Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez | 

La rose et le Lys [ PV Ayden - Coralie]

Coralie
avatar

Messages : 183

Feuille de personnage
Classe: Chevalier pégase
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Lance de bronze
2
3
4
5
Sujet: La rose et le Lys [ PV Ayden - Coralie]   Mer 6 Juil - 2:12
Après son entrevue avec son nouveau lieutenant, Coralie avait eu un restant de journée chargé et ce n'est qu'au couché du soleil qu'elle avait enfin pu trouver le repos.
Elle s'était couchée avec une hâte insoupçonnée sur ce lit de campagne qui n'en était pas vraiment un. Un mélange entre le hamac et le matelas, assez haut pour ne pas prendre l'eau ou l'humidité matinale.

La jeune femme s'était rapidement endormie non sans quelques pensées confuses ayant eu le temps de s'infiltrer avant de venir parasiter ses songes.
Aux alentours de huit heure du matin elle se réveilla à moitié en sueur, la nuit ayant été plus chaude que prévue en cette saison presque estivale. La fatigue et le stress l'épuisait mentalement et toutes ses pensées troubles lui mangeait son énergie.
Conjointement avec ses hommes, elle se dirigea vers une tente remplie ça et la de cuve d'eau avec lesquelles ils pouvaient se rincer le visage. Le camp Valmien avait été installé non loin d'un cours d'eau permettant aux soldats de garder une hygiène relative.

Ce n'est qu'une demi-heure plus tard, préparée avec les moyens du bord que Coralie enfilait à nouveau son armure pour la journée, cette dernière allait être longue. En trois jours la majorité des tâches avaient été accomplies avec l'efficacité de l'armée Valmienne et le début d'un sentiment de garnison allait se faire sentir. Il faudrait faire la police et empêcher les soldats de se sauter dessus d'ici quelques jours.
Le Capitaine allait se retrouver dans la même situation qu'a Helsgart avec moins d'influence, sur un territoire inconnu et dans un confort déplorable comparé à la sécurité de sa forteresse.

Vers treize heure, l'ennui gagna la jeune femme qui restait seule dans la tante de commandement à étudier les cartes de la région. Bien qu'elle se doutait que l'attaque du royaume Ylissien était dû à une... création.. intervention..Magique. Elle cherchait tout de même un lieu, quelque chose, un indice tangible.
Un jeune page lui apporta un bol de soupe à l'heure du repas, elle ne mangeait que rarement avec ses soldats en ce moment et l'attention du cuisinier fut appréciable, d'envoyer ce jeune homme la servir.
Pendant son petit dîner elle se prit à se morfondre sur sa vie privée. Elle était proche d'Ylisstol, et les lettres de son.. "compagnon" raisonnaient dans sa tête. Elle ne savait même pas comment se définir par rapport à lui. Rien ne lui indiquait la marche à suivre, parallèlement, elle se sentait coupable de penser à ses intérêt plutôt qu'a sa mission, ne serait ce qu'une seconde.

Comme une réponse divine à ses tourments, le auvent de la tente se souleva laissant entrer une personne richement vêtue. Immédiatement cette personne apparue comme étrangère au camp Valmien et posant ses couverts, Coralie s'avança vers l'homme, respectablement, elle s'inclina en se présentant. L'homme lui tendis un parchemin scellé, après quelques mots il s'en alla. D'un geste elle découvrit le parchemin. Les mots y étaient inscrits à la va vite et sans trop de formes mais c'est avec le sourire aux lèvres qu'elle reconnue l'écriture de son Prince. Il la conviait chaleureusement à lui rendre visite le plus tôt possible. Heureuse elle froissa le papier dans son gantelet pour le garder avec elle.

Sans réfléchir plus que ça, Coralie confia la bonne gestion du campement à Horas pendant son absence, fier de cette confiance le jeune chevalier de posa pas plus de questions. Quant à elle, Coralie partie en direction de la cité sans même penser à retirer son armure.

Dans les rues de la capitale, une majorité des regard un poil étonné se dirigeaient vers elle. Une Valmienne en armure, seule au sein de la cité avait de quoi attiser la curiosité. Personne ne vint lui poser de questions ou l'embêter. Aux portes du château et de manière prévisible, on lui barra le chemin d'une paire de lance croisée. Tendant le parchemin tamponné du sceau de la maison d'Ylisse les gardes se détendirent et laissèrent passer la femme aux cheveux écarlate.

Ne sachant trop ou aller et se retrouvant dans un espèce de hall, une personne se précipita immédiatement vers elle et tout aussi rapidement, se présenta comme un serviteur du château, proposant généreusement ses services pour aiguiller la capitaine.

Celle ci exposa brièvement la situation et l'homme en question parti quérir le Prince.
Au final, Coralie n'avait pas plus réaliser que ça qu'elle allait le revoir dans quelques minutes. Ce n'est qu'au moment d'attendre que la pression commençait à se faire sentir. A l'étroite dans son armure, elle réalisa qu'elle la portait encore, des peurs ridicules commençaient à nouveau à se manifester.
Elle avait peur. Peur de ne pas savoir comment le saluer, peur de ne pas savoir quoi lui dire, peur de le décevoir, peur d'être déçue aussi. Regardant ses gantelets de cuir et d'acier, elle se rappela que son esprit aussi savait être équipé d'une armure, la même armure lui permettant de ne pas perdre la face au commandement de plusieurs dizaines voir centaines d'hommes. Non elle n'allait pas refaire sa petite fille stressée et timide comme lors de leur première danse. Ce n'était pas digne, plus digne même, d'une femme capable des mêmes prouesses qu'elle.
Des sentiments étranges se mélangeaient dans son coeur et seul un désirs à la fois composé de fierté et d'espoir ressortait, irradiant son esprit.

Ayden
avatar

Messages : 289
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t22-ayden-the-forgotten-heir

Feuille de personnage
Classe: Combattant
Niveau:
3/10  (3/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2Epée de bronze
3Epée de verre
4Potion
5Potion
Sujet: Re: La rose et le Lys [ PV Ayden - Coralie]   Sam 9 Juil - 2:26

Ylisstol...Non le Saint-Royaume tout entier traversait une triste période. D'abord touché en plein cœur par une force inconnue puis la tentative d'assassinat sur son père. Les morts d'innocents, les blessés. Des familles déchirées, endeuillées. Sans compter le début de la crise économique que supportait le pays depuis peu. Le moral des ylissiens était au plus bas, certains tentèrent de reconstruire ce qui avait été détruit et d'autres essayaient de les aider. Trois jours que ce fléau avait touché la capitale et la ville pansait peu à peu ses plaies.

Ayden lui, n'était pas non plus au mieux de sa forme; une partie de son buste était couvert de bandages et l'une de ses épaules. Moralement, il ne l'était pas non plus : d'abord, ce dernier n'avait pas été capable de guider correctement ses troupes et en plus de ça, il s'était fait mettre à terre, impuissant à pouvoir faire quoique ce soit à cause de ses blessures. Puis là, son père venait de lui faire part de son pacte passé avec l'Empereur du Nouvel-Empire de Valm sur son lit de repos : former et cadrer son fils pour faire de lui le futur régent posé et lucide qu'il devrait être, considérant que sa progéniture était trop impétueuse et encore indigne d'être le maître de Falchion. Sauf que Ayden avait très mal digéré cette décision. Pour lui l'Empire n'était qu'un état tyrannique qui tentait d'amadouer Ylisse pour mieux le contrôler. Certes Taurok avait sauvé la vie du Roi et d'un bon nombre d'ylissiens, mais n'était-ce pas une façon de se venger des erreurs de son père dans le passé en manipulant dans l'ombre ? Mettre également son peuple sur la paille en coupant une bonne partie des imports et exports entre les deux contrées ? Non. Le Prince ne voulait pas accepter d'être ainsi à leurs pieds ! Toute sa vie, il s'était battu pour gagner en autonomie, ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait se faire enchaîner comme une bête ! De cette différence de point de vue, alors que l'Exalt ne voyait que le bien de son royaume pour un avenir meilleur malgré le pessimisme général qui semblait régner dans son entourage, une dispute éclata entre les deux hommes. On entendait leurs voix graves résonner dans toute l'aile royale voire même dans le jardin interne du château puisque la fenêtre était ouverte. Les deux ne semblaient pas vouloir changer d'avis : l'un reprochait à l'autre d'être trop laxiste et l'autre de son insouciance. Tel père, tel fils.

Sortant promptement de la chambre de son père après s'être bien emporté, le lord croisa des gens de sa Cour sur son chemin mais ne daigna même pas les regarder et trouva refuge dans son cocon au fond du couloir. Une suite, presque similaire à celle du couple royal que le jeune homme possédait pour lui tout seul tant que personne ne partageait encore sa vie. Un grand lit pour deux personnes, un espace salon, une salle de bain spacieuse, le tout avec de hauts plafonds et une vue magnifique donnant sur les extérieurs. D'ailleurs en y entrant, Ayden a été surpris de ne pas voir Sybile l'attendre comme elle le faisait souvent sans prévenir pour l'enquiquiner. C'était une vraie pile électrique, une boule de bonne humeur; elle était le genre de présence qu'il avait besoin de voir en ce moment. Depuis ces quatre derniers jours, tout ce qu'il voyait étaient des pleures, du désespoir sur les visages, des mines graves ou encore les troupes valmiennes rôder dans ou au dessus à dos d'une bête volante des rues de la capitale. Dans le tumulte, le prince avait d'ailleurs eu vent que les Sabots d'Argent, le corps armé à dos de pégases de Valm dont Coralie était capitaine se trouvait être encore présent dans les parages dans un campement non loin d'Ylisstol. Il ignorait combien de temps encore ils allaient rester sur leurs terres, mais cela serait l'occasion parfaite pour elle comme pour lui de s'expliquer sur le contenu de leurs lettres au cours d'une ballade en ville. Et de se revoir bien évidement car depuis leur rencontre et en particulier avec les lettres enflammées que la demoiselle à la chevelure de feu lui avait envoyées, durant de longues nuits il s'était questionné; sur ce que c'était d'éprouver des sentiments sincères envers une personne, d'être à ses côtés, de la protéger, de la désirer. C'était réellement ce que la jeune femme ressentait pour lui ? Après une grande partie de la soirée à danser ensemble, c'était possible dans un laps de temps aussi court d'être éprit autant de quelqu'un ? A presque vingt-ans d’existence, Ayden n'avait jamais expérimenté tout cela même s'il a eu droit à des témoignages. "C'était merveilleux, magique. Que le jour où cela devait venir, il le saura au fond de son être " lui disait-on. Voilà sur quoi sa réflexion se nourrissait et se basait ces trois derniers mois.

Sûr de ce qu'il faisait, le fils de l'Exalt s'assit à son bureau et sortit de quoi écrire. De sa belle plume quoiqu'un peu maladroite, il forma un court message claire et concis, adressé directement à la chevalière pégase. Une missive qu'il marqua de sa signature et du sceau de la Sainte-Lignée à la fin avant de le fermer à la cire. Satisfait, le nobliau sortit de sa tanière l'air beaucoup plus serein, sa fidèle alliée de métal dans son fourreau trônant fièrement à sa taille et sa cape élégante comme dernier attribut princier. Pour une fois d'ailleurs, il n'avait pas mit sa pièce d'armure favorite sur son bras gauche, tout simplement car sa lourdeur tiraillait sur l'une de ses récentes blessures.

Le message en main, le seigneur partit à la recherche d'une personne qualifiée pour transmettre le message à son destinataire. Pas qu'Oswald n'était pas qualifié, mais la sécurité étant à son maximum. On l'avait donc temporairement assigné à rester au château pendant quelques temps pour veiller sur la bâtisse. Dans le hall où siégeait le trône, trouver quelqu'un n'avait pas été une tâche ardue finalement. Confiant l'invitation en ses lieux entre les mains du soldat, prévenant qu'il faudra le chercher près de la grande statue de Marth dans les jardins intérieurs. Lorsque ce dernier avait besoin de se détendre, c'est vers elle que le jeune prince venait se ressourcer. Sans savoir trop pourquoi, Ayden sentait une énergie apaisante émise par celle-ci et qui lui donna un certain courage pour avancer. Alors en attendant que le message soit transmit, le Prince d'Ylisse s'assit contre un arbre et rêvassait là-dessous en observant les nuages planant au dessus de sa tête. Mais il n'eut pas à attendre longtemps afin de revoir apparaitre un serviteur, dont ce dernier prévenait son seigneur Coralie était là, à l'entrée.

Ravi de l'apprendre, l'ylissien se releva debout en deux temps trois mouvements, remerciant le majordome avant de se rendre seul à l'entrée. La colère passée, elle laissa place à la joie. A l'appréhension également. Qu'allait-il se passer maintenant après la déclaration qu'elle lui avait faite à l'écrit ? On voyait dans sa démarche un poil plus rapide qu'il était content. Ce n'était qu'une fois qu'Ayden aperçu cette familière chevelure cramoisie qu'il laissa transparaître cette émotion par ce sourire chaleureux qui se dessinait sur son visage. Le lord avait l'impression que cela faisait une éternité qu'il ne l'avait pas vu; c'était assez déroutant comme sensation mine de rien.

- « Bonjour Coralie. Vous êtes venue...! Si vous saviez à quel point vous me faites plaisir de m'honorer de votre présence, surtout en cette sombre période, je ne savais plus vers qui me tourner pour m'en extirper...J'espère au moins ne pas vous avoir importunée dans l'exercice de vos fonctions ? »

C'était un détail que le fils de l'Exalt avait malencontreusement omis dans sa précipitation et qui lui vient à peine de lui traverser l'esprit. Même si les habitants étaient encore sous le choc, de voir supposément l'un de ses héritiers rôder à travers les allées d'Ylisstol accompagné d'un soldat de choix devrait mettre du baume sur ces cœurs meurtri de chagrin et de peur.

Coralie
avatar

Messages : 183

Feuille de personnage
Classe: Chevalier pégase
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Lance de bronze
2
3
4
5
Sujet: Re: La rose et le Lys [ PV Ayden - Coralie]   Jeu 14 Juil - 2:49
La voix du prince fit eut un drôle d'effet sur Coralie, comme si la soirée dansante en Valm venait juste de se dérouler. Elle semblait n'avoir jamais quittée l'Ylissien alors que ces mois lui avaient parus interminables.
Beaucoup d'émotions laissèrent rapidement place à une forme de bonheur qu'elle retenait du mieux qu'elle le pouvait. Ce n'était ni le lieu ni le moment pour se laisser aller. Ici c'était le château royal d'Ylisse, pas une riche maisonnée appartenant à une tierce personne. Les murs avaient des yeux et des oreilles. Rien ne l'empêcha cependant d'afficher un sourire radieux et pourtant discret à l'attention du prince.

Très rapidement, elle vit que les vêtements du Valmiens suivaient par endroits, de drôles de plis, un léger doute laissa rapidement la place à une certitude. Ayden avait été blessé au cours du conflit et quelques bandages devaient parsemer son corps meurtris. L'inquiétude ne s'installa pas en Coralie, habituée à voir des blessés. Si Ayden tenait debout habillé et sur ses deux jambes sans vaciller, c'est qu'il allait bien.

-"Bonjour Prince... Ayden. Je suis ravie de pouvoir vous rencontrer à nouveau aussi. Tel une bouffée d'air frais dans un océan de tourments... Et ne vous inquiétez pas, cette entrevue n'a rien de contraignant, oubliez vos craintes."

Tant de questions traversaient son esprit... Elle voulait savoir ce qu'il s'était passé au château, mais devait elle parler maintenant ? Que devait elle faire... Ayden ne semblait pas vouloir décamper plus vite que ça de la salle du trône qui apparue d'ailleurs, majestueuse aux yeux de la Valmienne.

Voyant un léger silence s'installer entre eux, Coralie eut une pensée naturelle et soudaine qu'elle exprima presque avec la peur de vexer son ami.

-"Je sais que ce n'est pas le moment, mais tant que j'y pense. Cela m'a touchée de lire vos lettres, je ne savais pas si vous alliez répondre. Aussi, je tenais à m'excuser de ne pas avoir pu donner suite à votre dernier courrier. La vie ne m'en a pas donnée l'occasion."

La jeune femme préféra rapidement revenir sur un terrain moins glissant et plus d'actualité.

-"Comment allez vous après tout cela Ayden. Nous ne sommes pas arrivés trop tard, mais pas assez tôt pour sauver tout le monde... Pardonnez ma curiosité mal placée, mais je ne peux m'empêcher de remarquer la déformation de vos vêtements dû aux bandages, et puis que s'est il passé dans l'enceinte du château ? "

Tout en parlant, la chevalière laissait planer sur elle une expression d'inquiétude. Réellement, elle était curieuse mais.. Ayden pouvait se vanter d'être la première personne à voir le visage de Coralie arborer une mine si décomposée à la fin de sa phrase. Devant ses hommes elle ne laissait rien paraître, mais ces créatures l'avait inquiétée d'avantage.
Sans trop savoir pourquoi, la Valmienne pensait qu'Ayden aurait une réponse claire et précise pouvait démystifier tout ce bazar.

Elle qui s'était promise de ne pas paniquée, la voilà maintenant prête à se confondre en excuse, les dents serrées elle tenta d'articuler du mieux possible. Retournant à sa place d'officier face à un Prince.

-"Pardonnez mon emportement. J'ai une foule de chose à vous dire et tout se bouscule dans ma tête. Je ne sais plus comment me positionner et ce stress si.. inhabituel chez moi me fait parler..."

C'était bien vrai, elle se sentait à la fois proche du prince autant qu'éloignée. Elle n'était d'une certaine manière, personne pour lui. Les souvenirs de Valm lui criait le contraire mais l'accueil en apparence chaleureux d'Ayden lui paraissait maintenant froid, elle savait que lui aussi n'allait pas bien, son Royaume avait enduré un coup dur. Elle voulait parler de tout ça avec lui, mais actuellement, le débordement s'emparait d'elle et dans un silence religieux elle se tut, soutenant le regard du prince en essayant de garder une expression la plus neutre possible.

Ayden
avatar

Messages : 289
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t22-ayden-the-forgotten-heir

Feuille de personnage
Classe: Combattant
Niveau:
3/10  (3/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2Epée de bronze
3Epée de verre
4Potion
5Potion
Sujet: Re: La rose et le Lys [ PV Ayden - Coralie]   Ven 15 Juil - 19:43
Coralie était comme cette lumière dans les ténèbres qu'il traversait en ce moment. Ayden n'était pas sûr que la jeune femme réponde à son appel et pourtant la voilà devant lui, aussi radieuse que jamais malgré sa tenue austère bien qu'en pouvait encore distinguer sa silhouette sur cette épaisse armure. Peu importe, leur joie de se revoir était réciproque, c'était le principal.

- « Content de l'apprendre dans ce cas ! »

Ses iris bleutées brillaient en même temps que son sourire. Les deux se regardaient dans le blanc des yeux pendant quelques secondes, comme pour réaliser qu'ils se retrouvaient enfin dans ce qui semblait être une éternité alors que cela fait bien quelques mois à peine ? Les lettres puisqu'elle en parlait justement, étaient l'un des mobiles de leurs retrouvailles.

- « Vous êtes une duchesse Coralie, il est normal pour vous d'être occupée. Je ne pouvais pas vous en tenir rigueur vous savez. Mais je tenais à vous dire que vos lettres m'ont également touchées, à tel point que j'en ai avalé de travers mon café et vos paroles sont encore gravées dans mon esprit. »

Embarrassé par ce qu'il était entrain de dire, des rougeurs naissaient sur ses joues qui avaient encore un peu gardés ses rondeurs d'enfance. Le prince n'avait pas osé continué à parler ouvertement en public comme cela de son ressenti par rapport à ce qu'il avait lu ne voulant pas que cela s'ébruite. Pourtant, le lord voulait clairement lui exposer de vive voix ses intentions et inéluctablement, la valmienne fera certainement de même. Mais pas ici parce que les murs avaient des oreilles.

Sans surprise, elle avait remarqué ses blessures et voulu s'informer de son état actuel. Par réflexe, le jeune homme glissa sa main sous son haut pour frôler de ses doigts les bandages de son épaule gauche sans directement répondre à la question de son interlocutrice. Il eût comme...Le regard vide en direction du sol, repensant à toutes les horreurs qu'il avait pu voir il y a de cela quelques jours auparavant. Dire que des innocents étaient morts pour rien, que des gens se sont battus pour le royaume et y ont laissé la vie, que son père a faillit périr dans cet assaut et que son fils aurait été obligé de prendre les fonctions de Saint-Roi alors qu'il n'arrivait pas à être le prince que tout le monde voudrait. Et de ce fait, cette impuissance le frustrait.

Nerveusement, Ayden déglutissait. Puis releva la tête, d'une faible lueur dans son regard.

- « Ne vous excusez pas, je...Je vais bien. Vous parler me revigore. Et vous ? Comment vous sentez vous ? J'espère que le dépaysement n'a pas été trop difficile, je sais ce que ça fait  d'être dans une contrée que vous ne connaissez pas et je compatis tout à fait. J'aimerais justement vous proposer que nous parlions à l'extérieur au cours d'une balade si...Si vous le voulez bien. Je pense que nous avons beaucoup de choses à nous raconter et je vous dirais ce que vous voulez savoir, dont ce qu'il s'est passé dans mon propre château. »

Énormément de choses à se raconter même, sortir prendre l'air était sûrement le meilleur moyen de se voir dans des conditions plus détendues, moins solennelles et pouvoir vider leur sac sur ce qui les faisaient cogiter; les soucis, les doutes, les émotions, les interrogations. Le lord appréhendait mais était aussi curieux de savoir ce que Coralie pouvait bien lui raconter car après tout, cette femme était pleine de surprises.

Coralie
avatar

Messages : 183

Feuille de personnage
Classe: Chevalier pégase
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Lance de bronze
2
3
4
5
Sujet: Re: La rose et le Lys [ PV Ayden - Coralie]   Sam 16 Juil - 3:21
La Valmienne fut touchée des mots que prononçait Ayden. Intérieurement elle se dit que ce n'était pas vraiment son statut de Duchesse qui lui prenait du temps, mais elle passa la dessus.
D'une certaine manière, elle éprouvait une satisfaction, un soulagement, de savoir que le prince était lui même touché par leur développement épistolaire. Il se pouvait même qu'un brin de fierté poigne en son fort intérieur.

Toujours en écoutant le prince, Coralie adopta une posture plus droite, comme si elle attendait des ordres tout en préparant des questions. Seul l'expression heureuse de son visage tranchait avec la formalité de sa prestance.

-"Ne vous en faites pas. De toute manière je n'ai pas encore eu le temps d'observer votre beau Pays. Le camp occupant  
toutes mes journées. Mais.. je serais ravie de vous accompagner au delà de ces murs.
"

Coralie bouillonnait, elle voulait d'une certaine manière exploser, mais tout lui disait que ce n'était pas le moment. L'impression que ces sujets étaient tabous et interdits par les temps qui courent. Le goût amer d'une rencontre éventuellement gâchée par les évènements commençait à pointer le bout de son nez et... forte de ses convictions, de ses pensées longtemps étudiées, réfléchies.. au cours de ses derniers mois, elle ne pouvait pas se résoudre à ça. Rester passive.

-"Aah.. Cher Prince, je n'arrête pas de me confondre en excuses mais... Au risque de paraître fleur bleue, j'aurais préférée que nous nous voyions dans d'autres circonstances. J'espère que tout ceci vous paraît néanmoins convenable. Toute votre douleur.. je peux la comprendre et j'ai grand peur de vous importuner avec nos... histoires. "

La guerrière regarda le sol quelques secondes avant de reprendre dans un petit soupir inspirant. Depuis quelques minutes, elle parlait avec un accent Valmien plus prononcé, sans le faire exprès ni s'en rendre compte. La différence entre Ayden et elle au sujet du langage était flagrante.

-"La première fois nous joutions l'un contre l'autre. Aujourd'hui nous sommes alliés, quelle ironie ahah... Pardonnez moi ce rire stupide. Les difficultés sont décuplées en votre présence. Je... Pendant tout le combat Ayden je me suis inquiétée pour vous. Voir l'Empereur en personne se diriger vers le château, je ne savais que penser. "

Pour appuyer ses mots, Coralie eut presque le réflexe de prendre le bras du Prince mais sa conscience la ravisa au dernier moment.
Elle rougissait de manière incompréhensible, son cerveau, son coeur.. ils devaient prendre tellement de paramètre en compte, la bonne tenue.. tout ça étaient des choses qui l'obligeait à se tenir quand bien même sa seule envie était de crier tout ce qu'elle ressentait, tout ce qu'elle avait couchée sur papier avant de fermer les yeux très fort en ayant la peur au ventre d'entendre la réponse de celui qui l'avait désarçonnée.

Ayden
avatar

Messages : 289
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t22-ayden-the-forgotten-heir

Feuille de personnage
Classe: Combattant
Niveau:
3/10  (3/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2Epée de bronze
3Epée de verre
4Potion
5Potion
Sujet: Re: La rose et le Lys [ PV Ayden - Coralie]   Mar 19 Juil - 0:07

Cela n'était guère étonnant que la valmienne n'eût pas trouvé le temps de profiter de cette belle région qu'était Ylisse. Entre la malheureuse catastrophe qu'ils venaient de traverser et son devoir de Capitaine, s’octroyer ce genre de moment de détente ne devait pas être d'actualité. Malgré tout, Ayden venait de lui offrir cette chance, que Coralie s'est étonnement saisit sans se poser la moindre question. Enfin, l'important était que le prince ait obtenu une réponse positive de sa part et cela le satisfaisait. Il l'écoutait parler attentivement de ses doutes puis de ses inquiétudes à son égard. Lorsque cette dernière relata l'épisode du bal et même, attrapa machinalement son bras, le jeune homme qui aurait instantanément rougi n'avait même pas réagit, surement parce qu'il était déjà assez perturbé ainsi de savoir ses alliés blessés ou morts durant la bataille et par les personnes qui avaient aussi été impliquées par sa faute. Adaline, Sybile...Entre autre. Mais il n'aurait jamais imaginé que la duchesse se retrouverait impliquée elle aussi à tout ce carnage. Le mieux que le lord puisse faire pour l'instant était de lui offrir sa compagnie puisque ses lettres montraient clairement la vouloir.

Sortant de cette courte rêverie, Ayden posa délicatement une main sur la sienne qui tenait son bras non-souffrant et d'une voix calme, tenta de la rassurer comme il le pouvait sans paraître trop avenant en public non plus, en particulier dans le château où était présente la Cour. Si on les voyait ainsi, ils penseraient tout de suite que les deux se courtisaient. Alors pour éviter ce malentendu, le lord essaya de se faire remarquer le moins possible.

- « Coralie...Jamais vous ne m'importunerez, je vous tendrais mon oreille autant qu'il le faudra. Je sens que vous aussi avez besoin de libérer votre esprit des soucis qui l'accapare et je suis ravi que vous acceptiez d'être à mes côtés pour en discuter. »

A ses mots, le Prince d'Ylisse prit une posture plus droite et marcha en direction de la sortie. Dès que les gardes virent l'un de leur seigneur approcher, les deux se sont spontanément inclinés. Cela lui rappela d'ailleurs qu'il devait prévenir de son absence au risque de faire paniquer tout le château.

- « Mon brave, pouvez-vous prévenir que je m'en vais prendre l'air à l'extérieur si jamais quelqu'un me cherche ? Ne vous en faites pas pour ma vie, elle est entre de bonnes mains. »
- « Oui Votre Altesse, à vos ordres ! »
- « Merci beaucoup. »

Un doux sourire sur ses lèvres, il jeta un coup d’œil à la demoiselle de Valm pour appuyer ses propos. Bien entendu, le combattant aguerri qu'il était ne comptait pas risquer la vie de la demoiselle pour sauver la sienne en cas de problème, hors de question. En réalité, il disait cela pour aller dans le sens de tout le monde; le futur héritier au trône protégé par une Haut gradée paraissait normal. Pas pour lui car selon ses principes, aucune vie ne devrait être sacrifiée pour garantir la sienne. Pour vivre dans la douleur après ? Perdre encore quelqu'un d'important à ses yeux ? Il préférait encore mourir que d'avoir à subir encore la perte d'un proche. Ayden appréciait beaucoup Coralie bien qu'il ne sût pas encore quoi penser de cette relation ambiguë, après tout, c'était la première fois qu'un fille lui ouvrait ainsi son cœur comme elle l'avait fait à l'écrit. Une chose est sûre, depuis leur rencontre quelque chose avait changé chez lui. Quelque chose dont le lord n'arrivait pas à saisir l'essence même après toutes ces heures de réflexion. Trouvera-t-il enfin la clé manquante en cet bel après-midi ensoleillé ?

En parlant de soleil, l'astre diurne brillait de toute sa splendeur dans le ciel, au dessus de cette magnifique capitale qu'était Ylisstol. Le château se situant en hauteur, on pouvait voir de loin la ville et il suffisait simplement de d'emprunter un chemin pendant cinq bonnes minutes pour y parvenir. L'héritier d'Ylisse fila, vérifiant que la valmienne le suivait et une fois suffisamment éloigné, ralentissait la cadence pour que les deux puisse finalement marcher au même rythme.

- « Pardon je suis désolé d'avoir accéléré le pas, au moins nous sommes sûrs à partir de maintenant de pouvoir parler comme on l'entend. S'il vous plaît Coralie, faites-moi le plaisir que lorsque nous sommes que tous les deux, de mettre un maximum les formalités de côté. Peut-être pas me tutoyer si cela est trop dur pour vous, mais au moins seulement m'appeler Ayden. Vous ferez ça pour moi ? »

C'était une requête à laquelle il tenait, cela se voyait autant dans son regard que dans le ton presque suppliant de sa voix. On aurait dit qu'aller en dehors des murs de la bâtisse royale le libérait de ses chaines et lui donnait cette envie de vouloir retrouver cet homme qu'il était il y a de cela quelques mois. Celui qui pouvait agir et dire ce qu'il voulait sans qu'on le juge. Être lui-même. Et même si le lord devait une certaine prestance, ce dernier avait le besoin de sortir un peu de son personnage. Ayden soupira et leva les yeux vers le ciel totalement découvert de tout nuages menaçant. Sa dispute avec son géniteur le troublait encore. Tant de...Pensées trottaient dans son esprit, à tel point que le prince ne savait pas quoi dire d’intéressant pour poursuivre la conversation.

- « Pendant combien de temps comptez-vous rester ici ? »

Ses iris saphir croisaient à nouveau celles noisettes de la duchesse. Si jamais le temps leur faisait défaut aujourd'hui la possibilité de renouveler une entrevue un autre jour n'était pas à exclure. Enfin, si jamais leur devoir le leur permettait bien entendu.

Après une courte discussion, un silence régnait. Les deux continuèrent à marcher, jusqu'à pénétrer dans les enceintes de la ville. On voyait quelques soldats valmiens patrouiller, des bâtiments détruits et quelques habitants travailler d'arrache-pied pour colmater les dégâts du mieux qu'ils le pouvaient. La vie avait peu à peu repris son cours mais un lourd mélange d'émotions flottait dans l'air. Malgré le choc que le peuple ylissien venait de subir de plein fouet, certains essayaient de garder le sourire en voyant passer le fils de l'Exalt accompagné d'une charmante demoiselle. En tant que futur régent, le Prince d'Ylisse se devait de les saluer chaleureusement pour montrer qu'il était là pour ses habitants durant cette sombre période que le Saint-Royaume traversait. Pour montrer l'exemple, rassurer, véhiculer cet espoir d'un avenir meilleur avec pour seul guide la Sante-Lignée et ses belles valeurs bien que dans le fond, son impuissance le détruisait. Des gens semblaient l'avoir remarqué et quelques-uns ne se gênaient pas de lui lancer sans scrupule des regards emplis de tristesse ou de rancune. D'habitude confiant, Ayden n'avait plus la force de leur faire face et continua la marche les yeux pensifs, perdus vers l'horizon.

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: La rose et le Lys [ PV Ayden - Coralie]   

La rose et le Lys [ PV Ayden - Coralie]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Coralie [Perso~Réality d'Evangeline]
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]

Fire Emblem Rebirth :: Ylisse :: Ylisstol :: Château d'Ylisstol+
Sauter vers: