Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez

On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )

Zin'ka
Zin'ka

Messages : 20

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Niveau:
On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930484-bar-left1/10On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930015-empty-bar  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du fauve
3
4
5
Sujet: On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )   Mar 26 Juil - 1:02
Elle n'avait pas le choix de se cacher. Même si elle voulait entrer au château d'Ylisse, pour le moment, elle n'y arrivait pas. La peur et la fatigue paralysaient ses jambes, l'incapacitant de sortir du petit coin qu'elle avait trouvé. Elle s'accotait sur un mur pour trouver appuis et retrouver sa respiration. Elle lançait ensuite un regard sur sa jambe gauche, grimaçait de colère et de tristesse. Celle-ci lui faisait un mal de chien et la lapine ne pouvait pas continuer un pas de plus. Elle avait fermé les yeux, un instant, pour calmer son coeur qui battait à vive allure.

Après avoir retrouvé un certain ' calme'', Zin analysait les dégâts de sa blessure tout en se demandant si elle pouvait continuer. Elle voyait le sang couler à fine goûte. Le tout avait l'air d'être pas un cas dramatique, mais assez pour se dire qu'elle boittait. La lapine n'avait rien sur elle pour arrêter le sang de couler et, à cause de ça, elle commençait à trembler de peur. Elle ne comprenait pas pourquoi elle était si ébranlée ....qu'elle n'arrivait pas à avoir les idées claires. D'habitude, elle était maîtresse de ses émotions et de la situation, mais là...on dirait qu'elle avait tombé sur le mauvais jour. Peut-être parce qu'elle mêlé de ce qui ne la regardait pas, pensant qu'elle agissait sous le bien. Aider une femme à l'auberge qui se faisait malmener par un groupe d'hommes...elle....elle ne pouvait pas laisser filer cette scène sous ses yeux. Zin'ka avait longtemps combattu pour protéger ce qui devait être protégé. L'irrespect de la femme est pour elle un sujet sensible...un sujet qui la dégoûte profondément. Elle se demande pourquoi il y avait tant d'injustice pour le sexe féminin....

Et en voulant protéger cette dite femme, elle s'était mise dans l'embarras. Elle avait dû se défendre, mais elle a pris peur quand elle avait vite compris qu'elle était impuissante face aux hommes. Les propos racistes...anti féminin...ça l'avait fait étrangement peur. Elle s'était enfuie avec peine et misère, et, sur la route, elle s'était blessée par mégarde. En ce moment, elle était seule et la peur que les hommes la retrouvent était bien là. Elle court vite, même en talons, alors peut-être qu'elle les a semés, qui sait ?

Elle regardait de droite à gauche, puis, elle prêtait oreilles pour écouter les alentours. Il n'y avait rien d'alarmant, heureusement. Elle se disait qu'elle pouvait se transformer en sa forme animale et y aller plus vite une fois sur pieds, mais pour une raison, elle n'y arrivait pas à cette conclusion. Elle se laissait tombé sur le sol, mollement, tout en lâchant un gémissement de douleur. Elle voulait se maudire et frapper le mur...

Le choc lui avait été un peu dur. Même parmi les femmes les plus fortes, certaines peuvent perdre la bataille. Zin'ka, en ce moment, sentait son impuissance gagner sur elle et ça, ça la mettait en colère. De ses mains qui tremblotaient, elle les posait sur son visage pour retenir ses pleurs. Pourquoi avait-elle l'impression que la tristesse gagnait sur elle ? Elle s'était souvenue d'une souvenir vil qu'elle gardait enfuis en elle. Un souvenir qui, étrangement, avait resurgi au mauvais moment. Cela n'avait pas pris que quelques instants pour qu'elle ravale sa tristesse et affronter le tout. Sauf qu'elle sait très bien qu'en faisant cela, elle pouvait se caler encore plus. Non, elle ne voulait pas être la femme faible. Elle voulait être forte et montrer à Sybile qu'elle était une épaule sur qui elle pouvait se sentir protégée. Sybile....

Zin'ka avait honte de s'être tombé dans cette situation. Elle ne voulait pas que Sybile s'inquiète, alors elle se retrouve dans une situation délicate. Elle ne voulait pas non plus qu'elle pleure ou qu'elle se sente obligée de s'occuper d'elle...elle voulait que Sybile garde son sourire.

Elle avait fermé les yeux un moment pour essayer de trouver paix intérieur. Les émotions commençaient à tournoyer dans tous les sens. Le corps était un peu crispé, sur ses gardes, alerte, mais elle commençait à être fatiguée...étrangement.  Le mental, peut-être, pesait fort sur le reste. Son visage affichait un masque, un mur pour empêcher le reste de sortir. Elle avait l'habitude de tout dissimuler comme une grande fille. Douleur, peur, tristesse, colère....ce sont des sentiments qu'elle ne voulait pas qu'on remarque. Bien sûr, elle n'était pas la plus parfaite à les cacher, mais elle diminuait toujours l'intensité pour que personne perce ses faiblesses.



On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 378818Zinsigna
Lakhsry
Lakhsry

Messages : 18

Feuille de personnage
Classe: Mage
Niveau:
On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930484-bar-left1/10On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930015-empty-bar  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Vent
2Potion
3
4
5
Sujet: Re: On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )   Mar 26 Juil - 17:45
Voilà déjà des jours que le mage était sur ce navire… Par-dessus la rambarde, il avait trouvé son pire ennemi : l'alcool fusionné à une mer houleuse !

Cette alliance trop présente parmi les marins brisa ces défenses internes tel un bélier enfonçant une porte, ils avaient pris d'assaut sa tête qu'il martelait à la catapulte, transformant son corps en château assiégé par le mal. C'est par-dessus la rambarde que ce glorieux héros, dont le regard était des plus vitreux et le corps flasque, vomissait son dernier repas de la journée.

Une fois l 'évacuation de cette alliance l'aillant pris d'assaut, il jura sur Ghoto que plus jamais il ne boira d'alcool… Enfaîte, il l'avait déjà juré, mais ces marins avaient décidé de lui jouer une farce en disant que plus d'eau n’était a bord, la soif l'aillant déjà assaillit, il dut se plier et il découvrit avec dégoût que les marins redoublaient sans cesse d'imagination pour créer un tord-boyaux toujours plus… tordeur de boyaux ?

Une fois arrivée au port, sa marche était déjà plus stable, mais cela suffisait pour que les marins ne lancent quelque pique verbale et autre plaisanterie à son sujet, ainsi qu'a sa marche zigzagante.

Au fil de sa marche, son esprit revint à la normal, son corps également et sa tête avait cesser de jouer les percussions. Par contre, son estomac l’incitait tout fois à manger avec un gargouillis des plus tonitruant. Il s’élança de ces bras, cherchant aux alentours un quelconque vendeur de nourritures… Un repas chaud peut être aussi ? Rien que l'idée lui fit vibrer l'estomac, mais il n'avait guère temps… Il se rendit rapidement à un vendeur de fruits et légumes, se paya deux pommes avant de continuer sa route.

Son excitation avait baissé, il devait bien le reconnaître. Il allait pouvoir étudier ces données qu'il avait pu récolter lors de son aventure dans le désert et pourrait enfin avancer. Néanmoins, il eut une pensée fugace… Ce qu'il avait vécu à Plégia était… Sans équivalent, stimulant ? Intéressant ! Voilà le mot, c'était donc cela l'aventure ? Ce battre, découvrir et voyager ? Il ne s'étonne plus qu'autant de personne suive la voie de l'aventure plutôt que de l'étude ou du sédentaire… Il doit avouer qu'il avait vibré, qu'il ne s'était jamais senti aussi vivant depuis… Depuis fort longtemps.

Il eut un sourire en repensant à ces mésaventures avant de revenir à ces deux fruits… Et l'un avait disparu ? Non, enfaîte, il avait été remplacé par un trognon, seul reste d'une inconscience qui semblait l'avoir pris soudainement. Il avait mangé cette pomme sans que son esprit s'en rende compte ? Voilà qui est curieux et des plus alarmant, s'il venait à perdre le contrôle de son esprit, il perdra le contrôle de sa meilleure arme. Le fruit désormais dans son ventre fit rapidement l'effet voulu, mais la faim elle, resta bien ancrée dans son ventre.

Ce n'est que lorsqu'il allait croquer dans la deusiéme pomme qu'il s’arrêta, prés d'une ruelle sombre, quelque chose l'interpella… Son sens aiguisé qu'était son esprit lui dit de s'arrêter… Quelque chose n'allait pas. Il éloigna le fruit de sa bouche, plissant du regard pour voir, et même analyser l'endroit d'un regard érudit manié par un intellect entrainé.

Ce n'est que dans une cachette qu'il vit une jambe fine dépassée, celle-ci se rétractera bien vite. Quelqu'un était là, caché ; un sans abri ? Un blessé ? Le cœur de Lakhsry ne fit qu'un tour en pensant à ce qui aurait pu amener une personne ici, dans ce lieu sale à l'odeur d'eau stagnante et d'égouts.

Avec une prudence des plus pointue, il s'avança dans la ruelle, l'odeur prie rapidement les narines du magicien, l'obligeant à retrousser son nez sous l'odeur putride et de mettre son bras devant son nez.

Il s'approcha de la cachette et qu'elle fut sa surprise de voir, non pas une personne démunie comme il l'avait crue, mais une femme qu'il pourrait qualifier de ''magnifique''. Belle ou non, celle-ci le vit et sembla quelque peu surprise de le voir ici, il anticipera ces mouvements en brandissant une main, comme voulant la rassurer.

-Non ! N'ayez pas peur, je viens en ami !

Il ne fallait pas qu'elle fuie, sinon, il ne pourrait savoir ce qu'elle faisait ici, parmi la crasse et cette odeur qui lui faisait remonter une nausée qui l'avait jadis assailli sur le bateau il y a quelque heures…

Il Analysa la femme et remarqua son teint pâle, elle était blessée et ces yeux paraissaient humide, raison de plus pour qu'elle ne bouge pas. Sans même réellement réfléchir. Il posa la pomme qui lui restait à la porter de la femme, dans l'espoir qu'elle s'en saisisse.

-Mangez… Vous guérirez plus vite ainsi et il vous faut des forces !

Il ne savait pas vraiment quoi faire réellement, mais première chose qu'il fera, c'est chassé cette odeur pour qu'elle ne vomisse pas cette pomme qui lui avait fait tant de promesses.

Dans un mouvement rapide, il sortit son tome ''Vent'' de sous son manteau. Au moment même ou il l'ouvrit, un vent sembla ce lever dans la ruelle. Il n'attendra pas plus longtemps pour tendre une main dans le vide, traçant des sigles invisibles pour qui cherchait à comprendre, mais son esprit lui, les visionnait parfaitement. Une fois la dernière boucle de l'incantation terminée, le vent souffla plus vigoureusement dans la ruelle, faisant danser le manteau du magicien ainsi que ces cheveux boucler, lui donnant un air quelque peu ''mythique''.

Il rangea son tome à sa ceinture et tâta le vent de son doigt, mouillant celui-ci en le passant sur ces lèvres, il voulait un vent revigorant et frais, il l'eut, cette odeur d'égouts était enfin partie et il pouvait s'occuper de la personne en face de lui. Satisfait de la situation, il s'assit alors sur ces pieds, plantant son regard dans celui de cette étrange femme.

-Qui êtes-vous ? Que faîtes vous ici ?

Le manteau de l'homme semblait se salir à vue d’œil, mais il semblait ne pas avoir véritablement de problème avec ce fait, attendant la réponse de la femme en face de lui.

Zin'ka
Zin'ka

Messages : 20

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Niveau:
On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930484-bar-left1/10On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930015-empty-bar  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du fauve
3
4
5
Sujet: Re: On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )   Mer 27 Juil - 16:04
Une odeur différente parcourait son nez.

Une odeur humaine ?

À travers la puanteur des lieux, qui l'a rendait étourdie, elle avait cette étrange d'odeur agréable qui lui parcourait les narines. Elle semblait être humaine...mais Zin'ka, en pensant à ceci, elle était confuse. La douleur ainsi que la ''panique'' pouvaient lui faire fausse ''route''. Et si c'était un des hommes de tantôt qui venait pour elle ? Elle avait recroquevillé ses jambes près d'elle à l'instant quand elle entendait des bruits de pas venir vers sa direction. Elle tremblait de peur, indécise, à la fois d'avoir l'instinct de survie réveillé. Comme une proie blessée, elle se sentait impuissante et sur un gain de ''protection de soi''. Elle essayait de se lever, mais elle retombait. Voyant qu'elle ne pouvait pas bouger, elle avait mis une main sur une de ses dagues...prête à se défendre au cas. Elle se tenait dos contre mur, tête bien levée...

Étrange, elle ne ''sentait'' qu'une seule personne. Peut-être un passant ? Et si c'était l'un des hommes de l'auberge qui la cherchait, seul ? Avec ruse, elle pourrait se sortir de cette noise...peut-être. Seul, il était plus vulnérable qu'en groupe.

Si c'était qu'un innocent passant ? Zin'ka n'aimait pas mêler les innocents dedans.

Urg...pourquoi cette odeur de chien de ruelle la rendait paralysée ? Au début, elle n'avait pas remarqué, mais une fois plus ''réveillé'', l'odeur lui attaquait le nez. Par contre, l'odeur différente qu'elle percevait...

Soudain, elle voyait un homme. Surprise, elle se collait au mur en sortant sa dague. Il était différent ? Pas comme les autres hommes qu'elle avait vus à l'auberge.

-Non ! N'ayez pas peur, je viens en ami !

En ...ami ? Elle serrait la manche de sa dague, le boute pointé vers lui. Elle tenait le bout rond vers sa poitrine, plus précisément vers le coeur. Elle n'y croyait pas. Ils disent tous ceci pour ensuite profiter de la faiblesse de la femme pour la mettre à terre. Zin'ka, elle avait les cheveux longs comme une cascade de neige....ça serait facile de la traîner dans les ruelles. Elle avait déjà subi ça une fois et elle ne veut jamais le ressentir. Ce sentiment...non...quitte à perdre des membres, elle ne voulait plus être traitée comme une sale chienne de rue. C'est une femme et non un objet. Si cet homme fait quoi que ce soit de travers, elle lui tranche la gorge. Elle le dardait de ses yeux perçant pour lui démontrer qu'elle n'avait pas peur de lui, même si, à l'intérieur, elle était terrifiée.

-Mangez… Vous guérirez plus vite ainsi et il vous faut des forces !

Lui disait-elle. Est-ce qu'il était innocent ou bien sot ? Zin'ka fronçait les sourcils, incertaine. Elle regardait la pomme sur le sol, puis ensuite l'homme. Est-ce que c'était une de ses ruses bidons pour qu'elle tende la main pour qu'il puisse ensuite la tirer vers lui et l'assommer ? Elle ne bougeait pas, méfiante. Les hommes humains, comme disait sa tante, étaient des vils hommes remplis de défaut. Ils ont fait beaucoup de mal à son peuple, alors elle devrait toujours se rappeler de ça.

Sauf que...quelque chose la dérangeait. Pourquoi ne sentait-elle pas de malice en lui ? Et cette odeur agréable, chaude, qu'elle sentait depuis tantôt...lui ?

Quelque chose n'allait pas.

Il sortit un livre et elle avait légèrement sursauté, tendue. Un livre ? Un mage ! Elle avait essayé de se lever, croyant qu'il voulait l'achever, mais non...elle avait retombé mollement sur le sol. La suite, par contre, l'a rendait confuse. De ses yeux rouge corail, elle voyait cet homme chantonner pour invoquer du vent. Uniquement...du vent ? L'odeur partait doucement jusqu'à ce qu'elle soit inexistante.

C'était sûrement une ruse. Mettre en confiance ta victime pour ensuite l'écraser encore plus, lui soutirer de l'espoir et par la suite le détruire...Zin'ka connaît trop bien cette méthode. Après avoir vécu dans un groupe de voleur, rien ne l'étonnait.

- Qui êtes-vous ? Que faîtes vous ici ?

Elle le voyait accroupi devant elle. Elle s'était mise en d'attaque, en protégeant sa jambe blessée. De plus, de la colère surgissait en elle, comme si elle n'avait que ça pour se protéger. Cet homme, elle avait peur. Elle ne reconnaissait pas son odeur et cela la rendait confuse. Il n’avait pas le même parfum que ceux qui étaient à l'auberge. Peut-être qu'il était un de ses ''extérieurs'' pour traquer les Taguels ?

+ Tes tactiques pour m'amadouer ne marche pas gros porc. Si tu voulais me tuer, il fallait le faire avant. Si tu oses t'approcher, je vais t'égorger. Ne pense pas que je vais me laisser faire si facilement.

Elle se maudissait, se demandant pourquoi son corps lui faisait tant de misère pour si peu ? Tout ça a cause de la peur et se souvenir douloureux qu'elle s'est rappelée ? Elle se sentait impuissante face au danger qu'elle avait devant elle.

Et si ...il était innocent ?

Elle ne voulait pas y croire parce qu'elle disait que les hommes humains, ils étaient tous des menteurs. Peut-être à part Ayden, Oswald....et son grand-père.

+ Si tu penses que je suis une de ses femmes qui va ouvrir ses jambes avec quelques menaces...n'y penses même pas.

La façon dont elle parlait, on voyait qu'elle articulait chaque mot de façon bien claire et précise. Une fille de noblesse dans la rue ? Elle n'avait pas une robe éclatante ou des vêtements qui pourraient appartenir à cette classe sociale. Uniquement sa voix pouvait lui prouvé. Elle avait une armure peu couvrante, sexy, avec de la dentelle et quelques bijoux de luxe. Dans ses cheveux, il y avait un bijou en or orné de pierre de lune qui tenait ses cheveux en couette haute. Malgré l'état qu'elle était, elle ne semblait pas venir des ruelles...

+ Tu peux aller revoir tes amis et leur dire d'aller mourir de la peste !

Dit-elle de façon sèche comme si elle voulait lui faire peur. Que pouvait faire -t-elle de plus ? Elle sait qu'en force physique, il serait bien plus fort qu'elle et ça...ça l'effraie. Tout ce qu'elle a pour se défendre c'est sa dague, son épée, sa forme animale et sa parole. Seule, blessée par terre, elle ne pouvait plus fuir.



On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 378818Zinsigna
Lakhsry
Lakhsry

Messages : 18

Feuille de personnage
Classe: Mage
Niveau:
On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930484-bar-left1/10On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930015-empty-bar  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Vent
2Potion
3
4
5
Sujet: Re: On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )   Mer 27 Juil - 20:51
Au fil de la discussion, Lakhsry ne pouvait s'empêcher de penser que la femme qu'il avait en face d'elle n'était pas du genre à mendier misérablement dans la rue. Il pouvait voir dans ces regards, dans ces propos qu'elle n'avait que faire de mourir, tant qu'elle mourrait l'arme à la main.

Une âme de combattante, une de celle qui préfère égorger avec les dents que se rendre, il respectait cela, la détermination se lisait dans ces yeux, même s'il pouvait sentir que dans sa voie, elle ne pouvait cacher une peur mêlée à la colère, elle ce sent impuissante face à lui.

Il analysa la femme, son regard n'était pas ceux d'un de ces hommes se délectant des formes aguicheuses de la femme non, c’était un regard d'érudit, un de ces regards qui vous fait sentir comme une simple théorie, comme un calcul complexe dont il cherche la solution pour vous comprendre, un regard lourd et particulièrement froid. Évidemment, il ne voulait pas la mettre mal à l'aise, mais son réflexe de tout vouloir comprendre était dans sa nature, et il ne pouvait la laisser ici, seule et blessée.

Une fois son analyse terminée, il arriva à la simple conclusion que cette femme n'était pas de la rue, malgré sa tenue des plus ''Tendancieuse'', elle ne semblait pas faire partie d'une femme pratiquant ce vieux travail ingrat.

Il humecta ces lèvres, ces yeux se baissant, preuve qu'il cherchait ces mots avant de tout simplement s'asseoir sur le sol humide, son manteau servant plus de carpettes que de vêtement pour le cou. Il prit son tome qu'il plaça devant lui, il le poussa un peu contre la femme avant de prendre la pomme et de la poser sur le dit tome.

-Voilà, ainsi, me voilà désormais désarmé. Vous pouvez me trancher la gorge en un claquement de doigts.

Il finira par relever les yeux vers la femme, ces cheveux sombre toujours au vent et ces yeux dardant à travers ces lunettes. Il se relèvera avant de se défaire de son lourd manteau, il le secoua et fit tomber quelque papier, un encrier qui, étrangement, ne se brisa pas, une plume et d'autre carnet divers.

-Voyez, mon manteau ne contient nul arme, nul sortilège, rien de mauvais.


Il pliera son manteau en deux avant de grimacer en voyant les taches d'humidité extérieures qu'il avait provoquée en s'assyant par terre, il haussa les épaules, passe un coup de manche sur la dite partie sale avant de placer le manteau aux côtés du tome.

-Je ne crains que vous ne preniez froid… Une telle tenue que vous portez ne doit guère protéger des vents et des intempéries, et comme je ne souhaite toujours pas votre mort, je vous prierais de bien vouloir accepter ceci, ma dame.

Il laissa ces mots en suspens avant de saisir une caisse qu'il traînera jusqu'en face de la femme, s'asseyant ainsi au sec, surplombant la femme-lapin. Il croisa ces mains sur ces jambes en ce penchant en avant.

-Croyez-moi bien que jamais je ne vous aie connu auparavant, et dans mes fréquentations, je connais encore moins d'hommes cherchant femme à abusé, enfaîte, je renie ce genre de personne et je préfère même les châtier… À ma façon.

Il parla d'une voix des plus calmes, comme s'il réfléchissait précautionneusement à chacun de ces mots, chacune de ces paroles. Son regard ne pouvait laisser traverser que la bontée et la droiture, tout son être d’ailleurs respirait la personne de confiance.

-Je comprends que vous me suspectiez, cela n'est-il pas naturel ? Vous vous méfiez des inconnus et vous faites preuve de sagesse. Nulles paroles ne peut vous convaincre, vous sortez visiblement d'une situation des plus… Traumatisante, ce faisant, votre esprit ce ferme et vous ne voyez en moi qu'un ennemi potentiel.

Il analysa au mieux que possible, le ton menaçant de la femme trahissait sa peur des hommes, en général visiblement. Il devait chercher à la rassurer et l’amener là ou elle sera en sécurités.

-Le plaisir charnel n'est absolument pas le mien. Si j'avais voulu abuser de vous, ne vous aurai-je pas déjà sauté dessus au lieu de vous donner vêtement, nourriture ainsi que ma seule arme ? Avouez que cela n'est pas logique n'est-ce pas ? Vous avez une arme et moi pas, comment pourrais-je espérer l'emporter ?

Il aura un sourire dans son explication, voulant la rassurer au mieux qu'il pouvait. Il se pencha sur les côtés pour ramasser la plume, l'encrier et les différents carnets en les posant autour de lui, ça la caisse d'une façon académique et ordre, un tic dont il n'arrive décidément pas à se défaire.

Il se remit alors dans sa position initiale, regardant la femme en attente de sa réponse, l'observant avec un léger sourire des plus rassurant et, sans le vouloir, quelque peu charmeur.

Zin'ka
Zin'ka

Messages : 20

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Niveau:
On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930484-bar-left1/10On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930015-empty-bar  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du fauve
3
4
5
Sujet: Re: On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )   Sam 30 Juil - 20:33
L'impuissance....

Elle n'aimait pas ce genre de sentiment. Pendant trop d'années, elle avait vécu dans un milieu où elle n'avait pas le droit de faire ce qu'elle voulait. Elle dut, mainte fois, rien dire...rien faire....juste rester là, à subir sans réagir. Si elle le faisait, un lui remettait dans la figure qu'elle est un être inférieure et qu'une femme, ça ne devrait pas avoir une conscience à elle. Et ça, elle ne voulait pas revivre ça. Elle préférait mourir que de subir un viol ou une torture jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus respirer. Non, elle ne voulait pas mourir dans cette indigne façon parce qu'elle juge qu'elle mérite mieux.

Face à cet homme, la peur qu'il lui fasse quelque chose est trop présente. Il ne semble pas dangereux, mais on sait jamais....

Ce qu'elle ne comprenait pas c'est...

Pourquoi se désarme-t-il ? Sait-il que même s'il se désarme, il a encore sa force physique ? Zin'ka n'était pas dupe. Même si ce geste, pour certain, est preuve qu'il ne veut pas de mal, pour une femme ...c'est différent....dès qu'elle sait que même s'il n'a plus d'armes, il peut gagner sur elle en terme de force physique.

- Voilà, ainsi, me voilà désormais désarmé. Vous pouvez me trancher la gorge en un claquement de doigts

Elle ne clignait pas des yeux, ou presque, pour ne pas le quitter de vue. Il s'était levé pour ensuite secouer son manteau. Elle sentait son corps trembler de peur et ça, elle voulait se maudire encore plus. Bien sûr, ce n'était pas des gros tremblements, mais assez pour qu'elle se rende compte. Que préparait-il ? Il était trop étrange. Son odeur, ses vêtements, sa voix...un homme bien trop calme. Elle se méfiait encore plus.

- Voyez, mon manteau ne contient nul arme, nul sortilège, rien de mauvais.

Dans la pénombre de la ruelle, elle pouvait bien voir qu'il ne portait aucune autre arme qu'un livre. M'enfin, elle regardait les points stratégiques où les habitués pouvaient utiliser, mais...rien. La seule place qui reste c'était le dos.

- Je ne crains que vous ne preniez froid… Une telle tenue que vous portez ne doit guère protéger des vents et des intempéries, et comme je ne souhaite toujours pas votre mort, je vous prierais de bien vouloir accepter ceci, ma dame.

En quel but voulait-il faire tout ceci ? Zin'ka ne comprenait pas. Les hommes n'étaient pas comme ça, habituellement, alors que voulait-il ? Elle voulait lui demander, mais aucun mot ne sortaient. On dirait que sa gorge bloquait dès qu'elle pensait ouvrir sa bouche. Cela la troublait, d'une certaine façon. Peut-être parce qu'elle était choquée à quel point cet homme voulait l'aider ?

Non, elle ne devrait pas penser comme ça. Il ne fallait jamais faire confiance aux humains, surtout les hommes....

Elle regardait de côté, presque gêné. Son visage ne démontrait rien qu'à part un air froid, mais ses yeux, se lisaient une certaine incertitude...comme si elle n'était pas habituée de voir ça.

Devrait-elle...accepter ?

Elle sentait une drôle de douleur à la poitrine...

En baisant son arme, elle regardait le tome de cet inconnu. Pourquoi sentait-elle que ses intentions étaient nullement malsaines ?

Elle avait rangé sa dague pour que, doucement, mais méfiante, de prendre le manteau. Pendant qu'elle le mettait sur ses épaules, il continuait de parler. L'odeur....elle était beaucoup plus présente dans ses narines. Elle s'était surprise, discrètement, de humer pour profiter du ''calme'' que cela lui procurait. Une odeur chaude...ambré ? On dirait aussi qu'il y a une odeur de livre mélangé à du sel. Odeur marine... ? Deux odeurs se battaient. Une odeur corporelle ainsi qu'une odeur de mer. Elle avait déjà senti une odeur similaire...

-Croyez-moi bien que jamais je ne vous aie connu auparavant, et dans mes fréquentations, je connais encore moins d'hommes cherchant femme à abusé, enfaîte, je renie ce genre de personne et je préfère même les châtier… À ma façon.

De ses yeux rouge corail, elle se scrutait, tout en essayant de comprendre pourquoi il semblait si posé. Il parlait comme un noble, mais n'était pas habillé comme un. Il était un érudit ? Ou avait-il fui aussi sa maison ? Elle essayait de comprendre la logique dans cette histoire.

- Je comprends que vous me suspectiez, cela n'est-il pas naturel ? Vous vous méfiez des inconnus et vous faites preuve de sagesse. Nulles paroles ne peut vous convaincre, vous sortez visiblement d'une situation des plus… Traumatisante, ce faisant, votre esprit ce ferme et vous ne voyez en moi qu'un ennemi potentiel.

Elle se plaçait mieux les jambes même si, elle avait de la difficulté, démontrait qu'elle devenait un peu tendue. Oui, il était un ennemi potentiel, mais pourquoi semblait-il essayé de la convaincre qu'il n'était pas un malfrat ? Quelque chose n'allait pas. Dans son esprit, elle se disait qu'il était un revendeur d'esclave ou bien un de ses envoyées de nobles pour aller chercher des femmes rares de collection. Elle avait peur qu'elle fût sa cible. Elle sait qu'elle traînait au château et de nombreux nobles ont posé ses yeux sur elle...mais....

Non, elle ne devrait pas penser comme ça. Elle devrait agir comme une grande fille, quitte à avoir du sang d'innocent sur les mains pour se protéger.

- Le plaisir charnel n'est absolument pas le mien. Si j'avais voulu abuser de vous, ne vous aurai-je pas déjà sauté dessus au lieu de vous donner vêtement, nourriture ainsi que ma seule arme ? Avouez que cela n'est pas logique n'est-ce pas ? Vous avez une arme et moi pas, comment pourrais-je espérer l'emporter ?

Elle avait froncé les sourcils, un peu perplexes. Elle voyait qu'il rangeait ses choses, comme un élève studieux, puis elle avait plissé les yeux dès qu'il était de retour face à elle.

+ Si, il y a une logique. Vous avez une avance sur moi qui est naturel : votre physique. Même sans armes, si vous êtes un bon combattant, vous pouvez enlever ma dague et ensuite sauter sur l'occasion. D'un point de vue différent, la générosité et la patience que vous démontrez peut-être suspect. Pourquoi voulez-vous tant aider une femme blessée, qui plus est, est une Taguel ? Une race minoritaire, considérer comme inférieur pour les humains ? Ne me dites pas que vous n'avez pas pensé à ça. Croyez-vous que je vais sauter dans vos bras en criant '' mon héros '' ?

Elle avait changé la façon comment elle parlait. Le '' Tu '' s'était transformé en '' Vous '' parce qu'elle jugeait que pour mieux qu'il comprenne, il fallait être à son niveau et user d'une forme de formalité. Elle pouvait bien faire ceci ....même si elle n'en avait pas envie. Il était poli, calme et elle faisait la même chose...en quelque sorte. Sa voix était peut-être plus froide, mais elle usait au moins d'une langage plus ''propre''.

+ M'offrir tout ceci vous mènerait à quoi, au juste ? Vous faites ceci par simple gentillesse ? Si vous êtes assez intelligent, vous saurez que ce n'est pas si simple à accepter dans le monde que nous vivons, surtout pour une femme. Je me méfie de vous parce que, justement, vous apparaissez après une situation assez compromettante avec un groupe de cochon sans classe et là...m'aider ?

Elle avait ronchonnait un son un peu snob.

+ Sottises. Voulez-vous vraiment aider une femme dans la rue, blessée, que vous ne connaissez même pas son passé ? La raison pourquoi elle est ici ? Pourquoi vous crache-t-elle comme un chat blessé ? Peut-être qu'elle pense que vous êtes ici uniquement pour la rouler dans la farine...et ensuite de s'acquérir de sa chair. Les humains comme vous...vous êtes tous des êtres sans scrupules.

Elle tenait, en dessous du manteau, sa dague fermement. Elle avait un pincement au coeur et surtout un gain de rage. Mais, elle ravalait le tout en soupirant. Elle ne devait pas se laisser guidé par ses sentiments noirs...

+ Sur une fine analyse rapide, vous êtes une de mes chances de survies. Si j'accepte votre aide....avez-vous conscience que peut-être il y aura un danger ? Que je dois dépendre de vous ? Vous voulez vraiment faire cela pour une inconnue ?

Elle posait ses yeux vers lui, sérieuse.

+ Alors prouvez moi que votre gentillesse tant offert est utile.

Peut-être qu'elle était froide et hautaine, mais que pouvait-elle faire de plus ? Elle avait peu de respect pour les humains, surtout s'il avait un équipement 3 pièces entre les jambes. Elle commençait à testé l'homme même si...quelque part...elle maudissait le choix qu'elle s'était mis. En fait, elle savait pertinemment qu'avec lui, elle avait une plus grande chance de se sortir de ce merdier. Oh qu'elle détestait de dépendre d'un homme....

Mais elle n'avait pas le choix. Pas cette fois.

Si elle voulait revoir Sybile, elle serait prête à tout pour la revoir...quitte à écraser son égo devant un homme...



On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 378818Zinsigna
Lakhsry
Lakhsry

Messages : 18

Feuille de personnage
Classe: Mage
Niveau:
On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930484-bar-left1/10On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930015-empty-bar  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Vent
2Potion
3
4
5
Sujet: Re: On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )   Dim 31 Juil - 0:15
Il était, à écouter cette femme cracher un venin qu'il encaissait avec patience, une patience digne d'un chasseur à l'affût de sa proie.

Il ne doutait pas que le premier venu ait tourné les talons rapidement, mais lui refusait la défaite, il était parfois têtu et c'est cette obstination qui l'amena ici. Elle avait peur, elle dégageait de la haine envers lui, non, enfaîte vers la race humaine, il pouvait comprendre, les hommes sont capables du meilleur comme du pire, du bien comme du mal. Il ne cessa de la regarder durant le monologue de son interlocutrice, un sourire ne cessait de ce dessiner sur les lèvres du mage à mesure qu'elle parlait… Ces paroles devenaient plus précises, il commençait à ce faire une idée de cette femme en face de lui.

Il prit une inspiration, cherchant les mots, il leva la tête vers le ciel. Les nuages dansaient, haut et libres, d'un blanc immaculé et aussi libre qu'une goutte dans un courant. La lune ce distinguait derrière eux, auréolé de ces étoiles, comme une mère entourée de ces enfants.

-Ce soir… Il fait beau.

Cela ne voulait absolument rien dire, mais le sourire du mage en regardant le ciel dégageait une aura apaisante, comme un rêveur regardant mille images d'un futur possible.

-Ce soir, il fait beau… Les héros d’antan nous ont apporté la liberté et la droiture.

Il ce lèvera, un rayon de lune commençant à éclairer la ruelle, comme si le mage se sentait en harmonie avec l'endroit délabré.

-Pourquoi je fais ça ? Parce qu'eux… Ils l'auraient fait.


Il leva une main, droit au-dessus de sa tête, comme s'il essayait d'attraper un nuage, une étoile ou même un rêve, comme s'il s'attendait à partir le haut, parmi eux.

-Ils sont là-haut, ils veillent sur nous…
Il fermera le poing. Je les aime pour ce qu'ils nous ont apporté… Je les aime pour ce qu'ils ont fait, ce pourquoi ils sont des héros !

Il baissera son bras, et avec lui, son regard, il toisa la femme d'un regard bon, la lune ne cessa de l'illuminer. Sa posture était équilibrée, son manteau ne cachait plus ces bras et la courte chemise qui portait ne laissait que peu de place à l'imagination. Il n'avait pas un corps musclé loin de là, mais il était tout de même élégant. Il avait un air impérieux qui à la fois imposait le calme et la réflexion.

-Pourquoi je fais cela ? Parce, ce que quelqu'un doit le faire, parce que chaque lueur de bonté engendrera un feu d'espoir qui embrase chaque jour le monde qu'on nous a offert.


Il regardait la femme, plus exactement, il regardait en sa direction, comme si ces paroles devaient le rassurer lui plus qu'elle, ce convaincant de la justesse de sa cause, de la vertu de ces objectifs, et du vrai sens de sa vie. Il prendra un air plus sombre, le vent souffle légèrement plus fort dans la ruelle, son regards pesant fusilla la jeune femme, presque comme une reproche sans en être véritablement.

-Chaque jour, des hommes, des femmes terniront ce monde au nom de leur objectif personnel, au non des péchés et du plaisir rapide, ils sont innombrables et sans cesse renouvelés. Ce sont des gens comme moi qui doivent les arrêter, les stopper, les raisonner.

Son regard darda la femme-lapine, comme brûlant d'une détermination aussi brûlante qu'un brasier alors qu'il y a quelque instant, il semblait n'être qu'une rêveur naïf. Il laissait place à cette part de lui qui le mena là, une détermination et un calcul cérébral avancé, analysant chaque élément autour de lui.

-Tu dis que les humains sont corrompus ? Ils sont aussi prompts à être corrompus que n'importe qui. En les mettant dans une case, en les classant tous comme étant corrompu, ne penses-tu pas joueur le jeu de votre race tourmentée ? Ils te considèrent comme faible et inférieur, c'est faux. Tu considères les humains mâles corrompus, je suis la preuve que c'est faux. Tu fais autant de pré-juger sur ma race, que ces hommes n'en font sur la tienne, n'est ce pas risible ?

Il parlait à la fois avec froideur et lenteur, comme tentant de lui apprendre quelque chose, quelque chose qu'elle n'acceptera peut-être pas, mais qu'elle devait au moins réfléchir.

-Tu peux prétendre au fait que je n'attends que de profiter de toi, je me ferais un plaisir de prouver tes torts. Me prenez-vous pour un idiot ? Croyez-vous que si je n'avais pas calculé le danger ? Vous avez mes armes, vous avez de quoi me tuer.

Il aura un sourire.

-Quant à mon physique, je suis sûre que vous seriez capable de me plaquer avec autant de faciliter qu'une épouvantail, mon arme est mon esprit, pas mon corps.

Il se penchera un peu en avant, comme voulant se faire bien comprendre.

-Vous avez peur, vous préférez vous lamenter sur vous-même, sur votre fierté bafoué. Mes paroles sont dures, mais sachez que je ne cherche que votre bien, et ce bien est autant psychologique que mental.

Il se redressera avant de lui tendre une main gantée, invitant celle-ci à la saisir.

-Allez, nous avons chemin à faire jusqu’à un endroit ou vous soigner, je suis sûr qu'il y a médecin de fortune pour vous aider et je ne veux entendre aucune plainte sur le fait que ce soit moi qui payerais les frais d'hospitalisation.

Il la regardait, son regard était un mélange, a la fois d'une bonté sans égal, d'une détermination qui pourrait encaisser de nombreuses épreuves et cet étrange aura lumineuse qui émanait de tout son être.

Il était temps de bouger ces fesses et de sortir de cet endroit des plus immonde… Mais avant cela, il devait récupérer son équipement qu'il avait déposé gracieusement auprès de la femme à terre.

Zin'ka
Zin'ka

Messages : 20

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Niveau:
On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930484-bar-left1/10On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930015-empty-bar  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du fauve
3
4
5
Sujet: Re: On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )   Mer 3 Aoû - 20:25
Même si cela ne lui plaisait pas, elle devait le faire. Parfois, il fallait choisir ses batailles, n'est-ce pas ? Il fallait écraser son égo pour se sortir des mauvais pas.

Et là, cet homme parlait que la nuit était belle, les héros d'antan...

Ah ? Pourquoi parlait-il de ceci, surtout dans une situation où elle venait de lui cracher sa façon de penser ? Elle avait froncé les sourcils, incertaine et un peu perplexe. Cet homme était définitivement bizarre. Les humains étaient très bizarres. Elle ne comprenait pas toujours leur façon de penser même si elle a été baigner dans leur monde.

- Pourquoi je fais ça ? Parce qu'eux… Ils l'auraient fait. Ils sont là-haut, ils veillent sur nous… Je les aime pour ce qu'ils nous ont apporté… Je les aime pour ce qu'ils ont fait, ce pourquoi ils sont des héros !

Alors, cela expliquerait ses gestes ? Simplement des histoires sur les héros d'antan qui le force à agir bien envers une femme qu'il ne connaissait même pas le passer ? C'est fou ce qu'il pouvait être .....innocent. C'est rare les gens généreux comme ça, surtout dans ce monde. Peut-être qu'il veut porter un changement, aussi minime qui soit. Zin pourrait le comprendre, elle a été souvent baignée dans ses histoires, mais...quelque chose la dérangeait. C'était un humain, un homme....elle pensait dur comme fer qu'il lui voulait quelque chose. Elle refusait de croire qu'il faisait ceci par pure bonté.

Elle avait trop vu et vécu les mauvais côtés des humains.

De plus, il parlait trop bien pour être n'importe qui. Était-il un de ses nobles rejettés ? Cela piquait sa curiosité. Elle avait senti, à l'intérieur, une étrange nostalgie.

-Pourquoi je fais cela ? Parce, ce que quelqu'un doit le faire, parce que chaque lueur de bonté engendrera un feu d'espoir qui embrase chaque jour le monde qu'on nous a offert.

Elle fermait ses yeux un instant. Cet homme lui ressemblait, étrangement. Elle se disait ceci à chaque fois qu'elle aidait des compares animaux.

Quelqu'un devait le faire.

- Chaque jour, des hommes, des femmes terniront ce monde au nom de leur objectif personnel, au non des péchés et du plaisir rapide, ils sont innombrables et sans cesse renouvelés. Ce sont des gens comme moi qui doivent les arrêter, les stopper, les raisonner.

Il la dardait de son regard. Elle avait ouvert ses yeux pour voir qu'il était comme un scorpion, piquant sa victime, ou un professeur qui veut entrer sa façon sa matière dans ton crâne, quitte à te piquer pour le faire. Elle tenait son regard, la tête haute.

- Tu dis que les humains sont corrompus ? Ils sont aussi prompts à être corrompus que n'importe qui. En les mettant dans une case, en les classant tous comme étant corrompu, ne penses-tu pas joueur le jeu de votre race tourmentée ? Ils te considèrent comme faible et inférieur, c'est faux. Tu considères les humains mâles corrompus, je suis la preuve que c'est faux. Tu fais autant de pré-juger sur ma race, que ces hommes n'en font sur la tienne, n'est ce pas risible ?

Il avait raison d'une certaine façon, mais elle n'aimait pas le ton qui emploie. Oui, elle l'avait un peu cherché, mais comprenait-il que ça ne marchait pas toujours comme ça ? Il semblait avoir une tête sur les épaules, pas comme la plupart des hommes qu'elle avait rencontrés. Peut-être qu'elle pouvait user de sa neutralité même si elle aimait reprendre ce qu'il dit. Elle avait décidé de le laisser parler pour en apprendre un peu plus. Vaut mieux laisser couler et voir le résultat qu'arrêter le flot et se tromper. Ce qu'elle n'avait pas aimé c'était ceci...

"Vous avez peur, vous préférez vous lamenter sur vous-même, sur votre fierté bafoué. Mes paroles sont dures, mais sachez que je ne cherche que votre bien, et ce bien est autant psychologique que mental.''

Elle ne se lamentait pas. Elle voulait uniquement dire des choses réelles. Pour le moment, elle n'avait presque plus de force pour se casser la tête, alors elle préférait de rien dire. Sinon, pour une étrange raison, ça ne finirait plus.

Cet humain était intéressant.

Même si elle ne l'aimait pas, qu'elle ne lui faisait pas confiance, elle le trouvait....étrange...

Elle ne pouvait nier que dans sa voix, il ne mentait pas. À moins qu'il était bon menteur.

- Allez, nous avons chemin à faire jusqu’à un endroit ou vous soigner, je suis sûr qu'il y a médecin de fortune pour vous aider et je ne veux entendre aucune plainte sur le fait que ce soit moi qui payerais les frais d'hospitalisation.

Elle regardait sa main, puis, elle avait détourné son regard de côté.

+ Après m'avoir parlé ainsi, vous vous essayez d'acheter ma confiance ? Prendre cette main pourrait m'être fatal. Je ne vous fais pas confiance, je ne veux pas non plus rester dans cette ruelle, alors...je crois n'avoir pas le choix d'accepter votre aide.

Elle sentait presque de la bile remonter sa gorge. Elle détestait ça...de faire ce choix. Elle continuait de dévidé le regard de côté, démontrant aucune émotion sur son joli visage.

+ Je vais refuser votre main. Je vais vous demandez à la place de me porter. Je crois ne plus pouvoir être capable de me mettre sur mes jambes.

Un test ? Est-ce qu'elle était sincère ? Oui. Elle voulait voir où cet humain pouvait se prouver. Il lui avait balancé ses belles paroles, alors il fallait qu'il lui donne une preuve, non ? Beaucoup aiment parler, mais n'agissait pas. Les nobles, surtout, ou les couillards sans égo.

+ Certes, je vous aime pas. Les humains me répugnent...m'ont montré eux-mêmes qu'ils sont des êtres infâmes, mais cela n'excuse pas que ma race peut très bien être la même chose. Ce que vous devez comprendre, dans ma situation, c'est que ce n'est pas tout le monde qui pourrait être bon. Une fois que vous êtes dans ma peau, vos yeux pourraient voir différent. Chaque vie à son bagage d'expériences. Vous ne savez pas ce que j'ai vu, vécu, ressentis...

Elle avait fermé les yeux.

+ ...et moi, je ne pourrais pas vous comprendre, vous. La haine est souvent maîtresse de bien des coeurs. Vous ne pouvez pas nier les histoires, si vous vous y connaissez tant. Panne, mon ancêtre, pourrait bien vous dire ce qu'elle avait vécu. Ne venez pas me dire que je me lamente, je ne fais que dire une vérité dites d'une façon différente. Ses histoires existent encore de nos jours.

Elle avait croisé ses bras, pour finaliser.

+ Je sais très bien que d'un côté, vous avez pas tords, mais de l'autre, je peux avoir raison. Je crois que débattre serait inutile. Nous avons nos visions, nos opinions et nos histoires personnelles. Et....on sait très bien que les femmes, pour beaucoup, ne sont jamais prises aux sérieux.

Même si elle avait de la colère en elle, elle savait user de calme. Elle s'était légèrement emmitouflée dans le manteau, regardant à terre.

+ Je veux sortir de cette ruelle.

Disait-elle, plus doux, plus triste aussi.



On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 378818Zinsigna
Lakhsry
Lakhsry

Messages : 18

Feuille de personnage
Classe: Mage
Niveau:
On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930484-bar-left1/10On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930015-empty-bar  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Vent
2Potion
3
4
5
Sujet: Re: On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )   Mer 3 Aoû - 22:18
Il l'écoutait, patient et calme comme à son habitude. Elle avait raison, les vies sont toutes uniques et c'est pour cela que Lakhsry jura de les défendre, quelle que soit la vie à protéger, que ce soit le meilleur ou le pire, tout le monde vie et peut changer. La femme en face de lui avait de la ressource dans ces mots, elle savait et était persuadée de ce qu'elle disait, ce n'était pas un problème au fonds, il respectait ce qu'elle était et ce qu'elle avait vécu, elle avait été forgée ainsi et il se devait de respecter ceci.

Néanmoins, un mot tilta l'esprit du mage. Je vais vous demandez à la place de me porter. À ces mots, le sang de l'Animiste ne fit qu'un tour. Un effort physique ? Porter ? Comme un… Comme une charge ? Avec des muscles et non l'esprit ? Cette idée ne lui plaisait absolument pas, car il n'était pas de ceux qui cultivaient le corps, mais de ceux qui cultivait l'esprit !

Il regardait la femme dans le blanc des yeux, comme s'il tentait de chercher solution à un problème qui n'existait pas, il devait le faire pour l'aider, après tout, ce n'était pas la mort !

-Hum… Voilà quelque chose qu'on m'a jamais demandé, mais… Soit !

Il rassembla ces quelque affaires, il les mit dans différentes poches avant de prendre le bras de la femme pour la hisser sur son dos. Il étouffa un ''Ouf !'' Et ces jambes tremblaient tant l'effort physique lui paraissait intense… Cela pouvait paraître dérisoire, mais après tout, il n'a jamais porté de lourdes charges, enfaîte, les grimoires et les pages de ceux-ci sont généralement légers et n'aidaient en rien son développement physique. Il fit un premier pas, un second, un troisième et… Ben rien, il s'arrêta, ces jambes tremblaient sous le poids de la femme et du sien.

-Hmpf … Je sens que… Mon corps n'est… Pas assez entraîné…

Il ferma les yeux, ''de la concentration ! Tout est dans la concentration !'', il utilisa son esprit pour puiser en lui le plus de force possible avant d'ouvrir les yeux. Il s'équilibra avant de reprendre la marche, il réajusta sa prise qu'était la femme. Un meilleur équilibre lui donna moins d'effort à faire.

Il avançait dans la rue, son souffle devenant plus ample, il se stabilisa, le poids était présent, mais il sentait qu'il pouvait tenir, marcher avec cette femme sur son dos qui s'était emmitouflée dans son manteau. Il remarqua les regards différents qui le dardait, lui et son package, probablement que le fait de voir un homme en chemise légère porter un femme-lapin à moitié nue devait quelque peu attirer les regards et questionner les esprits… C'était même complètement probable et avéré.

Il ne put s'empêcher de sourire avant de remarque qu'un silence gênant s'était installer, il devait l’amener à un hôpital de campagne le plus proche, et il savait où il devait aller.

-Vous… Vous savez… Je connais des ...Enfin … Han ! Je sais que vous… Avez peu de respect envers… Han ! Rhaaaaaa …. Moi et… Ce que… Ce que je… Je suis, mais… Je voulais… Haaaa … Je voulais… Haaaa … Mille écailles de Nâga … Merci de me… De me faire confiance…

Il n'en pouvait presque plus à vrai dire, ces quelque paroles et ce discours aussi fluide qu'un rocher dévalant une pente inégale à toute allure semblait l'exténuer au plus haut point, mais il continuait, le mouvement était devenu mécanique et s'arrêter allait probablement le tuer… Du moins, c'est ce qu'il pensait, en fait, il était même persuadé qu'il allait virer de bord, passer l'arme à gauche tant la sueur sur son front se faisait intense.

Il continua inlassablement son trajet, son chemin de croix, il devait prouver à cette femme qu'il avait bon fonds et qu'il ne voulait que son bien et aussi… Ça lui ferait un peu de sport donc ou est le mal ? Il ne dira probablement pas la même chose demain avec ces courbatures qui le guettait déjà depuis le moment même ou la femme avait posé ces mains sur ces épaules et enroulé ces jambes autour de sa taille. D'un coup de tête, il remit ces lunettes qui glissaient sur son nez avant de reprendre son chant du cygne.

-Vous… Vous ne m'avez toujours pas dit… Han… Qui vous… Qui vous êtes et… Pourquoi vous vous êtes… Rhaaa … Retrouver dans cette ruelle immonde ! Et… À vrai dire… Je voulais également savoir si… Si votre jambe vous… Vous lance-elle encore ? Où est-ce que… Vous ...Haaaaaaa … Vous sentez un début d'infection ?

Il était presque drôle à voir pour quelqu'un de sadique, mais le mage faisait des efforts qu'il n'avait jamais faits avant, des efforts physiques qui dépassaient le peu d'effort qu'il faisait d'habitude. Comment les guerriers, les chevaliers et autre combattant faisaient pour entretenir un corps capable de faire telle prouesse ? Il ce le demandait vraiment ...

Zin'ka
Zin'ka

Messages : 20

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Niveau:
On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930484-bar-left1/10On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930015-empty-bar  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du fauve
3
4
5
Sujet: Re: On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )   Dim 14 Aoû - 22:57
Même les plus grandes guerrières pouvaient avoir des faiblesses.

Zin'ka le savait très bien, mais elle avait un peu trop d'égo. Elle était souvent dure envers elle-même. Elle s'était mis d'innombrables murs et de protections, c'est pourquoi elle était aussi très ''fermée'' à l'idée de se faire aider par un homme, plus précisément un humain. Elle se devait d'être forte et surtout, de survivre comme une chef comme elle avait toujours. Si, usé de cet homme était une porte de sortie...

Elle n'avait pas le choix d'accepter.

- Hum… Voilà quelque chose qu'on m'a jamais demandé, mais… Soit !

Elle le regardait avec des grands yeux surpris pendant qu'il ramassait ses choses pour les mettre dans ses poches. Elle s'était tendue dès qu'il s'approchait d'elle. Bon, elle n'avait pas le choix, n'est-ce pas ? Cela avait pris un moment pour qu'elle se hisse sur son dos, en prenant soit de se cacher le plus possible avec le manteau. Il avait avancé un pas, puis un autre et....

- Hmpf … Je sens que… Mon corps n'est… Pas assez entraîné…

Elle pouvait le remarquer, oui, mais elle ne disait rien contre ça. Elle-même, elle n'avait pas un corps qui était le plus solide. Par contre, elle fronçait ses sourcils un instant dès qu'elle avait une pensée. Une personne normale pouvait supporter son double de poids sur les jambes, non ? Elle n'était pas si lourde que ça, non ? Puis, elle souriait étrangement, amusé.

Elle ne regardait pas les autres autour d'eux. Même si elle avait peur que les hommes qui la poursuivaient la retrouve, elle se disait qu'elle penserait à une tactique pour s'échapper quand le moment serait devant ses yeux. Elle était distraite pour décider d'un plan de fuite surtout avec....

- Vous… Vous savez… Je connais des ...Enfin … Han ! Je sais que vous… Avez peu de respect envers… Han ! Rhaaaaaa …. Moi et… Ce que… Ce que je… Je suis, mais… Je voulais… Haaaa … Je voulais… Haaaa … Mille écailles de Nâga … Merci de me… De me faire confiance…

Cet homme était....étrange et surtout, comique ? Il faisait tous ses efforts pour elle ? Il continuait malgré tout, même si son corps ne voulait pas ? Elle ne lui répondait rien, bien trop coincé dans ses pensées. En fais, elle ne savait pas quoi lui dire à part quelques trucs qui pourraient le blesser. Elle n'était jamais certaine sûr comment converser avec un humain, surtout un homme...

Au moins, il n'avait pas l'air de l'idiot du village.

- Vous… Vous ne m'avez toujours pas dit… Han… Qui vous… Qui vous êtes et… Pourquoi vous vous êtes… Rhaaa … Retrouver dans cette ruelle immonde ! Et… À vrai dire… Je voulais également savoir si… Si votre jambe vous… Vous lance-elle encore ? Où est-ce que… Vous ...Haaaaaaa … Vous sentez un début d'infection ?

Elle regardait de côté, un peu...gênée ? Pourquoi voulait-il tant faire pour elle ? Elle ne pouvait pas rester muette face à lui. Elle devait dire quelque chose.

+ La blessure est fraîche, donc je ne crois pas que l'infection serait grande, s'il y en a une. Ça pique un peu...

Disait-elle, tout bas. Elle ne voulait pas lui dire que la peur avait paralysé ses jambes. Puis, elle lui tapote l'épaule deux fois, doucement.

+ Si vous n'êtes réellement pas capable, alors posez-moi quelque part et aller chercher quelqu'un. Sinon, je crois que l'église n'est pas loin d'ici. Il y a l'enseigne, là-bas.

Elle pointait vers le Nord, un peu plus à l'Est.

+ Ne forcez pas comme un mulet qui transporte 10 tonnes. Je ne veux pas non plus que vous vous blessez à cause de moi. Si votre corps ne peut pas le supporter, ne le forcez pas à un tel point de respirer comme un âne et mourir avec une femme sur votre dos.

Avait-elle été un peu trop dure sur lui ? Avait-elle été trop demandante pour qu'il prouve ses bonnes intentions ? Elle commençait à se sentir un peu mal. Même si c'était un humain et qu'elle ne l'aimait pas, elle se devait de les respecter un minimum ? Elle avait évité le sujet sur le ''qui êtes-vous'' pour lui dire la raison pourquoi elle était dans la ruelle.

+ On me....d...des hommes me poursuivaient parce que...j'ai voulu protéger une femme de leur emprise. Ma jambe blessée n'est que par ma faute, en essayant de sauter une clôture en bois. Je n'ai pas fait attention.

C'était douloureux de dire, mais elle voulait au moins qu'il sache ceci. Elle avait soupiré, puis, elle avait passé sa main sur le front de l'inconnu en lui enlevant les quelques mèches qui cachaient son visage.

Pourquoi avait-elle fait ceci ? Par habitude qu'elle s'occupait d'une humaine et que son instinct maternel était là, malgré elle.




On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 378818Zinsigna
Lakhsry
Lakhsry

Messages : 18

Feuille de personnage
Classe: Mage
Niveau:
On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930484-bar-left1/10On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry ) 1460930015-empty-bar  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Vent
2Potion
3
4
5
Sujet: Re: On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )   Lun 15 Aoû - 21:31
Il était rassuré dans un sens, elle n'était pas blessée et il pouvait ainsi s'assurer qu'elle ne refroidirait pas sur son dos et qu'elle ne mourra pas de si tôt… Il se demanda tout fois, s'il était vraiment poussé par une envie d'aider ou… De galanterie ? L'un serait d'aider tout le monde et l'autre serait d'aider un certain groupe de personnes et au final, il se mentirait à lui-même et donnerait raison à la femme qui gisait sur son dos.

Il se réconforta en disant que l'un ou l'autre, il aidera cette femme à se soigner … Mais il était hors de question qu'il la laisse ainsi, il avait un rythme de course maintenant et il se sentait déjà un peu mieux, il avança avec plus d'assurance, mais la sueur et la fatigue étaient, toutes les deux, omniprésentes.

Elle vint ensuite à pourquoi elle était dans cette état, défense d'une femme n'est ce pas ? Il s'en doutait, ces mots prouvaient une interaction encore fraîche avec la gente masculine qui se prétend être ''Alpha'', des gens qui n'ont pas de scrupules à rabaisser la femme pour obtenir ce qu'ils veulent d'elle.

Soudain, il sentit la main de la femme, douce et tendre qui passa sur son front pour lui retirer quelque mèche de son front, il sourit en pensant qu'elle venait quand même de lui rendre service, car il ne voyait bientôt plus rien… Mais ce geste était quelque chose d'autre, il y avait quelque chose d'autre derrière ce geste qui peut paraître plus que ''naturel''.

- … Merci.

Il ne pouvait pas répondre autre chose à vrai dire, elle lui avait rendu un service malgré tout et il ne voulait pas l'embarrasser avec des questions sur le pourquoi de ce geste, mais il sentait tout fois quelque chose d'autre dessous.

-Vous savez, c'est une bonne chose que vous ayez aidée… Cette femme, je suis sûre qu'elle pourra vous prendre comme exemple pour s'en sortir…

Il parla avec le ton le plus doux qu'il pouvait, tentant de rassurer la lapine sur son dos. Il sourit tout en fois en pensant à la cheville tordue de la femme.

-Pour votre jambe, j'aimerais dire que tout héros se blesse, une armure cabossée est une armure qui a été utilisée et qui a fait ces preuves. Si cela peut vous rassurer, vous pourriez me donner l'endroit où vous avez défendu cette femme, j'irais là-bas pour m'assurer de son état, je pense qu'elle mérite un nouveau coup de main.

Et c'est avec un plaisir non dissimulé qu'ils arrivèrent à l'église la plus proche, en arrivant, les sœurs et les prêtres n'attendirent pas pour saisie la femme des épaules de lakhsry, il les laissa faire évidemment et soupira d'aise une fois ce poids retirer de ces épaules.

Ils la déposèrent sur un matelas à même le sol, visiblement la préparant pour quelque test, car son état n'était pas si catastrophique… Lakhsry quant à lui, c'était permis de demander un grand verre d'eau aux sœurs, car courir l'avait quand même bien vidé de tout liquide, il saisit une chaise qu'il traîna sans aucune force jusqu’au lit de Zin'ka.

Une fois à côté, il voulut s'asseoir, mais il repensa à la ruelle, il tordit sa lèvre inférieure avant de repousser la chaise qu'il avait trainer jusqu'ici pour au final, s'asseoir au sol, proche de la femme lapine.

-Voilà… Vous êtes désormais entre de bonne-main très chère.


Il la regarda avec un sourire et un regard des plus doux, comme un père veillant un enfant, tentant visiblement de la rassurer par le biais de son expression facial.

-Maintenant, il ne me reste plus qu'à me dire l'endroit ou est cette auberge pour que je puisse aller venir en aide à votre amie en détresse, histoire que vous puissiez dormir sur vos deux longues oreilles cette nuit.

Il allait bientôt la quitter, même s'il avait voulu mieux la connaître, une autre personne était en danger visiblement et il se devait de l'aider, il ne pouvait pas laisse rune personne se faire brutaliser ainsi et encore moins malgré la foule ambiante.

- Je vous assure que, comme à vous, je ne lui veux aucun mal, juste l'aider à s'en sortir.

Il tendit la main, au-dessus de la femme pour prendre le manteau qu'il lui avait laissé, il se pencha tout fois un peu en avant pour pouvoir le prendre avant de sentir que son dos ne le faisait quelque peu souffrir, il devait l'avouer… Et ces jambes étaient faibles, mais son esprit lui était indemne, donc aucune chance qu'il ne laisse l'autre dame dans le danger.

C'était ça la vie d'un prétendant au titre de héros, il se devait d'aider toute personne en détresse, que ce soit de la princesse au simple mendiant, dans un sens, il était fiére de sa maniére de penser et il l'assumait pleinement !

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )   

On met en cage certaine choses qu'on ne devrait pas cacher. (pv Lakhsry )

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D'une certaine manière, cela change les choses... (Marine d'Artagnan)
» L'âme est le seul oiseau qui soutienne sa cage... ( PV Fraise des bois )
» Connaissez-vous le prix des choses...
» La nature fait bien les choses 〘PV Dentô Shinji 〙
» Un étrange marécage : Qu'allons nous y découvrir ?[FlashBack Berenice, Tatsou, Phoebe Bellamind, MS]

Fire Emblem Rebirth :: Ylisse :: Ylisstol :: Rues et habitations+
Sauter vers: