser la situation empirer. Sacrifier une petite partie pour sauver la majorité ? Une réalité difficile à éviter. Zin compris ceci quand elle voyant ses grands-parents, sa guilde de voleur....la vie est cruelle et faut vivre avec.

Elle regardait Sybile, inquiète. Voulait-elle à la mêlé dans cette situation ? C'était soit qu'elle la laisse dans une auberge, seule, ou qu'elle garde un oeil sur elle. Zin est confiante qu'elle sera apte à la protéger. Son côté maternel la parle, la scrute, l'enfonce....elle ne pouvait pas l'ignorer.  Cette femme est importante pour elle et elle ne veut pas la mettre dans une situation dangereuse. Elle se demande pourquoi elle avait accepté de venir dans une aventure comme celle-ci ? Elle ne pouvait que fermer les yeux et soupirer en silence. Cette femme n'était pas une guerrière. Elle méritait bien mieux que ruminer sa vengeance et ...être seule.

La lapine lance un regard froid vers le guide. Elle sent une odeur non-humaine, plus ...animal. De plus, en voyant la canne ...elle peut que se dire que cet homme était très âgé. Les vieux Laguz ont vu beaucoup, subis beaucoup et ça...d'une étrange façon, l'effraie. Elle se disait depuis qu'elle était avec Sybile elle était chanceuse d'avoir vécu bien, en quelque sorte, sa jeunesse. Ses grands-parents la protégeaient du mieux qu'ils pouvaient du racisme et de la violence gratuite. Même la guilde de voleur était pas mal bien. Ils n'étaient pas si méchant qu'on laissait croire, surtout un des chefs.

Se tenant droite, bras croisé sur sa poitrine, elle ne disait rien. Elle surveille sa belle humaine de très près, en mode maman lapine qui surveillait ses petits. Elle laisse Sybile faire le blabla et si elle doit ajouter quelque chose, elle le fera. Aujourd'hui, elle ne se sent pas trop bavarde. Elle était un peu trop pensive sur la situation...

Ses peurs à elle, ils étaient bien grands, même si elle ne les montrait jamais. Les histoires que sa tante lui racontait...ce qu'elle voyait de ses propres yeux envers les nobles et leurs désirs....elle ne voulait pas être l'objet sexuel ou de cirque pour quiconque. Elle avait trop d'amour-propre, d'estime d'elle et d'honneur pour être vue comme une moins que rien. Elle sait qu'elle préfère mourir que d'être trainer et torturer dans une ruelle. Elle voulait vivre d'une façon comme elle voulait sans être obligé de suivre la vision d'une autre personne. Sa vie, son contrôle. C'est peut-être pourquoi elle voulait tuer ses brigands....elle sait que trop bien ce sentiment de perdre une liberté...



Ingvald
avatar

Messages : 28

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Niveau:
1/10  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du corbeau
3
4
5
Sujet: Re: La guerre contre l'esclavage! (MISSION) (Sybile, Zin'Ka et Ingvald)   Jeu 4 Aoû - 13:44
La civilisation Beorc. Elle était née de leurs cerveaux ambitieux, avait prospérée au-delà de toute mesure, et avait détruit tout ce qui était en place avant elle. C’était une sorte d’épidémie, qui rongeait le monde par le fer et par le sang qu’ils versaient jour après jour. Que ce soit le leur, ou celui d’autres créatures, des guerres perpétuelles rythmaient les vies éphémères des humains et ils s’amusaient ainsi à s’entretuer, année après année. Et malgré le chaos grandissant que tous ces affrontements fratricides engendraient, jamais rien n’avait été aussi éternel dans l’histoire des Beorcs. Leurs villes, leurs cultes, leurs mythes, rien n’était plus ancien et plus tenace que leur volonté inébranlable de se battre, de conquérir et de tuer. Définitivement, il n’y avait rien de plus déshonorant pour le monde que les Beorcs.

Ingvald avait essayé, pendant vingt années durant, de se battre contre cette maladie qui infectait la terre. Il avait exterminé des dizaines, des centaines, peut-être même des milliers de Beorcs au nom de son idéal. Mais récemment, lorsqu’il frôla le chemin tapissé de velours qui conduisait au tombeau, il prit conscience que quel que soit le nombre de fantômes qu’il avait amené jusque-là dans son sciage, le meurtre des Laguzs ne cessait de continuer de par le monde. Tuer des Beorcs, au hasard, n’avait été qu’une perte de temps. Ce fut un constat amer, mais qui lui apprit comment poursuivre son rêve de manière plus efficace.

Car en réalité, depuis qu’il avait embrassé la douce chaleur de la vengeance, il n’avait qu’une idée en tête : faire payer aux hommes l’esclavage de son peuple. Et pendant des décennies entières c’est ce qu’il fit. Mais tout doucement, la brûlante haine qui transpirait dans chaque geste d’Ingvald se transforma, mua en quelque chose de plus beau et de plus précieux : la sagesse. Il se rendit petit à petit compte que son véritable vœu n’était pas d’envoyer tous les Beorcs à la mort, mais bien qu’ils cessent à jamais de tourmenter les laguzs à travers le monde. Voilà ce pourquoi il voulait se battre au départ, mais il avait noyé cet idéal dans la haine et la douleur.

Mais aujourd’hui, il changerait cela.

Des rumeurs, à Plegia, en Ylisse, un appel de détresse… On racontait que des brigands sévissaient dans les montagnes au nord, capturaient et vendaient les laguzs qu’ils croisaient. De douloureux souvenirs remontaient en flèche dans l’esprit d’Ingvald, qui passait depuis régulièrement sa main sur l’affreuse cicatrice de son visage, histoire de ranimer en lui la flamme du devoir. Ce n’était plus la vengeance qui le faisait avancer, mais une sorte de promesse faite à tous ses compagnons morts sous les coups de ces monstres. Et tandis qu'il volait rapidement vers le lieu du rendez-vous, il se répétait inlassablement cette phrase qu’il comptait bien dire aux esclavagistes avant de les démembrer.

- Tant que je vivrais, plus une seule chaîne n’asservira mes frères. Tant que je vivrais, plus une seule n’asservira mes frères. Tant que je vivrais, plus une seule chaîne n’asservira mes frères !


Ces pensées se traduisaient par de puissants cris stridents d’oiseau de proie qui se perdaient dans les vallées boisées qu’il survolait. Il avait pris sa forme animale pour voyager plus facilement, et son ombre menaçante invitait chaque créature au sol à s’abriter pour ne pas finir entre ses puissantes serres. Le regard perçant du grand laguz scrutait chaque chemin qu’il pouvait apercevoir, afin de repérer l’homme qui était censé attendre les intéressés pour les guider à travers la montagne. Finalement, six-cent mètres devant lui, il aperçut un hameau niché dans les montagnes. Un chemin filiforme en terre battue était la seule route y menant, et en se concentrant un peu, Ingvald pouvait voir un vieillard qui faisait le pied-de-grue à une distance raisonnable du village, il conversait avec deux femmes, dont une affublée d’oreilles lapines. Ce devait être lui le guide.

L’oiseau en plein vol ne pouvait pas ralentir si facilement sa course, sa seule option était de manœuvrer en piquée vers le groupe qu’il voulait rejoindre. Un jeu dangereux, et qui effrayerait sûrement ses futurs compagnons. Mais bon, tant pis. Avertissant l’assistance par un puissant cri, le gigantesque aigle replia ses ailes et fendit le ciel en direction du vieillard et des deux femmes. Le timing devait être précis, mais Ingvald commençait à être bien rodé à ce sujet. Juste avant l’impact, ses larges ailes s’ouvrirent et battirent à tout rompre pour ralentir le corps du rapace. La poussière du chemin vola tout autour sur une zone de quelques mètres, et le Vautour reprit sa forme humanoïde, à demi aveuglé par le sable qui voletait autour de lui.

Sortant du nuage de poussière, son foulard n’entourait plus que son cou et dévoilait à tous son visage rude et mutilé par divers cicatrices. Les ailes de son dos firent quelques mouvements vifs pour se débarrasser du sable qui les recouvrait, et Ingvald lui-même époussetait ses vêtements tout en avançant vers le trio de voyageurs. Il leva finalement les yeux vers le vieillard, et les deux laguzs s’échangèrent un long regard éloquent. La forte respiration du Vautour était le seul bruit qui perturbait l’air paisible de la montagne. Finalement, par respect pour l’ancien, Ingvald détourna les yeux pour dévisager les deux demoiselles. L’une était humaine, ce qui lui valut un regard bien plus inquisiteur de la part du Vautour. Au bout de ces longs instants, il consentit à briser la glace en prenant la parole.

- Je vous salue tous, mon nom est Ingvald.
Annonça-t-il de sa voix rocailleuse. J’ai entendu, quelque part au sud, que l’on avait besoin d’aide pour décimer une bande de brigands et d’esclavagistes. Il marqua une pause, continuant de dévisager tour à tour chacun de ses interlocuteurs. Vous avez mon appui total dans cette tâche. Je ne repartirai qu’en sachant qu’il n’y a plus un seul Laguz esclave dans ces montagnes.

Sur ces mots emprunts d’une farouche détermination, il leva brièvement ses yeux brillants vers les montagnes qui s’élevaient devant eux. Quelque part, là-bas, ses frères et sœurs souffraient de la main des Beorcs. Il poussa un soupir sans détourner le regard. Avide de sang, il comptait bien satisfaire sa soif.

Sybile
avatar

Messages : 294

Feuille de personnage
Classe: Civil/Danseuse
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Lance de bronze
2Louche
3
4
5
Sujet: Re: La guerre contre l'esclavage! (MISSION) (Sybile, Zin'Ka et Ingvald)   Sam 13 Aoû - 18:05
Sybile était humaine et pourtant, elle se dressait aux côtés de Zin'ka pour cette mission. Elle avait même insisté pour en faire partie. Si, elle n'avait pas grand intérêt pour les laguz – que se soit en bien ou en mal, la jeune femme ne souhaitait à personne une vie de servitude. Ce qu'elle avait vécu au cirque, durant son enfance, n'était ni plus ni moins que de l'esclavage déguisé. En imaginant des enfants pris dans cette tourmente, elle n'avait pas su rester de marbre. Il lui était d'autant plus difficile de rester impassible en raison de l'implication de sa protectrice. La belle tagüel avait toujours œuvré pour la liberté – celle des femmes en particulier, et il était hors de question de rebrousser chemin face à l'adversité. Aussi bien Zin' qu'Ayden la couvait un peu trop : il était temps que la jeune femme fasse ses preuves en tant que combattante... Sinon, elle serait toujours un poids, un fardeau, une entrave et ça, elle refusait de l'être.

La jolie lapine avait l'air taciturne aujourd'hui, son beau regard était voilé d'une ombre lugubre : peut-être pensait-elle à ses congénères ? Sybile lui sourit, gentiment, sans dire un mot. Les palabres sont inutiles, les deux femmes se comprennent ainsi et c'est bien mieux. La danseuse soupire et s'étire lorsqu'une ombre apparaît au sol. Virvoltant, un oiseau immense se transforma en homme. Son visage était ravagé par les cicatrices et son regard assuré lui donnait un drôle d'air, mais, il avait sans doute, lui aussi de bonnes raisons d'être là. Étrangement silencieuse, Sybile jeta un coup d’œil à son acolyte puis au petit vieux qui avait réuni cette expédition. Le nouvel arrivant se présenta et s'il n'avait pas l'air d'être un joyeux luron, au moins, il serait serviable. Rassurée, la danseuse quitta les flancs de Zin'ka pour aller le saluer. Quelques petits pas sautillants lui suffirent à être face à lui.

« Je suis Sybile ! Enchantééééée de te connaître, Ingvald ! » Lâcha-t-elle d'une voix enjouée.
« Nous sommes ici, avec mon amie et partenaire, Zin'ka, pour mettre un terme à cet odieux manège! Je suis humaine, alors, je sais que ma présence pourra être gênante, mais je pense que mon amie pourra vous dire que je suis réglo ! Enfin, sauf s'il y a un vol de confiture : je plaide coupable tout de suite ! » Termina-t-elle en riant doucement avant de serrer vivement la main du nouvel arrivant, pour ensuite retourner auprès de Zin'ka.

Leur duo avait toujours été très étrange. Zin'ka la regardait toujours du coin de l’œil, affichant un air sérieux tout en s'assurant qu'il ne lui arrive rien, comme une mère le ferait avec son premier enfant. Quant à Sybile, elle donnait toujours une impression de profonde innocence. Mais l'amour qu'elles partageaient était véritable, presque palpable et surtout sincère : une chose rare en ce moment. Sans le moindre respect pour les conventions sociales, l'artiste se permit d'étudier Ingvald, de haut en bas. Il n'était pas réellement impressionnant, juste... sombre. Et pendant quelques instants, elle se demanda si, Zin'ka et lui suffirait pour cette périlleuse mission. Bien sûr, elle pourrait toujours leur donner du courage par ses mots et sa danse, mais... les récents événements à Ylisstol n'avaient pas été tendres avec elle. Une flèche l'avait traversée de part en part et c'était sa comparse qui l'avait trouvée, gisant sur une barricade de fortune, dans une petite mare de sang.

« Pépé, on y va ? » Dit-elle soudainement, en agrippant doucement le bras de Zin'ka.
« Je crois que plus personne ne viendra maintenant, tu vas devoir te débrouiller avec nous trois ! »
Spoiler:
 




Don’t give me that look – ‘cause, you see
You’re the last person I need to pity me
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: La guerre contre l'esclavage! (MISSION) (Sybile, Zin'Ka et Ingvald)   

La guerre contre l'esclavage! (MISSION) (Sybile, Zin'Ka et Ingvald)

Page 1 sur 1

Fire Emblem Rebirth :: Ylisse :: Routes et hameaux+
Sauter vers: