Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez | 

Le nouveau baron sanglant...

Akando
avatar

Messages : 19

Feuille de personnage
Classe: Mage Noir
Niveau:
1/10  (1/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Flux
2
3
4
5
Sujet: Le nouveau baron sanglant...   Mer 29 Juin - 4:49

Informations

• Prénom : Akando
• Surnom : Le Baron Sanglant
• Âge : 24 ans
• Race : Humain

• Groupe : Rosanne
• Classe : Mage noir
• Avantage : Magie
• Désavantage : Chance

Description physique

Akando est quelqu'un de très mystérieux. Lorsqu'on l'observe, avec ce masque, ces yeux rouges, cette cape... On se demande ce qu'il peut avoir à cacher. Ses mouvements sont tous fluides et précis, comme si il avait une conscience très détaillée de l'environnement autour de lui. Sa perception des alentours, malgré ses épais atours, son masque et sa capuche, est très poussée et vive. Il porte en permanence une armure légère faite d'une sorte de matériau chitineux, ainsi qu'une longue cape rouge surplombée par un capuchon. Mais évidemment, il est impossible de passer à côté de ce masque... Il est impossible d'entrevoir son réel visage, si ce n'est ces deux yeux rouges vifs et reluisants qui ont tendance à généralement le rendre très inquiétant.

Son apparence est, de toute façon, très intimidante de base. Il est difficile de ne pas remarquer quelqu'un sortant autant de l'ordinaire, et il serait d'autant plus surprenant de connaître sa véritable forme : celle d'un monstre reptilien. Car contrairement à la plupart des races courantes de ce monde, Akando est l'un des rares à ne réellement rentrer dans aucune case. C'est une anomalie, une bête qui possède une conscience que personne n'aurait pu soupçonner possible, bien qu'il puisse changer de forme. Jamais l'hybridation entre humains et d'autres types de races n'avait donné de résultats aussi douteux...

Sous le masque et sans être transformé, on pourrait apercevoir un jeune homme très charmant attachant ses cheveux d'ébène en queue de cheval. Une cicatrice près de l'oeil gauche, ainsi qu'un tatouage vers la nuque, il cache pourtant cette réelle apparence et ces traits raffinés et élégants au profit de ce masque si terrifiant, mystérieux et pourtant attrayant de par les traits raffinés et délicats que chaque petite dorure représente sur ce masque clair.
296 mots

Description mentale

Le premier adjectif frappant pour décrire Akando est "prévoyant". Tout dans son comportement et dans ses habitudes fait de lui quelqu'un qui connait son environnement par coeur, et qui tentera toujours d'en tirer le meilleur parti. Manipulation, persuasion, intimidation, charme... Il saura toujours tenter de retourner les choses à son avantage pour s'assurer la sécurité la plus absolue. Mais évidemment, quelqu'un que l'on surnomme le "Baron sanglant" ne possède pas ce genre de titre sans raison... C'est quelqu'un avec une fascination malsaine pour la violence, la douleur et le sang. Ces derniers lui procurent une attraction étrangement forte, que c'en soit l'odeur, l'apparence, voire même le goût. Pour lui, pourtant, ça n'est que quelque chose de tout à fait normal que d'être attiré par le fluide permettant à chaque être vivant de tenir debout...

Pourtant, au delà de ce réel amour de l'hémoglobine, c'en est quelqu'un d'étrangement cordial et même charmant, ce qui renforce le contraste déstabilisant entre sa personnalité attrayante et ses lubies dérangeantes que seul un esprit malade pourrait posséder. Au final, il est très difficile de le comprendre et de réellement s'habituer à son comportement si... étrange.

Le plus bizarre est probablement que derrière ses passions malsaines et son intelligence remarquable se cache un côté étrangement fragile. Lorsqu'il ne contrôle plus la situation - ce qui est, il faut l'admettre, assez rare - il peut se mettre à paniquer, perdre tous ses moyens et se renfermer sur lui-même, comme un petit animal terrifié. Ces différentes facettes font de lui quelqu'un d'assez lunatique et imprévisible, lorsqu'on ne connait pas bien sa mentalité.

La malédiction qui l'afflige lui fait parfois changer de comportement de façon radicale. Les âmes qui le hantent peuvent parfois altérer sa personnalité, ainsi que sa perception du monde, ce qui renforce l'imprévisibilité de son caractère.
303 mots

Histoire

L'histoire d'Akando commence à Plegia, au sein d'un village de taille moyenne. Une jeune femme venait de donner naissance à un enfant bien particulier : ce dernier, à l'âge seulement de 2 ans, semblait avoir un fort potentiel magique. Évidemment, impossible pour un bambin aussi jeune de pratiquer la magie : ainsi fut-il convenu qu'à ses 6 ans, il partirait pour l'académie de magie de Plegia. Bien qu'elle soit encore controversée, la culture du pays rendait cette académie indispensable pour l'enseignement des arcanes. C'est ainsi que son enfance fut passée dans la prestigieuse académie de magie, recevant des enseignements de ses maîtres.

Un jour, vers ses 13 ans, alors qu'il rendait visite à sa famille, un étranger vint le rencontrer. Ce dernier lui vanta les mérites d'une magie qui surpassait toutes les autres : cette magie lui permettrait d'être le mage le plus puissant au monde, respecté et adulé pour son talent. Pour s'y initier, l'étranger lui offrit alors un ouvrage qui n'était autre qu'un traité de magie obscure, avec l'instruction de ne jamais en parler autour de lui. Sa citation était la suivante :


« Si quelqu'un te voit avec, il voudra te le confisquer, il te sous-estimera et il voudra le garder. Alors il sera corrompu et son esprit faible ne pourra pas contenir la puissance de ce tome... »


Ainsi il passa le reste de son adolescence à étudier cette magie, ignorant la dangerosité de cette dernière. C'est également ces études qui scellèrent son sort... Un jour, alors qu'il étudiait, l'un des préfets de l'académie de magie le surprit et confisqua le tome. En prenant connaissance de ce qu'il avait étudié ces dernières années, il menaça de le renvoyer. Sous la colère et l'incompréhension, il décida de déchaîner sa magie. Cependant, il n'avait pas prévu les effets qu'aurait le sort... Par accident, il venait d'absorber l'âme du préfet : il s'était maudit. Bien sûr, c'était l'étranger qui lui avait donné un coup de pouce, ayant maudit le jeune homme pour que sa haine lui permette de contrôler son corps. Jamais Akando n'aurait eu la puissance pour lui-même avilir l'âme d'un être vivant...

Depuis ce jour, Akando a fuit l'académie. Personne ne connut jamais la vérité sur son sort... À quelques reprises, il subit encore d'autres malédictions de l'étranger qui voulait corrompre son âme, jusqu'au jour où l'un des Archimages de Plegia ressentit l'énergie sombre qui émanait du jeune homme. Mis en quarantaine, étudié pendant plusieurs jours, une seule conclusion s'imposait : c'était un cas désespéré. Il était impossible d'extraire la malédiction que les âmes déchues avaient créé en lui. La seule chose qu'ils pouvaient faire, c'était annuler le contrôle qu'avait l'étranger sur Akando. Au moins, il ne subirait plus de nouveaux assauts.

Son cas fut compliqué et controversé pendant des jours durant. Finalement, il fut relâché, mais mis sous très haute surveillance. Son comportement n'était pas sain... Et la fameuse surveillance n'était visiblement pas assez haute, puisque vers ses 15 ans, il réussit à s'enfuir, persuadé dans sa folie que les mages eux aussi souhaitaient leur faire du mal. Son périple le dirigea alors vers Ylisse...

Son arrivée au Saint Royaume fut marquée par une désorientation très forte. Il était perdu, ne savait que faire, et ainsi il décida de tenter quelque chose. On lui avait apprit à toujours être honnête, mais pourquoi n'observerait-il pas les autres dans le but de les manipuler ? Après tout, sa vie entière avait jusque-là été un véritable théâtre pour ceux qui désiraient l'utiliser, lui et son potentiel magique fort, pour arriver à leurs fins, comme un tas de viande. Au final, lui et les autres, ce n'étaient que des tas de chair, de sang et d'os.

Alors il mentit. Il abusa, il trompa, il vola, il devint au fil des années un manipulateur aguerri dont l'esprit était fermé comme jamais. C'est alors qu'au fil de ses aventures, il croisa un visage familier : l'étranger. Celui qui avait ruiné sa vie... Ce dernier était de passage à Ylisse, dans une auberge. Cette coïncidence était trop belle... La main tremblante, le pas léger, il s'introduisit dans sa chambre durant son sommeil et, d'un coup de dague, sans hésiter une seule seconde, lui ôta la vie en lui tranchant la gorge. S'il avait pu prédire ce qui se passerait ensuite...

L'âme du sorcier qu'il venait de tuer était si noire qu'elle pénétra en son corps et acheva la corruption de la surface de son âme. Le corps sans vie de sa victime face à lui, une pulsion irrationnelle le prit. Passant ses doigts sur la plaie béante de sa gorge, puis portant le liquide écarlate qui s'en écoulait à sa bouche, il goûta ce sang frais, et des frissons d'euphorie commencèrent à le prendre. Cette sensation était si belle... La vue du cadavre sans vie de sa victime, de ce liquide rouge et visqueux, ce goût légèrement métallique et grisant...

En réalité, il venait de tuer le Baron Sanglant. Ce titre était attribué à un magicien portant sur lui le poids des malédictions. Un Baron Sanglant n'avait que deux moyens de briser ce cycle éternel de souffrance et de démence : expier ses maux sur un autre être vivant, ou bien mourir. Il avait tenté de transmettre son fardeau de son vivant à Akando, et dans la mort, il le lui avait remis de toute façon. Après son acte, frissonnant encore sous l'extase la plus incompréhensible et compulsive, le jeune mage noir remarqua un masque sur la table de chevet. Il appartenait à sa victime, et il était de triste réputation : c'était celui du Baron Sanglant. Très peu de personnes au monde connaissaient sa véritable signification, mais lui, en tant que nouvel héritier de la malédiction du Sang, il la connaissait désormais. C'était le visage du Baron Sanglant... Un masque qu'il porterait en permanence, masquant son faciès pour sillonner les endroits les plus sombres de ce monde.

Sortant de l'auberge, le masque au visage, son acte passa inaperçu durant la soirée. Ce ne fut le lendemain qu'on retrouva le cadavre du sorcier, égorgé et laissé sur son lit. Se drapant par la suite d'une cape rouge, le nouveau Baron Sanglant était libre. Aujourd'hui, ses manipulations lui ont valu un titre et des terres à Rosanne, ainsi qu'une fortune conséquente. Même au sein de ce pays il est connu comme étant réellement bizarre, et peu osent s'opposer à lui. Que ça soit par la magie, l'éloquence ou la violence, il obtient toujours ce qu'il veut, d'une façon ou d'une autre. Mais la malédiction est toujours présente... Et rien n'est assuré à l'avenir.
1109 mots

HRP

• Le personnage sur mon avatar •
Jack of Blades, Fable

• Comment j'ai connu le forum •
JLÉ FONDÉ pouley

• Mes remarques sur le forum •
tr0 d4rk <3

• Ma connaissance de Fire Emblem •
srs

• Le code du règlement •



Veraka
avatar

Messages : 105

Feuille de personnage
Classe: Epéiste
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Pierre du corbeau
3
4
5
Sujet: Re: Le nouveau baron sanglant...   Mer 29 Juin - 6:16
Yohoho je viens te visiter! Non seulement tu n'as pas le bon code, mais en plus tu te prétends fondateur! Scrogneugneu que vais-je faire des petits imposteurs D8

Plus sérieusement, c'était une bonne lecture "boss" donc moi tout me va xD   Essai de pas tuer les autres joueurs please? °^° Et juste pour toi...



Mage noir niveau 1 créé !

PV
16
Force
4
Magie
14
Vitesse
8
Technique
5
Chance
0
Défense
8
Résistance
6

Le nouveau baron sanglant...

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Baron Sanglant ( Le vrai ! )
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?

Fire Emblem Rebirth :: Hors-jeu :: Registre des personnages :: Validés+
Sauter vers: