Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez | 

raaíon ▼ le gout salé des larmes et du sang - âme vibrante

Invité
Invité
Sujet: raaíon ▼ le gout salé des larmes et du sang - âme vibrante   Mar 19 Juil - 12:57

Informations

• Prénom : Raaíon
• Surnom : Le Cramoisie / Faux Griffon
• Âge : 96 ans
• Race : Hybride (Manakete de feu)

• Groupe : Vagabond
• Classe : Archer
• Avantage : Vitesse
• Désavantage : Magie

Description physique

Physiquement, rien à redire, Raaíon apparaît comme étant un jeune homme seulement âgé d'une vingtaine d'années. Digne, au menton relevé, la prunelle bleue étincelante de vie. Dire qu'il était grand pour son âge – au vue de ses quatre-vingt seize années- était peut-être mentir, mais il n'était pas petit pour autant. Disons simplement bien proportionné. Même si son gabarit n'a jamais été celui d'un colosse, ce n'est pas tant son physique qui oblige le respect chez certain, mais bien son charisme et son adroite manie de paraître rapide, agile et sans doute indomptable. Car oui, il est vif, malgré ce je-ne-sais-trop-quoi de tensions dans les épaules.

Son courage et sa bravoure lui font sans aucun doute seconde peau car il est facile de cerner sa témérité sur ses traits de vagabond. Ce qui peut être troublant au vue de sa frimousse encore éprise de l'enfance et pourtant... il serait dans votre intérêt de ne pas le sous estimer.

Souvent capuchonné – pour ne pas dire toujours- Raaíon cache ses oreilles pointues, héritage Manakete, qu'il aimerait pourtant afficher sans éventuel représailles. Sous cette même capuche, une tignasse blonde, aux mèches rebelles, qui se retournent à volontés derrière le pli de ses oreilles. Cheveux long ou presque, il n’hésite pas a les attacher en queue de cheval à l'aide d'un élastique en tendon originellement confectionné pour sa sœur. Vêtu d'une tunique bleue à manches courte qui fait son bonheur depuis bien des années, il endosse également une indésirable cape à capuche sombre dans le seul et unique but de cacher ses origines. Collé contre sa peau, une ancienne chainse blanche plutôt courte, le tout maintenu par des brassards souples en cuirs - indispensable pour le maniement de l'arc- ainsi que de nombreuses ceintures, elles aussi en cuir, pour éviter tout vêtement ample. Pantalon et bottes pour le bas, tout ce qu'il y a de plus communs.

Transformé, Raaíon n'est pas le plus impressionnant des dragons. Malgré son appartenance à la magnifique et redoutée race des Manakete de Feu, il semble lui manquer une centaine d'années avant d'atteindre sa véritable taille de colosse. Pour l'heure, il reste tout de même un animal de grande taille. Il est souvent prit pour un Griffon, dut aux quelques plumes se trouvant sur ses ailes et à sa couleur rouge brunâtre.


384 mots

Description mentale


Aimant – Avenant – Courageux – Protecteur – Jaloux – Têtu – Fier – Curieux – Prudent – Traqueur – Rancunier – Loyal – Ambidextre – Vaillant – Libre - Vrai/Franc - Bon - Crédule -Modeste - Altruiste

Avenant : Raaíon n'a aucun mal à parler avec autrui. À l'aise malgré ses origines, il n'est pas rare de le voir faire le premier pas lors d'une conversation. Souriant, sympathique et doté d'un sens de l'écoute assez développé, on peut dire sans mentir que Raaíon est un excellant interlocuteur. Il détend naturellement l’atmosphère autour de lui et permet aux autres de s'ouvrir plus facilement. Il y a vraiment toute les raisons de lui faire confiance. Il ne dégage jamais – ou presque – aucune forme d'animosité.

Protecteur : C'est inscrit dans ses gênes. Pour autant qu'il s'en souvienne Raaíon a toujours été une sorte de gardien pour les gens qu'il aime, surtout pour sa sœur jumelle, Rheaah. Il fait instinctivement attention à son entourage, aux amis qu'il se fait, au groupe avec lequel il voyage. Des pertes, tout au long de sa vie, il en a connu et c'est sans doute ces dernières qui l'ont rendu plus attentionné, plus défenseur... Depuis la disparition de Rheaah, c'est cette partie de lui même qui l'anime, qui le porte, qui le traine sur des territoires inconnus et potentiellement dangereux. Cependant, jamais Ô grand jamais, il n'impliquera l'un de ses compagnons sur un chemin sans retour et préférera de loin son propre sacrifice. Impulsif et irréfléchi quand il s'agit de défendre et de sauver l'un d'eux, le jeune homme peut alors facilement être manipulé.

Déterminé: Que son chemin soit flouté, remplis d’embûches et autres obstacles infranchissable, Raaíon n'abandonne jamais. Son unique but, il le tient dans le creux de ses mains et n'est pas résolu à lâcher prise, ni même à l'oublier, aussi complexe soit sa situation. Sa détermination dépasse celle du commun des mortels.

Loyal : Raaíon est un jeune homme dévoué. Son sens de l'honneur est très développé, au point de se faire berner par les gens qu'il croyait de son coté. Être lié à Raaíon c'est déjà avoir sa sincérité. Il est de ceux en qui on peut facilement faire confiance. Frère ou amant, maître ou élève, il est clair que ce bâtard a le cœur qui raisonne de confiance.

Brave: Raaíon est preux. C'est un chevalier, un hero à son insu. Le sacrifice est inscrit dans son cœur et son esprit et comme cité précédemment, il n’hésiterait sans doute pas à donner sa vie pour sauver les êtres chers.

Dupe: Quelqu'un capable de manier les bons mots saura guider Raaíon sur le plus sombre des chemins. Ce jeune Manakete manque de sagesse et de réflexion, bien que prudent, son devoir de protection envers sa sœur et par conséquence l'aventure qu'il a entreprit le rendent vulnérable aux manipulations des plus fourbes.


441 mots

Histoire

Né bâtard, tu n'as pourtant pas foulé ce nouveau monde tout seul. Quelques minutes avant que tu ne prennes ta première bouffé d'air frais, une autre petite créature tout aussi rose et criarde que toi avait saisit la vie. Vous étiez unique tout en ne faisant qu'un. L'un ne demandait jamais pitance sans que l'autre ne l'accompagne d'un râle strident. Si l'un tombait, l'autre pleuré parfois pour lui, se vidant de ses larmes salées afin d’apaiser le mal en langue de feu qui faisait picoter les coudes et les genoux. Tu étais là pour elle et elle était là pour toi. Unis par le sang, mais surtout unis dans l'âme.

Vous avez grandis à l'écart, près d'un village dans un hameau du Saint-Royaume d'Ylisse. Prétendants porteurs d'une maladie rare, votre mère cacha avec soin vos oreilles pointus à l'aide de bandages souples. Ainsi, quand il était temps de sortir de votre cachette pour faire quelque emplette, personne ne levait sourcil. Les vingts premières années furent aisées, prospères... Jusqu'au ce que le temps se fige, que les enfants avec lesquels vous vous amusiez se voit dévorer par l'âge. Les visages de votre enfance se marquent alors de plis de vieillesse. Les rides se creusent, forent la peau des amis, des connaissances... les gens disparaissent, s'évaporent... et vient alors le tour de Maman. Elle vous avait tout expliqué... Elle vous avait tout apprit. Le simple fait d'exister, de vivre, était un danger, un risque à courir. Vous devez veiller l'un sur l'autre, tel furent ses dernières paroles avant de franchir le pas vers l'au-delà.  

Seul ? Non. Elle était là.
Seule ? Non. Il était là.

•••

Le soleil miroite sur la haie de saules touffus. Soudain, le rideau d'arbres se met à frémir et s'écarte pour laisser apparaître une forme massive. Ses flancs se dessinent à ton approche. Plus grand qu'un homme de haute taille, pourvu de bois gigantesque, incurvés, propres à éviscérer le premier fou voulant s'en approcher, un cerf majestueux. Si il charge, dieu sait ce qu'il te restera de boyaux pour revenir à la maison... Par chance, tu es sous le vent, tapis à l’abri derrière un de ces buissons broussailleux. Tu retiens ton souffle en le voyant redresser sa gueule des herbes humides. Il renâcle, tu etouffes un sursaut. Il ne te voit pas, mais semble troublé, son poil se lève et s'abaisse sur sa croupe épaisse. Sans un bruit, tu t'avances dans l'ombre, tu contournes la bête avec volupté. Tu cherches un point d’appui, un rocher sans mousse de préférence, de quoi te positionner pour un seul et unique tire. A l'abri de son regard vitreux, suivant le vent qui tourne dans les bois, tu prends place en hauteur, sur un bloc sec.

A couvert derrière un large tronc, tu armes ton arc d'une flèche. Tu te saisis de la corde que tu bandes au nécessaire. Tu ne cherches pas a tuer l'animal, pas d'une seule flèche, c'est impossible avec un animal de cette taille – bien que le défis fut tentant. Tu préfères la traque au coup fatal, comme si un reste animal animait tes chasses. Tu vises plutôt les jambes, ce petit morceau de peau tendue où résident principalement tendons et nerfs. Yeux plissés, concentré au possible, tu lâches et le carreau fuse jusqu'à la cible. Le son de ta flèche transperce le silence de la forêt et vient se planter vigoureusement dans la cuisse de ta proie. Le cerf brame sous le choc de l'acier et son premier réflexe est de fuir. Il trépigne tout d'abord, la douleur n'ayant pas encore atteint ses sens, et s'enfonce dans les bois. Ni une ni deux, tu bondis de ton rocher pour le suivre. Hors de question que tu le perde de vue, cet animal est ton honnête gagne pain...

La première course poursuite n'est jamais facile, mais tu es endurant et connais cette partie de la foret comme ta poche. Tu tranches alors de tes bras branches et autres fougères susceptibles de ralentir ta course et entame une longue descente afin de rattraper et de couper la route à l'animal. Raccourcis risqué, pour un novice sans doute, mais c'est avec aisance et agilité que tu dévales la petite pente rocailleuse en esquivant troncs et rondins de petits sauts adroits. Tu continues cette course avec prudence, longeant la route de ta proie. Après la course, l'attente.  

Au bout d'une demi-heure de traque intensive a suivre traces et odeurs, tu retrouves le cerf affalé au milieu de rochers polis par la pluie. Il ne se débat pas à ton approche, préférant lâcher un terrible soupire d'abandon. Tu t'agenouilles près du grand cerf et tend ta main vers l'animal pour flatter son ventre couvert de sueur. Il ne bouge pas, fermant juste les yeux dans un dernier râle avant que la lame de ton petit couteau ne vienne lui trancher la gorge.

D'une force qu'on ne donnerait sûrement pas à un jeune homme de ton âge, tu te mets a tirer la carcasse en faisant bien attention à ne pas abîmer son pelage. Sans même prendre la peine de couvrir ta tête de ta capuche, tu t'engages sur le chemin du village. Oreilles découvertes, tu salut les fils et filles de tes anciennes connaissances et amis. La présence de deux « enfants » hybrides Manaketes n'a plus de secret pour personne ici.  Tout le monde connaît tout le monde, et vous avez appris à vivre ensemble.

Jusqu’à ce que...

▬ Raaíon ! S'écrit alors une femme, le souffle court. Souriante, tu lui adresses un rictus tout aussi sympathique. Sans un mot, reposant les pattes crasseuses du cerf sur le sol, tu poses sur elle un regard curieux.
▬ Est-ce que Rheeah a eu un empêchement ?
▬ Pas que je sache. Pourquoi, elle n'est pas avec toi ?
▬ Non... elle ne s'est pas montrée au village ce matin...


Inquiet, pour ne pas dire paniqué, tu abandonnes ta proie au centre même du bourg et files à toutes jambes dans les bois là où ta sœur et toi êtes installés. Maison saccagée... et aucune trace de la Manakete. Les épaules raides, l'iris taillée de peur, tu tournes et vires sur les restes de batailles et d'agitations. Impossible...

Personne... personne n'est au courant mis à part les villag-...

Mère t'avait pourtant dis de te méfier, de faire attention, de ne jamais quitter ta sœur des yeux. Pris d'une soudaine force, tu retournes au village en un temps record. Il est vrai que vous n'avez jamais rien fais de mal ici, mais depuis plusieurs années déjà... les rumeurs concernant les Manaketes se sont faites de plus en plus nombreuses...L'avidité des hommes n'a d'égal que leur stupidité et leur soif de pouvoir !

Tu grognes et cherches un coupable parmi la foule. Tes yeux balayent les hommes et femmes que tu croyais de ton coté et jettes ton dévolu sur un homme d'une cinquantaine d'années. Tu connaissais bien son père, et tu peux dire sans mentir que ce dernier ne vous portez pas réellement dans son cœur. Tu réduis la distance qui vous sépares, tu fais pressions sur lui. Il est plus grand, plus larges d'épaules, mais tu le domines. Ta colère est trop grande.

▬ Sois sur tes gardes et sois en sûr, je reviendrais avant que le temps ne t'emporte.

Depuis ce jour tu cherches ta sœur sans relâche. Ayant traverser le Saint-Royaume, te voici proche des frontières de Plegia là où ton mené divers informations. Peut-être sont-elles fausses, peut-être sont-elles vraies, une chose est sûre, tu ne t’arrêteras pas avant de l'avoir retrouvé.
1271 mots

HRP

• Le personnage sur mon avatar •
Link The Legend of Zelda

• Comment j'ai connu le forum •
Top site

• Mes remarques sur le forum •
Vraiment top ! Les gens sont très acceuillant. J'ai hâte de commencer.

• Ma connaissance de Fire Emblem •
Non. Dutout. Juste de nom, je n'ai malheureusement joué à aucun des jeux, mais l'univers me semble avenant et sympathique, j'ai envie d'en savoir plus

• Le code du règlement •



Veraka
avatar

Messages : 105

Feuille de personnage
Classe: Epéiste
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du corbeau
3
4
5
Sujet: Re: raaíon ▼ le gout salé des larmes et du sang - âme vibrante   Mar 19 Juil - 19:44
Bienvenuuuuue o/

Si tu as des questions / commentaires, n'hésite pas à nous contacter! Bonne chance pour ta fiche c:

Invité
Invité
Sujet: Re: raaíon ▼ le gout salé des larmes et du sang - âme vibrante   Mer 20 Juil - 12:09
Merci Veraka ! ( je t'ai déjà tout bien embêté sur la CB XD )

J'ai terminé ma fiche ! J'espère que ça ira, sinon merci d'avance pour me guider vers la validation TwT

Ayden
avatar

Messages : 289
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t22-ayden-the-forgotten-heir

Feuille de personnage
Classe: Combattant
Niveau:
3/10  (3/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2Epée de bronze
3Epée de verre
4Potion
5Potion
Sujet: Re: raaíon ▼ le gout salé des larmes et du sang - âme vibrante   Mer 20 Juil - 15:25
Bienvenue encore Raaion !
Alors je tiens à te dire, pour quelqu'un qui n'a jamais joué à la série, tu as su rester dans la cohérence. J'aime beaucoup ta fiche, et je suis bien curieuse de savoir si un jour il retrouvera sa soeurette '^'

Bref, te voilà validé !

Tu es validé !
Tu peux d'ores et déjà commencer à RP si tu le souhaites en faisant une demande dans la "Gestion des personnages", poster ta fiche de liens etc...En tant que qu'archer, tu commences avec un arc de bronze et une dracopierre de feu ! Au cours de ton aventure, en ayant acquis plus d'expérience, tu pourras posséder des armes plus puissantes et autres objets utiles ! Que Naga veille sur toi :3

Archer niveau 1 créé !

PV
13
Force
7
Magie
1
Vitesse
10
Technique
10
Chance
8
Défense
5
Résistance
3

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: raaíon ▼ le gout salé des larmes et du sang - âme vibrante   

raaíon ▼ le gout salé des larmes et du sang - âme vibrante

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» Les cries aveugles et les larmes sourdes d'une enfant [Cassie]
» Le sang se lave avec des larmes et non avec du sang [PV]
» salùùù :)
» Une mère et son bébé sortent indemnes d'un égout...

Fire Emblem Rebirth :: Hors-jeu :: Registre des personnages :: Validés+
Sauter vers: