Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez | 

La justice a de grandes ailes blanches ~ Maïa

Invité
Invité
Sujet: La justice a de grandes ailes blanches ~ Maïa    Ven 1 Juil - 16:28

Informations

• Prénom : Maïa
• Surnom : /
• Âge : 19 ans
• Race : Humaine

• Groupe : Ylisse
• Classe : Chevalier Pégase
• Avantage : Vitesse
• Désavantage : Magie

Description physique

Pour commencer la description de façon logique, nous allons partir de loin : Lorsque vous la voyez d'un point éloigné, Maïa est une fille profondément ancrée dans le banal. Un bon mètre soixante-cinq, des formes dignes d'une femme de son âge... Un peu plus pulpeuse que la moyenne cela-dit, comme une trace de ses origines nobles... Sa poitrine est de taille normale également, pas vraiment grosse, mais pas petite non plus, l'équivalent d'un petit bonnet B. Sa démarche est assurée, presque intimidante. On peut sentir sa confiance en elle rien qu'en l'observant en mouvement. Elle a un teint de pêche, pas très bronzée, mais un peu rosée en revanche, ce qui lui donne un léger air délicat. Nous allons désormais nous attarder à la description de son visage. Les cheveux de la jeune femme sont châtains, virant un rien au rouge. Ils sont longs jusqu'en bas du dos, lisses et soyeux.  Pour cacher son front orné de la marque de la maison d'Ylisse, Maïa a opté pour une mèche de cheveux plus longue, passant entre ses deux yeux, une coupe unique à coup sûr... Les yeux de la jeune femme sont gris pâle, mais ont quelque chose de chaleureux. Ce n'est pas un gris froid à en glacer le sang, dans ses yeux bouillonne une ardente détermination, et un certain charisme. Maïa a un petit bout de nez retroussé bien mignon, orné de quelques tâches de rousseur. Ses lèvres sont fines et bien tracées, ainsi que d'une couleur rosée féminine. Ces éléments étant réunis pour offrir à la chevalière un visage régulier, fin et assez charmant.

Nous allons ensuite passer à ses vêtements... Ceux qu'elle porte la majorité du temps, à quelques exceptions prêt. La jeune femme porte des vêtements "blancs comme la justice", comme elle le dirait elle-même... Sa tenue se compose d'une robe bustier assez moulante, de tissus le long des bras, d'une chaussette haute seulement sur la jambe gauche, et de bottes à talon pas très haut. Toutes ses pièces sont  blanches, mais liserées de motifs rouge et or, en faisant un vêtement aux allures relativement riches. (mêmes vêtements que sur l'avatar en fait.) Sa tenue est toujours impeccable, ainsi que sa toilette... Elle ne veut pas être un fardeau ou un élément perturbateur pour quiconque la prendrait pour modèle.

Bon, pour vraiment plus de détails, on va décrire son arme, sa lance noire de jais. Sa pointe est imposante, et ornée de décorations dorées également, du même type que celles sur sa robe et le reste de son ornement.  Sa couleur s'expliquerait sûrement qu'à l'inverse de la justice, blanche, se trouve le mal, représenté par le noir. Tuer une personne d'un coup de lance, même dans le cadre d'un acte juste, relève du mal, car une vie est une vie. Voilà l'avis de Maïa (et ce n'est pas pour autant qu'elle stoppe le combat)...

Pour exagérer, nous pouvons ajouter que son pégase, nommé Hubert, est un spécimen banal, blanc immaculé, avec de grandes ailes de la même couleur. Il a de beaux yeux noirs, et il est très aimable. Il aime beaucoup se faire flatter en fait... Un vrai dragueur, et pas que de pégases... On voit que c'est un mâle par dessus tout. Bien sûr Maïa a su le dresser... à son égard. Ses hormones restent cependant instoppables.
562 mots

Description mentale

Bon, vous l'aurez deviné... Le mental de Maïa est très porté sur la justice. Pour elle, c'est soit tout noir, soit tout blanc. Il n'y a pas de nuances possibles. Elle est cependant consciente que le premier jugement puisse être une erreur, et sait changer d'opinion lorsque les actes l'imposent. Pour elle, les paroles ne sont qu'insignifiance, et comme on dit, les actes restent et les mots s'envolent. Elle ne croit que ce qu'elle voit. La jeune femme est très impliquée dans ses projets, et rien ne saurait l'éloigner du droit chemin qu'elle a elle-même tracé. Elle ne laisse personne interférer sur sa route. Elle souhaite être indépendante dans ses choix, et proclame haut et fort qu'elle n'a besoin de personne pour prendre ses décisions. Cette réticence à accepter l'aide des autres vient du fait qu'on la prenait toujours de haut, car elle était auparavant une frêle jeune femme très influençable. Avec les années, elle s'est endurcie et a tenu à se faire respecter. Puis, elle est bien trop fière pour avouer avoir besoin d'une quelconque aide... Même dans le plus gros des pétrins, elle souhaiterait se débrouiller seule. Elle ne veut pas être plus considérée que les autres juste car elle est une princesse d'Ylisse, et c'est la raison pour laquelle elle cache la marque sur son front au moyen de ses cheveux. En combat comme lors de discussions, le rang importe peu, et le talent ainsi que le caractère remportent la mise. Elle n'hésiterait pas cependant à tuer au nom de la justice, à moins que ses sentiments ne soient en cause. C'est une personne très impulsive, qui tente de se contrôler. Son sérieux n'a d'égal que sa détermination. Elle sait garder son calme et réfléchir. Elle est aussi très observatrice, et cela la mène souvent à des suppositions hasardeuses et trompeuses. Être menée par son cœur n'aide pas, c'est certain. Maïa a tendance à se fier plus à son intuition qu'à l'opinion générale. Son propre avis reste le seul authentique à ses yeux.

Malgré cette facette sérieuse et déterminée, Maïa peut s'avérer très maladroite, et très respectueuse. Bien qu'elle ne manque pas de toupet et de cran lorsqu'elle en trouve l'opportunité, il arrive qu'elle trouve une personne remarquable, et dans ce cas-là, elle ne saurait être plus serviable et docile.

Maïa essaye souvent de cacher ses émotions pour ne pas être un fardeau, ou embarrasser les autres, cependant elles ressortent tout de même... Elle est spontanée et on peut lire en elle comme dans un livre ouvert.

Question de goûts, Maïa aime l'air frais qu'elle respire quand elle vole avec son Pégase... Mais pas que ! Elle aime aussi chanter seule, manger des plats traditionnels, et résoudre des énigmes.
Par contre, elle n'aime pas la mer et tout ce qui concerne l'océan, et les archers qui font du mal à son pauvre Hubert... La vie est dure quand on est une unité volante.
492 mots

Histoire

Le début du récit d'aventure qu'est la vie de Maïa fut entamé un 21 novembre. Les alentours du château royal en Ylisstol étaient calmes, il faisait nuit noire. Heureusement, les médecins avaient été prévenants, et quelle que soit l'heure de la journée, ils étaient prêts à agir. Par chance, l'accouchement se déroula sans réels problèmes, et sans séquelles pour la maman. C'était une naissance heureuse. Le jour où Maïa est née... Tout de suite, les médecins ainsi que les parents remarquèrent la marque sur le front de la petite fille... La marque de la maison d'Ylisse, confirmant son rang. En effet, elle était la fille du frère de l'Exalt, faisant d'elle une noble. Pour une personne juste et pure de cœur, être  une princesse du Saint-Royaume était une chance, et un honneur.

En grandissant, Maïa déployait au fur et à mesure un caractère imposant. Elle faisait comme bon lui semblait, n'écoutait jamais les ordres (sauf quand ça l'arrangeait), mais à l'époque, les habitants du palais disaient tous la même chose pour l'excuser : "Ce n'est qu'une enfant, il est normal qu'elle veuille s'amuser, et transgresser les règles qu'on lui impose." Cependant, ils étaient loin de se douter que ce caractère était non seulement définitif, mais qu'en plus, il allait se développer davantage avec l'âge. Elle était intenable...

Ses nombreux serviteurs ou amis lui répétaient sans cesses : "C'est indigne d'une princesse"... Cela énervait la petite à chaque fois. Elle ne pouvait jamais faire ce qu'elle voulait, quelle que soit la chose, et devait suivre un modèle de comportement inventé à l'avance. Elle devait donc imiter le comportement de nombreuses autres princesses dans le monde : sage, docile, et tout ce qu'il s'en suivait. Lorsqu'on se plaignait à elle, lui disant que son comportement n'était pas adapté à son rang, elle répondait toujours : "Si être une princesse c'est ça, alors donnez mon titre à quelqu'un d'autre, j'en veux pas !" On avait réussi à la convaincre d'agir comme telle cependant, en lui disant qu'elle embarrassait le peuple, mais elle réalisera plus tard que ses choix à elle valaient mieux que n'importe quel ordre, et elle ne voulait pas rentrer dans le moule, alors elle finit par agir comme avant.

Bien sûr, en grandissant, elle se raisonna et se tenta à être plus sérieuse et digne de son royaume et peuple... Tout en gardant ses valeurs à l'esprit : justice, vérité. Vers ses 14 ans, la princesse remarqua qu'elle était plus considérée que le peuple, normal pour une royale...  Mais elle ne le supportait pas. Ce n'était pas juste d'être mieux traitée juste car elle avait eu la chance d'avoir du sang noble. Elle décida donc de cacher sa marque de royauté, sur son front, grâce à ses mèches de cheveux. Elle était devenue plus calme, et s'entendait bien avec le peuple. Elle fréquentait le marché, et vivait comme tout le monde, seulement, elle était jugée pour cela. Bien que les autres royaux trouvait cela bien, qu'elle se socialise et qu'elle soit proche du peuple, quelques familles bourgeoises jalouses continuaient de faire courir des bruits sur elle, disant qu'elle n'était pas digne d'être une héritière de la marque d'Ylisse. Bien sûr, elle s'en fichait. Cependant, elle subit plusieurs agressions, pas très poussées, dans les rues de la capitale. A chaque fois, c'était une personne encapuchonnée qui lui disait qu'elle n'était pas digne d'Ylisse, qu'elle ferait mieux de s'exiler, et toutes sortes d'autres paroles. Cela ne l'impressionna pas vraiment. Par contre, sa famille était dans tous ses états. Ils lui ordonnèrent de rester au château quelques temps. Il lui était interdit de sortir. On lui engagea également une servante un peu plus vieille qu'elle, à l'âge de 15 ans, pour qu'elle ait de la compagnie. Elle ne sortait plus.

Ces longues heures passées seule avec sa servante lui firent réaliser l'importance de son rôle en tant que princesse. Sa place n'était pas avec le peuple, mais dans le palais, à essayer d'établir toutes les stratégies possibles pour les protéger et maintenir le royaume en paix. Son peuple comptait sur elle, et sur tout les royaux, alors elle devait être digne d'eux. Penser comme cela la dégoûtait. Elle détestait être supérieure aux braves gens, elle détestait devoir être séparée de ceux qu'elle aimait à cause de son titre. Mais s'il le fallait, elle était prête à donner sa vie pour la leur, et à murir. Elle devint beaucoup plus mûre alors. Elle commença à s'entraîner au combat à la lance, et s'engagea dans l'armée Ylissienne, ainsi que chez les veilleurs. Sa servante s'entrainait avec elle. Maïa la considérait comme sa meilleure amie. Les exercices qu'elle s'infligeait était difficiles, mais elle progressait rapidement. Elle devait être forte et efficace, pour détruire quelconque injustice qui pointerait le bout de son nez en Ylisse, et même en d'autres contrées. Elle était autorisée à sortir désormais, et à ses 17 ans, elle adopta un pégase qu'elle avait trouvé blessé dans la cours du château. Elle le soigna, et s'attacha à son caractère, hum disons... Unique. Elle lui donna le nom d'un de ses anciens amis, lorsqu'elle trainait dans la capitale : Hubert. Elle le dressa naturellement, et peu de temps après, elle partait en éclaireur avec lui, volant dans les airs... Elle se sentait si libre lorsqu'elle le faisait.. Comme si elle pouvait enfin décider le chemin à prendre. Son caractère effronté, elle le cachait. Elle essayait de tout faire pour être digne d'Ylisse.

Lorsqu'elle fut plus reconnue dans le royaume, à ses 18 ans, elle n'hésitait plus à elle-même donner les ordres, et fut nommée capitaine de la faction des chevaliers pégases de l'armée Ylissienne. Ses compagnons veilleurs lui offraient également plus de confiance. Elle était devenue une vraie meneuse, aveugle de justice. Elle jura qu'elle allait retrouver ses agresseurs d'antan pour leur donner une bonne leçon ! Maïa était cependant sérieuse et déterminée dans les missions qu'on lui confiait. On pouvait clairement compter sur elle...

Depuis ses 19 ans et encore aujourd'hui, elle se permet de retourner parfois au marché, pour revoir ses vieilles connaissances, habillée d'une cape sombre et de vêtements pauvres, pour ne pas être reconnue. Sa servante l"y accompagnait bien sûr, armée jusqu'aux dents... Elle l'aimait pour sa dévotion et son sérieux.
Peu avant aujourd'hui, quelques mois en arrière, Maïa connut son cousin, le fils de l'Exalt lui-même. Le jeune homme avait son âge, mais elle n'avait jamais entendu parler d'une telle personne, d'ailleurs il était plutôt mal reçu... Mais après son arrivée, elle l'avait discrètement regardé s'entrainer, et elle pouvait affirmer sur sa vie que cette personne était digne de respect. Il était impliqué et se battait très bien, et à la loyale. Sûrement l'étoffe d'un bon chef. Elle lui portait donc un grand respect, inébranlable et peu lui importait l'avis des autres, même de ses propres parents.

Désormais, Maïa cherche toujours les malfaiteurs où qu'ils soient, pour les chasser et défendre les innocents comme ils le méritent. Elle est immensément déterminée à répandre l'ordre dans le monde, du haut de son pégase.
1186 mots

HRP

• Le personnage sur mon avatar •
Personnage Inconnu provenant du jeu Shingeki no Bahamut.

• Comment j'ai connu le forum •
Top site !

• Mes remarques sur le forum •
SUPERBE ! Et vive Fire Emblem.

• Ma connaissance de Fire Emblem •
Ouep ! Surtout Awakening et Fates pour être honnête.

• Le code du règlement •
Une main exaltée est passée par-là ~


Ayden
avatar

Messages : 289
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t22-ayden-the-forgotten-heir

Feuille de personnage
Classe: Combattant
Niveau:
3/10  (3/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2Epée de bronze
3Epée de verre
4Potion
5Potion
Sujet: Re: La justice a de grandes ailes blanches ~ Maïa    Ven 1 Juil - 17:43
Bienvenuuue cousine !
Wéééé longue vie à FE ! è__é

Alors j'ai lu ta fiche de long en large, j'ai franchement BEAUCOUP aimé.
C'est cohérent , agréable à lire et prenant. Capitaine des Ch.pégases en un an, en théorie pour une personne lambda j'aurais trouvé ça limite avec juste l'excuse de "je suis douée" mais comme Maia est une princesse d'Ylisse, ça passe \o\. Ayden est bien un des leaders des Veilleurs même si c'est son père le grand patron /PAN/
En lisant son caractère, dans ma tête ça a fait "JUSTICE CABAAALE LE RETOUR", sauf que bien entendu Maia est loin de ressembler à Owain avec ses phrases rocambolesques xD Sinon hé bien...Rien à redire. C'est impeccable '3' Juste, j'ai cru comprendre que ton perso a une arme personnalisée ? Je demanderais à Taurok de te MP à ce sujet vu que c'est lui qui s'occupe de ça.

Bien entendu en tant que cousine (de trois mois ma cadette *meurs*) je viendrais te quémander un rp, enfin quand j'en aurais moins à mon actif ;_;

Tu es validée !
Tu peux d'ores et déjà commencer à RP si tu le souhaites en faisant une demande dans la "Gestion des personnages", poster ta fiche de liens etc...En tant que Chevalière Pégase, tu commences avec une lance de bronze. Au cours de ton aventure, en ayant acquis plus d'expérience, tu pourras posséder des armes plus puissantes ! Bonne continuation à toi et que Naga veille sur toi !

Chevalier pégase niveau 1 créé !

PV
13
Force
7
Magie
1
Vitesse
14
Technique
8
Chance
7
Défense
6
Résistance
6

La justice a de grandes ailes blanches ~ Maïa

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et l'oiseau siffle sa dernière cloche (PV Benjamin)
» Les Grandes Citations
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Les oubliés de la Justice haitienne...

Fire Emblem Rebirth :: Hors-jeu :: Registre des personnages :: Validés+
Sauter vers: