Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez | 

[Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]

Ayden
avatar

Messages : 289
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t22-ayden-the-forgotten-heir

Feuille de personnage
Classe: Combattant
Niveau:
3/10  (3/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2Epée de bronze
3Epée de verre
4Potion
5Potion
Sujet: [Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]   Jeu 5 Mai - 23:24

— The beginning of the end —


Les derniers mots du Veilleur résonnèrent dans la pièce devenue soudainement froide. Ayden regardait, inerte, celui qu'il croyait être son géniteur s'éteindre lentement. Une avalanche d'émotions l'émergea soudainement, tel un barrage venant de se briser; ses membres tremblaient et ses larmes coulèrent. Jamais personne ne l'avait déjà vu dans un tel état, surtout venant d'un homme de sa trempe, pour la bonne raison qu'il n'a jamais réellement révélé au grand jour une telle sensibilité. Sous le joug de l'impulsivité, l’aîné se précipita vers le corps tiède et commença à lui marteler la poitrine, presque comme s'il espérait l'extirper seulement d'un profond sommeil non-éternel. Ce qui ne fut pas le cas malheureusement; le jeune homme était purement et simplement dans le déni le plus total.

- « ...Non non non NON !! VOUS NE POUVEZ PAS NOUS LAISSEZ AINSI PERE, VOUS M'ENTENDEZ ?! »

Dû à l'absurdité de son action, il sentit quelqu'un - très probablement l'un de ses cadets - lui saisir le bras afin de tenter de le retenir et d'un coup sec par réflexe, Ayden se libéra de l'emprise qu'on avait sur lui sans se retourner. Mais étrangement, ce geste eu l'air de marcher puisqu'il abandonna ce qu'il était entrain de faire subir à l'ancien chef de famille. Baissant progressivement la tête en fermant ses paupières, le jeune homme enfouissait son visage humide dans le torse de son beau-père, ignorant  volontairement au passage qu'il risquait d'être couvert de sang.

- « Vous ne pouvez pas nous faire ça...Pas...Pas après nous avoir révéler de telles choses...! »

Sa voix qui était d'habitude pleine d'assurance était à peine audible; on aurait dit l'enfant lorsqu'il était petit et que ce dernier s'endormait innocemment dans les bras de l'un de ses deux parents. Puis alors que l'adulte semblait retrouver ses esprits, un nom a fait tilt dans sa tête.

Taurok.

C'était l’appellation que son père adoptif avait prononcé pour nommer le responsable de ses blessures mortelles. Pour quelle raison ? Tous le monde l'ignorait, mais provoqua, rien qu'à la pensée, une montée de rage chez Ayden. Ouvrant subitement les yeux, ce dernier se redressa, la mine assombrie par les desseins rampants dans sa tête qui contrastaient avec les dernières larmes. En plus de cette drôle de lueur dans son regard, ses vêtements et son visage tachés lui donnaient une image de fou furieux. Il voulait se venger. Il voulait la mort de Taurok. C'était le seul moyen que le garçon avait trouvé pour apaiser sa souffrance. Lui qui était de nature si calme d'habitude ! Ça ne lui ressemblait pas, et sa fratrie l'avait bien remarqué.

Peu importe, Ayden se saisissait de ce qui lui était à portée de main - à savoir son épée de fer - sans son fourreau et fonça à l'extérieur alors qu'on l'appelait; rien à faire, c'était tout décidé pour lui : retrouver sa cible, espérant au fond qu'elle traînait encore dans les parages. Pendant de longues minutes celui-ci cherchait, tournait dans son village natal. En vint.  Comment le reconnaître si on ne sait même pas à quoi il ressemble ? Puis le nobliau eu la bonne idée de vérifier à la sortie, comme si une petite voix le lui avait soufflé dans le creux de l'oreille.

C'est là que le combattant aperçu un homme blond, d'environ une vingtaine d'années. Il tenait une branche épaisse, et était armé d'une épée peu commune accrochée à son ceinturon ainsi que d'une hache dans son dos du même calibre. Ayden se rappela du type de blessures dont le corps de son beau-père était criblées, et ce que l'inconnu portait pouvait tout à fait correspondre. L'image était si horrible qu'elle lui faisait grincer des dents. Son intuition lui disait qu'il ne se trompait pas; pourtant le vengeur se sentait obliger de vérifier par pur principe.

- « TOI. » S'exclama sèchement le lord pour attirer son attention. « Tu es bien Taurok ? »

Une petite distance les séparaient, bien que cela n'empêcha pas un Ayden déterminé de pointer froidement le bout de sa fidèle alliée dans sa direction, prêt croiser à le fer s'il obtenait une réponse positive.

Taurok
avatar

Messages : 232
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t11-taurok

Feuille de personnage
Classe: Héros
Niveau:
5/10  (5/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Sanguine
2Coeur de lion
3Branche
4Hache d'argent
5
Sujet: Re: [Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]   Ven 6 Mai - 7:01
"Tu es bien Taurok ?", lui hurlait-on... Et c'est parti, encore un petit nerveux pour venir se battre. Ces cheveux bleutés, cet air hargneux, cette rage apparente... Aucun doute, au vu de ses actions récentes, il devait être le fils de ce profond idiot qu'il venait d'envoyer six pieds sous terre. Se tournant lentement vers la voix qui l'interpellait, se servant de son bâton comme support pour s'y accouder, son visage affichait une neutralité et un calme presque dérangeants, sans aucune crainte ou aucun intérêt. Sa réponse fut assez... inattendue.

« Mh-hm... Qu'est-ce que t'as dit ton ancêtre, que je suis le pire être vivant au monde, tout ça, tout ça, bla, bla, bla... ? Ça m'aura toujours fait rire, les gens préfèrent écouter les paroles d'un génocidaire sans se poser de question. Le pire, c'est que j'étais prêt à le laisser partir, à l'ignorer, et cet espèce d'attardé m'a foncé dessus comme si me tuer allait changer quelque-chose. S'il pensait une seule seconde avoir une chance contre moi en combat singulier... Alors il était bien trop bête pour vivre, et il a eu de la chance de mourir face à un adversaire honorable »

Bien que le combat ne semble inévitable, il ne dégainait même pas son arme... Non. Il restait appuyé contre sa branche, regardant de façon lassée et fatiguée le jeune homme face à lui, bien qu'on devine qu'à n'importe-quel instant, il pourrait dégainer et se battre en une fraction de seconde... C'était un combattant de très haut calibre qui ne se laisserait pas impressionner ou marcher dessus, et ce n'était surtout pas le fils d'une personne qu'il eut toujours considéré comme une profonde ordure qui l'impressionnerait.

Taurok avait tout perdu à cause de cet homme. Tous ses compagnons d'armes jusqu'au dernier, sa femme, et même ses deux petites filles tout juste nées. L'homme qui errait sans but aujourd'hui n'était qu'un fantôme, quelqu'un dont la vie, plus sage et avisée, n'était aujourd'hui qu'un rappel de ce qu'un homme pouvait devenir lorsque le destin s'emparait de tout ce qui l'importe, sans la moindre exception...

Mais si le jeune inconscient face à lui désirait se battre, alors il se battrait. Simplement... Peut-être pas de la même façon qu'avec son géniteur. Après tout, il n'avait aucun intérêt à le tuer. Seulement, tout le monde a ses limites, et la patience de la Mort Rouge commençait à dangereusement s'effriter au profit d'un agacement et d'une rage qu'il contenait tant bien que mal. Non seulement la vie lui prenait tout, mais elle lui donnait ensuite le mauvais rôle. Évidemment, il s'était bien retenu de dire au jeune homme quel était son statut, désormais : Grand Empereur de Valm. Il ne voulait pas limiter ses émotions... S'il voulait se battre, alors qu'il se batte, sans aucune retenue.

Quelle était donc cette stupide et cruelle blague que le destin lui jouait-là... ?

Ayden
avatar

Messages : 289
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t22-ayden-the-forgotten-heir

Feuille de personnage
Classe: Combattant
Niveau:
3/10  (3/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2Epée de bronze
3Epée de verre
4Potion
5Potion
Sujet: Re: [Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]   Ven 6 Mai - 19:04

— The beginning of the end —


L'inconnu ne broncha même pas. Pire même ! Il faisait preuve d'arrogance et cela agaça profondément Ayden plus qu'il ne l'était déjà. D'autant plus que c'était LUI, à ses yeux, le véritable responsable de toute cette mascarade. Et pourtant, cette vermine justifiait ses actes en accusant sa victime de tous les maux. En y repensant, le jeune homme aux cheveux cobalt ignorait les réelles motivations de son beau-père, car après tout, le chevalier lui avait mentit sur sa paternité toute sa vie...Mais Ayden resta convaincu qu'il y avait une très bonne raison à cela et ne le croyait pas non plus capable d'un acte aussi horrible que d'assassiner gratuitement des innocents. Non, l'homme en face de lui devait avoir commit quelque chose dans le passé et cherchait probablement à déstabiliser le feroxien en utilisant le motif de la famille que l'on lui aurait arraché.

Et lui alors ? Certes, il avait encore son père biologique dont ce dernier ne connaissait même pas encore l’existence de son propre fils, mais Emil ? Il était maintenant orphelin de ses deux parents, et n'avait rien demandé lui ! Tous les bons moments en compagnie de son frère et de ses sœurs - bien que peu nombreux avec leur père - défilèrent instantanément dans son esprit. La joie était ce qui les animait, les sourires dansaient sur leurs visages. Mais ce Taurok venait de tout leur enlever et ça, Ayden avait du mal à le concevoir. Tout ce qu'il a vu à l'instant était peine et tristesse, marqué par la mort de celui qui marquait l'unité familiale. Une unité brisée à présent.

Le nobliau fini par resserrer d'avantage la poignée de son épée, avant de se mettre en position offensive. Sa patience avait des limites et il n'avait qu'une envie : mettre un terme à cet échange, en laissant parler sa lame à la place.

- « ASSEZ ! Je ne suis pas là pour écouter tes balivernes, misérable ! Tout ce que je constate, c'est que tu as détruit ma vie en retour et ma famille toute entière ! »

Sa voix bien que déterminée fût toutefois teintée de chagrin. Sans passer par quatre chemins, le jeune homme s'élança sur son ennemi avec pour seul but de l'anéantir. D'habitude loyal et fair-play, ces valeurs n'avaient pas leurs place ici. D'ailleurs, il ne prit même pas le temps d'observer méticuleusement le blond afin d'essayer de percevoir comment il allait se défendre ou contre-attaquer. Ayden était conscient qu'il se jetait dans un danger potentiel, de risquer sa vie même. Sauf que son esprit était tellement accaparé par la vengeance que cela fût sur le moment le cadet de ses soucis.

Grima
avatar

Messages : 54

Feuille de personnage
Classe: ???
Niveau:
10/10  (10/10)
Inventaire:
InventaireArme
1???
2???
3???
4???
5???
Sujet: Re: [Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]   Ven 6 Mai - 19:16
Combat entre Taurok et Ayden

Taurok, voyant Ayden s'approcher, souleva son bâton et lui envoya un coup fulgurant le stoppant net. Ayden, dans sa rage, envoya un coup d'épée qui écorcha tout juste l'armure de son adversaire, qui le mit à terre avec un autre coup de bâton d'une brutalité sans nom.

C'est ainsi qu'en deux coups de bâton, le combat était fini...

Taurok : 40/43 PV (Vainqueur)
Ayden : 0/32 PV

Taurok
avatar

Messages : 232
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t11-taurok

Feuille de personnage
Classe: Héros
Niveau:
5/10  (5/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Sanguine
2Coeur de lion
3Branche
4Hache d'argent
5
Sujet: Re: [Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]   Ven 6 Mai - 19:29
Le combat fut bref... Violent, mais bref. Taurok avait à peine été blessé par son adversaire, et il l'avait étalé au sol avec son bâton. Il aurait pu le tuer sans effort, lui infliger les mêmes blessures terribles qu'à son père... Mais non, il préféra le laisser au sol, endolori et terrassé. Alors il s'assit sur un rondin proche, fermant les yeux, s'appuyant sur sa solide branche comme sur une sorte d'accoudoir, avant de lui parler de nouveau, d'une voix lasse en apparence, mais bouillonnante d'une rage effrayante dans le fond

« Tu sais, je pourrais t'exécuter sur le champ... Sanguine n'a pas peur de s'entacher de plus de sang, bien au contraire... Et pourtant, je te laisse en vie. Pourquoi ? À vrai dire, je n'en ai aucune idée. Mais j'aimerais juste que tu saches une chose : celui qui est venu se jeter au casse-pipe, c'est ton idiot de père. Est-ce que tu as une idée de qui était vraiment cet être infâme ? »

Après ce début déjà cinglant, il prit une bonne bouffée d'air, regardant le ciel avant de reposer ses yeux durcis sur son adversaire vaincu et au sol

« ... Si le monstre qui te servait de père n'avait jamais massacré sans distinction avec le reste des veilleurs ce qui me servait de famille, je serais encore un père, aujourd'hui... Deux jumelles qui venaient de naître. Eline... Oriana... Elles auraient à peu près ton âge, aujourd'hui, plus ou moins... Si elles étaient encore là aujourd'hui. C'est peut-être pour ça que je n'ai pas envie de te tuer »

Il ne s'énervait visiblement pas ouvertement, mais on sentait dans sa voix un véritable ressentiment. Comme une colère dormante qu'il acceptait tout juste de ne pas faire exploser sans aucun contrôle. Mais on sentait que pour une fois, il prenait sur lui pour calmement parler... Bien qu'il était en train d'imposer son discours à quelqu'un qui souhaitait totalement le tuer sur le champ, il avait envie de parler... Alors il parlait. Point

« ... En plus, en le voyant arriver, je ne souhaitais même pas le tuer. Je lui ai simplement demandé : "Tu ne m'as pas déjà assez saigné à blanc, espèce de chacal" ? Et cet espèce de fou a voulu m'attaquer... Même si je n'ai pas frappé le premier, j'ai tout spécialement laissé Sanguine s'occuper de creuser des plaies profondes et ignobles dans sa chair. Et même après ça, j'ai l'impression de lui avoir fait un traitement de faveur comparé à ce qu'il m'a fait subir... »

Il restait assit, sans... vraiment s'en aller, ni frapper plus l'homme à terre. En fait, on aurait dit un peu une sorte de petit vieux qui se prenait à parler tout seul en imposant à son audimat de l'écouter. S'il avait su ce qu'il venait de révéler à l'homme au sol, et les informations qu'il détenait... Eline et Oriana...

Ayden
avatar

Messages : 289
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t22-ayden-the-forgotten-heir

Feuille de personnage
Classe: Combattant
Niveau:
3/10  (3/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2Epée de bronze
3Epée de verre
4Potion
5Potion
Sujet: Re: [Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]   Sam 7 Mai - 3:36
— The beginning of the end —

Le bougre était rapide ! Ayden en a affronté des adversaires, mais c'est bien la première fois qu'il tombait sur un type pareil. Le seul dommage que le combattant lui infligea était de lui effleurer légèrement les côtes. Surpris et aveuglé par sa rage, il n'eût pas le temps d'esquiver le coup de bâton que le fils de Naga se le prit de plein fouet dans le tête, le mettant sans aucune forme de procès à terre. Son épée elle, par le choc de l'impact, avait voltigé un peu plus loin pour finir sa course plantée dans le sol. Visiblement sonné, le jeune homme n'eût pas la force de se relever. Son crâne lui faisait terriblement mal et le liquide brûlant coulant de son front lui fit comprendre qu'il avait une bien méchante blessure, assez présente pour lui extirper un grognement de douleur. C'était le moment opportun pour son adversaire de l'achever, comme il l'avait fait pour le Veilleur. Et curieusement, celui-ci n'en profita pas; il se mit à lui parler, d'une intonation calme mais marquée par le mépris. Ayden avait bien tenté d'ouvrir ses paupières, mais n'y voyait qu'une silhouette rouge et floue. On dirait bien que ce qu'on venait de lui infliger provoquèrent des dommages collatéraux sur sa vision. Alors l'homme à terre n'eût d'autre choix que de l'écouter, alors que l'envie n'y était absolument pas. Il détourna même la tête, quoique difficilement à cause de sa blessure encore vive, pour l'ignorer. Impossible.

A l'entendre, les Veilleurs étaient tous des êtres horribles. Que les louanges faites sur eux depuis un siècle n'étaient que du vent. Qu'Emilien admirait en fait des ordures, qu'il était lui même le fils du pire d'entre eux et Ayden la progéniture de leur capitaine ! Le combattant feroxien ne pouvait pas pas croire que sa mère puissent être tombée amoureuse de deux criminels. Il refusait d'y croire et pourtant Taurok avait réussi à semer le doute dans son esprit. C'est vrai, pourquoi lui avoir mentit toutes ses années dans ce cas ? Peut-être trouverait-il la réponse dans cette fameuse lettre que sa mère lui avait écrite avant sa mort, si jamais il parvenait à recouvrer la vue. Mais ce qui l'interpella était les deux noms que le blond venait de prononcer : Eline et Orianna. Alors était-il leurs vrai géniteur ou serait-ce encore un tour de passe-passe de sa part ? A en juger par son physique, comment aurait-il pu être père de deux filles de 18 ans ? L'Exalt lui devait bien avoir dans la quarantaine voire plus alors que Taurok était encore tout jeune ! Ayden ne comprenait plus rien, la douleur l'empêchant même de trouver une explication rationnelle à tout cela.

- « Qui...Es-tu réellement, au juste...? » Celui-ci marqua un temps de pause, avant de reprendre. « Je doute fort que les Veilleurs usent de la violence gratuite. Cela est loin d'être leur politique contrairement aux valmiens d'aujourd'hui qui n'éprouvent aucune pitié pour les plus faibles. »

Le prince de sang semblait s'être apaisé, bien que ses paroles furent secs et au fond sa rancune le rongeait toujours. Sa revanche, il l'aura mais pas aujourd'hui visiblement au vu de son état actuel. Mine de rien, les deux partageaient des points communs du fait de ne plus avoir de famille. Cependant, rien ne poussait Ayden à faire preuve de sympathie à son égard. Bien au contraire, il ne mâchait pas ses mots.

- « Tu joues le père éploré mais as-tu seulement pensé aux conséquences de tes actes ? »

Il pensait à son cher petit frère en disant cela, ses iris saphirs vers cette silhouette représentant son cauchemar qui lui paraissait déjà légèrement plus nette que tout à l'heure.

- « En tuant mon beau-père, le "monstre" comme tu sembles le nommer, tu en es devenu un toi aussi. Mes sœurs, tes soi-disant filles, n'oublieront jamais ce que tu as fait. Tu n'as pas seulement chamboulé ma vie et celle de mon petit-frère, tu as aussi chamboulé la leur. »

Suite à cela, il tenta tant bien que mal de se mettre à plat ventre pour se relever. Ce qu'il réussi à faire, mais n'a-t-il pas fait tout nonchalant quelques pas que prit de vertiges, le combattant vaincu s'écrasa misérablement au sol. Après le violent coup à la tête que celui-ci avait reçu, cela ne fût pas étonnant ! Pourtant, Ayden s'accrochait, et au lieu de restait immobile, il commença à ramper dans le fin manteau de neige qu'il y avait vers ce qu'il pensait être son épée. Tout doucement, lentement...A chaque mouvements, il avait l'impression de se sentir partir un peu plus. Jusqu'au moment où le nobliau cru entendre du bruit venant de derrière lui. Des pas, lourds et pressants.

Pourquoi Naga avait-elle décidée de faire une telle mise à l'épreuve à un membre de la famille qu'elle avait bénie ?

Invité
Invité
Sujet: Re: [Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]   Jeu 9 Juin - 22:48





 Bouleversement


L'homme qui se tenait devant elle était désormais plus qu'un corps sans vie, désarticulé, n'ayant plus aucune volonté de se mouvoir. Il était mort, en face d'elle, elle qui s'était obligée à protéger toute sa famille des affres du monde. Et voilà qu'elle était impuissante face à ce funeste destin, voyant Ayden pleurer la mort de son dernier parent après la révélation de celui-ci tout ici choquante que sa mort. Elle pouvait sentir la détresse de sa sœur et de son petit frère, ils étaient encore plus vulnérables à l'impacte psychologique qu'eux. Ils tremblotaient, les larmes n'avaient de cesse de couler de leurs joues à l'unisson des cries de l'ainé. Il avait perdu tout sang froid, à l'heure actuelle, il n'y avait qu'Eline capable de supporter la charge émotionnelle sans craquer. Et le sentiment de n'être que l'unique pilier dans ce spectacle tragique renforçait sa volonté à ne pas céder face à la douleur du destin. Elle devait être forte, encore plus maintenant.

Au final, entre Ayden et Eline, se fut lui qui dévoila le premier son visage le plus vulnérable. Animé par la colère et la haine, il prit l'épée la plus proche afin de se jeter à la poursuite de l'assaillant de son père adoptif. Elle ne voulait pas le laisser faire face à ce danger seul, il allait mourir tout comme le patriarche avant lui. Elle était la seule capable de raisonner de façon logique de toute manière. Ainsi, elle ne partit pas inutilement à la poursuite de son frère dans l'instant, avec un peu de chance, il finirait par revenir bredouille, l'assassin ayant prit suffisamment ses jambes à son coup afin d'éviter un autre affrontement.

Sa première préoccupation était de réconforter tant bien que mal ses deux protégés. Ils étaient tétanisés, tantôt par la tristesse, tantôt par la peur. Elle les fit sortir de la pièce et tenta tant bien que mal de leur glisser quelques mots rassurants. Elle était le seul  support qu'ils pouvaient espérer. Inébranlable, elle avait néanmoins encore l'image de son père adoptif gisant sur le sol, se vidant peu à peu de son sang malgré les soins de sa jumelle. Elle ne pouvait pas les laisser affronter leurs démons seuls, ils n'étaient pas encore assez apte à croiser le fer avec la vie de cette manière. Elle s'était entrainée toute sa vie pour cela, pas eux !

A sa grande surprise, sa jumelle retrouva une once de raison, de stabilité psychologique. Un éclair de lucidité qui allait permettre à Eline de sauver son frère des griffes du loup. Enfin, si elle en avait encore le temps, elle avait perdu de longues minutes à tenter de réconforter sa fratrie. Au fond d'elle même, elle avait l'angoisse que ces minutes n'allaient pas causer la perte d'un autre membre de sa famille. Elle ne voulait pas encore souiller ce jour davantage qu'il ne l'était déjà.

Alors, elle prit elle aussi la première arme à portée de main. Une arme d'assez bonne facture, mais, de toute manière, elle n'avait pas le temps de se préoccuper de cela. Se dirigeant sur les traces de son frère, elle espérait pouvoir le retrouver bien vite pour faire terre la peur qui se jugulait dans son âme. Elle allait devoir lui aussi le réconforter, trouver les mots pour apaiser temporairement sa souffrance avant que le temps ne prenne la relève. Elle souffrait elle aussi, mais, elle n'avait pas le luxe de panser ses propres plaies.

Au final, elle retrouva son frère, jonchant le sol et dans un piteux état. Un homme, d'une blondeur proche de la trentaine le tenait en joug. C'était sans nul doute le dit assassin, le fameux tueur... Son frère n'avait pas fait long feu, comme cela était prévisible, il s'avérait que l'homme qui avait défait leur père était de loin un combattant puissant que l'on ne pouvait abattre ainsi. N'ayant pas le temps de jauger son ennemi plus efficacement, elle vint juste à surgir au milieu de la conversation s'interposant entre son frère et son assaillant comme pour former un écran protecteur.

Tenant son arme fermement entre ses mains, elle se mit dans une position plus défensive qu'offensive. Son sang froid était présent mais elle avait un léger halètement, certifiant qu'elle était dans la limite qu'elle était capable de supporter mentalement parlant. Ses yeux avaient viré bien bizarrement, comme ils avaient coutume de se faire lorsqu'elle était à cran. On n'avait jamais trouvé une logique à ce phénomène, elle qui était pourtant certifiée en tant qu'humaine d'après ce qu'avait raconté sa mère et son père. Pointant son regard courroucé vers l'assassin, elle ne prit pas la peine de l'observer plus précisément et fit sonner sa voix forte emplis de colère :

- Qui êtes vous ! Pourquoi avez-vous attaqué notre père !

Son frère était sonné, il voyait à peine la présence rassurante de sa sœur qui était là pour le protéger. Par ailleurs, il balbutia quelque mot à son arrivé. Répétant sans cesse son nom sans pour autant finir sa phrase. Qu'avait-il à lui dire qu'elle était pour le moment incapable de comprendre.

Dans cette situation, elle n'était pas à même de porter le premier coup, elle devait d'abord protéger ce qui restait de sa famille avant de la venger. Elle se préparait donc tant bien que mal à recevoir un éventuel assaut de la part de cet homme.

- Répondez !

Pourquoi ne parlait-il pas lui aussi ? Avaient-ils tous perdu leurs mots ?





Taurok
avatar

Messages : 232
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t11-taurok

Feuille de personnage
Classe: Héros
Niveau:
5/10  (5/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Sanguine
2Coeur de lion
3Branche
4Hache d'argent
5
Sujet: Re: [Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]   Jeu 9 Juin - 23:10
Le combat avait été douloureux. Non pas pour son corps, mais pour son esprit. Il sentait comme un malaise se créer... De quoi parlait-il ? Ses "soi-disant filles" ? Cela n'avait aucun sens. Les dents serrées, sentant comme une rage silencieuse naître, son bâton toujours en main, il s'approcha du jeune homme en lui parlant sur un ton sec et élancé, semblant piqué au vif par ses mots. Il lui demandait qui il était ? Très bien, alors il lui répondit, sur ce ton solennel et pourtant acide qu'il pouvait parfois adopter lorsque toutes les émotions flamboyantes en lui commençaient à brûler avec rage et passion

« Je suis Taurok, Grand Empereur de Valm, et toi... Tu es le gamin trop naïf d'un homme pitoyable qui n'a aucun sens de l'honneur. Est-ce qu'il t'a seulement dit tout ce qu'il avait fait dans sa vie ? Est-ce qu'il a seulement été honnête avec toi rien qu'une seconde ?! »

Sa voix se haussait, sa colère se faisait beaucoup plus présente. Lui qui était d'habitude si serein et paisible, cette fois-ci, ses mots et sa rage dépassaient tout ce qu'il avait bien pu exprimer auparavant.

« Tu me prend pour qui, morveux ?! Est-ce que tu crois que je me prend pour quelqu'un de bien ? Dans ma vie, j'ai tué, massacré, mais j'ai aussi sauvé une quantité incalculable d'innocents par ma lame ! J'ai erré dix-huit années ! Tout ce temps, j'ai médité sur mon sort sans prendre une vie innocente de plus. Est-ce que ton minable de père a eu ces états d'âme lorsqu'il a massacré tous mes mercenaires, exterminé ma femme et tué mes filles ? Pfeuh, il n'a même pas bronché un sourcil ! Et aujourd'hui, alors que je suis devenu l'un des hommes les plus puissants de ce monde, j'aurais pu simplement le faire exécuter d'un simple geste de la main. Je savais bien que ce lâche était en vie. Et pourtant, je n'ai rien fait ! C'est lui, et lui seul qui a guetté un moment où je marcherais sans ma garde rapprochée pour tenter de me poignarder dans le dos ! Ton père était quelqu'un de perfide, vicieux et qui n'a pas hésité à essayer de vainement tuer l'Empereur de Valm par simple "précaution", est-ce que je suis toujours le seul monstre ici ?! »

La colère était intense... Cette fois-ci, on sentait qu'il ne plaisantait plus. Il venait d'extérioriser vingt ans. Vingt années de souffrance, de haine, de pensées sombres et fatalistes, et de lutte contre le regret. Il lui avait fallu tout ce temps pour se remettre de ses péchés et assumer l'avenir qui lui tendait les bras : celui qui lui permettrait au moins de guider sa patrie vers des jours plus glorieux encore.

« Et je ne t'ai même pas raconté toute la vérité ! Mes filles venant de naître, je craignais que mon statut ne leur cause du souci. J'ai demandé de ma personne une audience avec l'Exalt pour négocier une trêve entre mes mercenaires et l'armée Ylissienne pour stopper les effusions de sang, et sur le chemin, ce sont les veilleurs qui nous ont tous attaqués en traîtres ! Nous voulions la paix, nous aussi, nous avions des familles ! Des enfants ! Tous sont morts simplement car ces chiens ont préféré jouer la sécurité et nous refuser une entente commune ! Et toi, espèce de petit arrogant, tu... »

Mais alors qu'il allait continuer de parler, il entendit quelqu'un s'interposer... Se tournant vers la source de la voix, il ne put prononcer un mot pendant de longues secondes. Son sang de dragon agissait étrangement... La jeune blonde lui ressemblait. C'était trop frappant... Elle lui ressemblait, mais il avait également un pressentiment. Quelque-chose de dangereux. Toute sa colère sembla se calmer au profit d'une observation intriguée, incapable de mettre le doigt sur les sentiments qu'il avait en ce moment si inhabituel

« E-Eline... ? C'est toi ? »

Ayden
avatar

Messages : 289
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t22-ayden-the-forgotten-heir

Feuille de personnage
Classe: Combattant
Niveau:
3/10  (3/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Hache de bronze
2Epée de bronze
3Epée de verre
4Potion
5Potion
Sujet: Re: [Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]   Ven 10 Juin - 4:22

Des paroles pleines de haine, emplies d'une rancune certaine. C'était la répercussion de ce que Ayden venait de déclarer sans user du moindre tact. Alors que l'inconnu s'approchait, le lord sentait que son cauchemar n'allait pas s'arrêter là. Il avait été impétueux dans sa manière de parler d'agir malgré la situation désespérante dans laquelle il se trouvait mais le blond, lui, l'était tout autant. Actuellement étendu de toute sa longueur dans un coussin de neige, le jeune homme à la chevelure bleutée abandonna provisoirement l'idée de vouloir récupérer sa fidèle amie de fer pour écouter attentivement les reproches qu'on faisait sur sa propre personne. En temps normal, il n'aurait pas laissé passé ça. Oh que non. Ayden était loin d'être le type à se laisser marcher sur les pieds sans rien dire. Mais au vu dans l'état où il se trouvait, le nobliau avait jugé bon d'admettre sa faiblesse. Il écoutait le discours de cette homme, essayant de supporter la lourdeur de ses propos et faire des liens logiques dans son esprit. Son discours lui paraissait cohérent et bien qu'au fond le combattant feroxien était de nature juste et compréhensive envers la détresse d'une personne dans le besoin, sa colère, ses doutes et la douleur...En somme, Ayden ne savait plus quoi penser. Qui croire ? Après tout, l'homme qui l'avait élevé a gardé le silence pendant presque vingt longues années pour une raison lui étant encore obscure. Néanmoins , il manquait au lord cette certitude absolue. De plus, que vont penser sa fratrie de tout cela ?

- Vous vous méprenez, il n'était pas mon père. J'ai cru comprendre que son sang ne coulait pas dans mes veines ...

Tenta de répliquer le Prince entre le pic de colère de l'homme pourpre, n'étant même pas sûr que ce dernier ait pu entendre ce qu'il venait de dire. Et c'était vrai, en observant de plus près, Ayden n'avait rien en commun avec son beau-père alors qu'avec l'Exalt...Il ne l'avait jamais vu personnellement mais bien quelques personnes avant la révélation lui trouvait déjà traits typiques à la Sainte-Lignée. La couleur unique de ses cheveux cobalts en était un exemple, en parfait harmonie avec ses iris bleu profond.

Taurok se revendiquait Empereur de Valm, ça aussi, il avait du mal à y croire. Et pourtant, le prince ne pouvait pas nier cette aura peu ordinaire que le blond émanait. C'était quelque chose de puissant, d’oppressant même. Sans compter le type d'armes qui semblait à sa possession ! C'est...Il n'en avait jamais vu de pareil. Qui est VRAIMENT cet homme ?, pensa-t-il, révélant ses orbes saphirs vitreux vers l'homme qui le dominait incontestablement d'un air hautain. Enfin, c'est ce que le lord pouvait imaginer rien qu'au ton de la voix de son interlocuteur. Ses mains commencèrent à être frigorifiées, son corps subissait l'attaque du froid dû au contact prolongé contre la glace et les mots peinaient de plus en plus à se former sur ses lèvres tellement la douleur le relançait. Ce geste anodin d'un coup de branche envoyé en pleine tête avait fait quasiment plus de dégâts qu'un troupeau de moutons.

C'est alors qu'il y voyait presque clairement une Eline qui surgissait entre lui et le blond. Sa sœur, sa chère petite sœur. Ayden avait toujours douté que rien ne les reliait si ce n'était qu'un lien de cœur, toutefois, il était trop petit pour en être totalement sûr alors le garçonnet n'avait pas cherché à en savoir d'avantage. Elle avait toujours été là pour veiller sur lui, sur ce grand frère enfermé dans sa bulle de timidité prenant presque la place de la figure maternelle de la petite famille. Maintenant qu'il était adulte, sa relation - bien que les rôles étaient inversés - se reproduisait sous ses yeux en le protégeant; des années durant, Eline s'était acharnée corps et âme dans le but de s'améliorer, de devenir tous les jours un peu plus forte. Bien qu'il ne lui avait jamais clairement dit, Ayden l'admirait, elle était la rivale idéale pour lui comme pour le cadet. Il aurait cependant voulu que les choses ne se passent pas ainsi. Il aurait voulu avoir à se débrouiller seul, à être cet exemple de force et de persévérance à toutes épreuves. La mercenaire possédait ces qualités, sans aucun doute, en plus d'arborer une beauté sans égale à en faire jalouser plus d'une.

- Eline...? Eline c'est toi ? Qu'est-ce que tu fais là...?

L'intonation était faible, tel un murmure. Puis comme soudainement envahi d'une force nouvelle grâce à son intervention, l’aîné s'est servit de ses avant-bras pour se redresser et maintenant à genoux, essayait de se relever sans retrouver l'inconfort de la neige à cause de vertiges.

- Cet homme c'est... Il est...

N'arrivant pas clairement à expliquer là situation à sa sœur, Le jeune homme avait peiné à se redresser sur ses deux jambes. Il était d'abord tout nonchalant, la main portée machinalement vers son front comme pour apaiser. Le masque allait bientôt tomber.

- ...C'est ton père.

Invité
Invité
Sujet: Re: [Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]   Ven 10 Juin - 18:37





 Bouleversement


Sa main suintait d'une énergie proche de celle du désespoir et de la colère. Son arme braquée fermement face à son adversaire qui avait perdu le contrôle de la situation pour une raison qui lui était obscure. Néanmoins, tout comme son frère, il arriva à rassembler une once de raison avant de prononcer son nom. Comment pouvait-il le connaitre ? En cet instant, elle était bien trop déboussolée et préoccupée pour l'intégrité de sa famille et de la sienne pour entendre l'écho qui siégeait dans son âme. Un écho tentant désespérément de lui dire qu'il ne lui était pas si étranger, qu'au fond, il y avait un lien finement tissé entre eux deux.

Mais elle refusait de l'entendre, son instinct de survie avait prit le pas sur sa réflexion. Une chose pourtant assez rare lorsque l'on conaissait le tempérament de la jeune fille. Qu'il dégage et laisse sa famille tranquille. Elle se savait impuissante face à cet assaillant, tenter de l'attaquer n'était pas une option. Mais l'écouter l'était encore moins.

Alors que son frère, haletant, fébrile, se relevait avec une grande difficulté, elle tourna légèrement son attention vers lui afin de s'assurer de sa santé. Néanmoins, elle qui était déjà assez mal à l'aise face à ce type qui les avait attaqué, dû faire face à un nouveau choc. Son propre frère venait d'annoncer que ce type n'était rien d'autre que son père. C'était inconcevable, une ignominie sans nom venait de creuser une faille dans son armure protégeant sa santé mentale. Comment cela pouvait-il être possible ?

Elle ne lâcha pas pour autant sa garde, son esprit était embrumé mais répondait encore à l'appel. Énormément de chose se figurait devant ses yeux. Notamment Oriana, qui n'avait eu de cesse de rechercher la vérité sur leurs parents biologiques. Comment allait-elle réagir à cette annonce ?

De cette simple idée, Eline trouva un second souffle encore inexploité. Une légère nervure germa sur son front, mais son souffle reprit un rythme beaucoup plus calme. Elle était tenace la demoiselle, elle avait passé tous son temps à ériger des barrières mentales au cas où ce genre de jour pouvait arriver. Et sa dernière défense n'était rien d'autre que la volonté qu'elle avait de protéger sa véritable sœur. Et à l'heure actuelle, il était impossible que ce type puisse véritablement prétendre être leur père :

- Ce n'est pas mon père, ni celui d'Oriana. Notre véritable père est mort il y a quelques minutes à peine et c'est cet homme qui en est la cause !

Sa voix était bien plus froide et sec qu'à l'accoutumé. Elle refusait tout bonnement la possibilité qu'on lui avait offert. Elle venait jusqu'à faire taire son sang qui lui criait encore et encore la vérité. Même s'il venait à être réellement son père biologique, il n'était rien d'autre qu'un géniteur. Ce n'était pas lui qui les avait élevé elle et sa sœur ! Mentalement, elle l'envoyait au diable et voulait qu'il déguerpisse le plus vite possible.

- Vu l'état de mon frère, ma lame n'arriverait probablement pas à vous toucher ! Mais sachez que je vous ferais payer vos crimes quoi qu'il advienne !


Profilant son corps de telle sorte qu'il fasse une parfaite frontière entre son opposant et son frère, elle était déterminée à l’arrêter ici. A arrêter ce tissu de mensonge avec lequel lui et Ayden tentait d'enliser son esprit. Mettre un terme à cette mascarade était son unique directive !





Taurok
avatar

Messages : 232
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t11-taurok

Feuille de personnage
Classe: Héros
Niveau:
5/10  (5/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Sanguine
2Coeur de lion
3Branche
4Hache d'argent
5
Sujet: Re: [Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]   Ven 10 Juin - 19:04
Parfois, les situations trop inattendues ou complexes peuvent déclencher des comportements irrationnels. Le sentiment d'être incapable de réagir de façon sensée, d'être pris au piège dans une impasse dans laquelle aucune solution n'est la bonne, et où tout choix n'amènera que plus de souffrance. Dans ce genre de moments, c'est la panique. Le regard de Taurok changea subitement... Lui qui résistait si bien aux influences de son sang de Dragon déchu et de son arme maudite, Sanguine, cette fois-ci, il n'en était rien. S'approchant lentement, très lentement même, parlant avec une voix... absolument terrifiante. Quelque-chose dans son ton n'était pas humain. Il y avait quelque chose de profondément sinistre et paniquant dans la façon qu'il avait de parler : on sentait une rage qui était au bord de l'explosion.

« Je t'ai crue morte pendant 18 ans... J'ai erré partout dans le monde en me demandant pourquoi les veilleurs vous avaient exterminées, toi et Oriana. Eline... Ma... petite fille... J'exterminerais de mes propres mains chaque être vivant en ce monde, j'abreuverais la terre de leur sang, je les étriperais tous jusqu'au dernier si ça pouvait te ramener... Ylisse m'a pris mes enfants... Ylisse... Ylisse... »

Plus ses mots avançaient, plus on sentait la raison quitter son corps. La simple vue d'un homme capable d'exprimer autant de haine et d'expulser une colère aussi puissante était réellement une source de peur vivace et féroce. Il reprit ses mots, s'arrêtant à quelques pas d'elle, sa main directrice fermement agrippée à son bâton de marche, comme prêt à riposter à la moindre attaque. C'est alors qu'il lança un regard meurtrier au jeune homme derrière sa fille, s'adressant directement à lui de ce ton assassin et vindicatif.

« Toi, prinçaillon... Je n'ai plus qu'une chose à te dire. Ylisse m'a tout pris : ma femme, mes hommes, et même ma dignité. Et aujourd'hui, elle a monté mes filles contre moi. Cet affront confirme ce que je soupçonnais déjà depuis 20 ans, suite à la trahison des veilleurs alors que les conflits étaient terminés. Tu as une semaine... Je te laisse une semaine pour raconter la vérité à mes filles et obtenir des excuses publiques de l'Exalt. Si son crime n'est pas avoué et reconnu, ce pays sera rasé par le Grand Empire tout entier, j'en fais le serment. Je n'ai aucun respect pour un pays de vermines pareilles... C'est votre première, dernière et ainsi unique chance. Si vous pensez que je plaisante, prenez le risque... Mais sachez que l'Empereur de Valm n'a qu'une parole.

Je veux voir Dristan faire face à ses péchés... Je veux qu'il puisse regarder son peuple dans les yeux et avouer ce qu'il a fait. Les innocents qu'il a tué. Les morts que lui et ton pathétique père ont engendrés alors que nous lui offrions la paix. Je veux qu'il ressente cette honte que je ne peux aujourd'hui plus tolérer. S'il ne peut pas même se montrer honnête avec son peuple, alors Ylisse ne sera jamais un peuple honorable et il sera de mon devoir de massacrer chaque Ylissien jusqu'au dernier. Je m'assurerais qu'aucune des pathétiques vermines habitant ce pays de dégénérés ne survive... Croyez moi, petit prince d'Ylisse, vous n'avez pas vu la guerre. Vous n'avez rien vu... Vous êtes jeune et naïf. Si je décide d'apporter la guerre dans votre pays, vous aurez alors un aperçu du centième de ce que j'ai vécu au cours de mon existence. Libre à vous de me prendre au sérieux ou non... Mais si ce n'était pas pour ma fille, votre pays de mécréants serait déjà condamné par les armes. »

C'est ainsi qu'il tourna le dos aux deux jeunes gens, s'éloignant lentement. Il s'était retenu d'extérioriser encore plus la violence qui bouillonnait en lui, mais rien qu'à ce qu'on pouvait ressentir, on pouvait le deviner prêt à massacrer, tuer et torturer sans aucun remord. Il y avait cette sorte d'aura de violence décomplexée qui était très dérangeante lorsqu'il s'énervait réellement... Et c'est alors qu'il s'en allait petit à petit, dans la neige, qu'il tourna la tête, prononçant quelques mots à leur égard.

« ... Une semaine... Je vous surveillerais de très, très près. »

Ses menaces étaient on ne peut plus sérieuses... Ylisse avait toujours été, à ses yeux, une nation déshonorée qui usait de la perfidie pour parvenir à ses fins. Si ce n'était pas pour l'attachement soudainement découvert pour sa fille - elle aussi soudainement découverte - pour cette nation, cette chance à Ylisse de se racheter n'aurait jamais existé. Ses pas se perdant dans la neige, ainsi, il laissait une bien amère trace de violence sur son sillage. Il ne se retournait pas, n'accélérait pas, et était même très facile à rattraper ou attaquer par surprise, ou du moins en apparence.

Au fond de lui, il voulait hurler... Il voulait tuer, il voulait causer plus de souffrance. La mort était sa seule échappatoire lorsqu'il ne pouvait plus se contrôler. Mais désormais, il représentait tout le Grand Empire de Valm. Il ne pouvait plus se laisser aller... Bien sûr, son peuple le soutiendrait jusqu'au bout par patriotisme, et si l'Exalt ne s'excusait pas, il userait d'un discours enflammé et passionné pour mener son peuple à la destruction d'Ylisse avec la main sur le coeur et la volonté de mettre le pays à sac. Mais Dristan était il réellement resté si peu honorable ? N'avait il pas changé ? C'était ce qu'il espérait, secrètement... Il voulait juste être avec sa fille. Il voulait juste pouvoir être le père normal d'une famille normale... Il n'en pouvait plus de toujours être jugé sans aucun recul. Personne n'avait vécu comme lui, personne n'avait survécu à autant de trahisons et de manipulations. Alors aujourd'hui, si le monde ne voulait pas changer, ce serait à lui de le changer...

Triste ironie lorsque le destin d'un monde entier reposait sur les épaules d'un jeune prince Ylissien désorienté découvrant tout juste ses racines... Y avait il réellement un avenir à un monde aussi instable ? Est ce qu'une paix durable valait vraiment tous les sacrifices nécessaires pour l'obtenir ? C'étaient les questions que Taurok voulait ne pas étudier pour l'instant. Il voulait juste ses filles... Il voulait juste une famille. Il voulait juste être quelqu'un d'humain, au moins pour ce qu'il restait de sa triste vie...

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: [Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]   

[Terminé] Dans les rouages du destin [PV Taurok/Eline]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB1622]Dans les rouages de l'homme poisson [FINI]
» Un grain de sel dans les rouages [Terminé]
» L'écho de la claque !
» And I die a thousand deaths. [Katina] - Terminé (dans la douleur :D)
» Terminé || Dans pique-niquer, il y a niquer ! Scarlett.

Fire Emblem Rebirth :: Hors-jeu :: Nécropole :: RP terminés et abandonnés+
Sauter vers: