Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez | 

De foudre et de vent [Emilien]

Invité
Invité
Sujet: De foudre et de vent [Emilien]   Dim 12 Juin - 0:56

Entre les gradins, Selky circulait, paraissant marcher sans jamais atteindre l'escalier de pierre pour regagner le cercle dans lequel des combattants aguerris s'entraînaient. Il lui paraissait étrange de pouvoir observer d'aussi près l'élite de Regna Ferox. Elle se rappelait encore les gamins de son quartier qui tentaient d'imiter ces géants qui luttaient dans le sable, de leurs mains nues ou à l'aide d'armes paraissant impossibles à soulever pour la petite. Elle restait à une certaine distance d'eux, ne souhaitant pas les troubler et surtout, ne voulant pas être rejetée de l'arène. Elle ignorait si elle avait le droit d'être ici mais maintenant que les présentations étaient faîtes avec le Khan et la Princesse, il était plus que temps qu'elle découvre la Citadelle de Ferox de ses propres yeux. Une intendante avait tenté de l'accompagner pour éviter qu'elle ne se perde mais à force de ruses, la demoiselle avait eu raison d'elle, la semant en à peine une heure pour son plus grand bonheur. Certes, elle n'avait songé qu'à son plaisir personnel sans se soucier une seconde que la brave dame risquait des ennuis mais au diable la raison !

La rouquine laissa ses pieds nus errer sur le sable de l'arène, ses chaussures abandonnées sur les gradins, ce même sable qui n'était là que pour absorber le sang des guerriers. Pour le moment, aucune blessure n'avait surgi et les soigneurs restaient par conséquent en retrait. Son Tome à la main, elle arpenta l'arène alors que les armes s’entrechoquaient. Fer contre bronze ou bouclier contre hache, les combats étaient féroces pour la plupart. Nul doute que ces nobles et vaillants hères participeraient au combat annuel dans l'espoir d'arracher le titre tant convoité.

Toutefois, Selky repéra un garçon en retrait. Isolé, il semblait un peu plus dans son monde que les autres et s'entraînait en solitaire. Un fourreau vide pendait à sa taille alors que ses mains maniaient une épée de bronze bien moins impressionnante que celles des guerriers des alentours. Il était un jeune. Ce n'était encore qu'un gamin. Tout comme elle. Elle s'approcha de lui, curieuse de voir ce que ce garçon frêle en comparaison des autres pouvait bien avoir dans le ventre.

– Si tu t'entraînes pour le combat annuel, tu perds ton temps, lui asséna-t-elle en guise de préambule, t'as l'air d'un moucheron avec ton aiguille !

Ni bonjour ou autre formule de politesse. Comme toujours, Selky allait droit au but. Son ouvrage de magie sous la main, elle ne tarda pas à apercevoir que le garçon, en plus de sa lame, en possédait un identique au sien. À l'exception de leur élément qui différait. Alors que le Tome pendait lui aussi à la ceinture du garçon, au côté opposé du fourreau, elle ne se fit pas prier et l'attrapa avant de l'observer.

– Tu sais faire de la magie, toi ?

Si elle ne ricanait pas en cet instant, ses yeux, eux, riaient. Elle ignorait qu'un mage pouvait allier la force brute de l'épée et l'intelligence de la magie. Mais après tout, pourquoi pas ? Elle avait choisi sa voie il y avait de cela trois ans, peut-être cet inconnu hésitait-il encore quant au chemin à prendre et testait-il ces deux catégories différentes pour choisir par la suite ?

Mais inutile de l'embêter plus longtemps. Elle lui rendit l'ouvrage, non pas de manière douce et délicate mais en lançant en sa direction le Tome précieux. Libre à lui de faire usage de ses réflexes pour éviter qu'il ne vienne souiller le sable de l'arène.

– Montre-moi c'que tu sais faire !

Une injonction comme une invitation à une démonstration de magie imminente. Les prunelles de rubis de Selky pétillaient à la manière des bulles de champagne. Depuis ce jour, le seul mage qu'elle avait pu observer à loisir était son oncle Liven qui, tout comme elle, avait une préférence pour les Tomes de Vent. Même si son oncle était tout bonnement plus expérimenté que l'avorton qui se tenait devant elle, Selky avait commencé à perdre espoir à voir un soupçon de magie depuis son arrivée à la Citadelle. Pourtant, ce garçon se tenait devant elle, comme un signe du destin. Maintenant, elle était sans professeur, non pas qu'elle espérait que cet inconnu puisse lui donner des cours mais la perspective d'assister à quelques sorts inconnus l'exaltaient.

Emilien
avatar

Messages : 56

Feuille de personnage
Classe: Guerrier-Mage
Niveau:
4/10  (4/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Foudre
3
4
5
Sujet: Re: De foudre et de vent [Emilien]   Lun 13 Juin - 17:49
Lorsqu'il était arrivé dans l'édifice, on s'était contenté de prendre acte de sa présence avec ce dédain affectueux qu'il seyait bien de recourir envers les sous-fifres. Figure juvénile, il avait pressenti l'antipathie des esprits élitistes, prompts à rudoyer de leurs railleries les jeunets qui parvenaient à la cour des grands. Aux yeux de la majorité, Émilien n'avait pas sa place et en affirmant sa volonté de participer au tournoi annuel, tous lui rirent au nez. Heureusement, il lui en fallait plus pour sortir de ses gonds.

Ce n’était pas tous les jours qu’une simple recrue avait cette chance d’assister de si près au régime d’entraînement des plus grands guerriers de la citadelle, ou même de pouvoir fouler le sable de l’arène, et il comptait démontrer aux habitués des lieux qu’il était tout aussi compétent que sa fratrie. Ainsi il avait constaté que dans la plupart des cas, on tolérait sa présence à condition qu’il connaisse sa place et du moment qu’il ne dérangeait personne. Mais comment rester de marbre dans cette ambiance frénétique, s'asseoir servilement dans une des tribunes en pierre et se satisfaire de suivre les échanges ? Il avait finalement commencé à s’échauffer en retrait des autres, avec l’espoir d'en affronter quelques-uns — et dans l’air rempli d’effluves d’acier, il n’entendit pas les pas feutrés qui se rapprochaient de lui.  

« Si tu t'entraînes pour le combat annuel, tu perds ton temps, t'as l'air d'un moucheron avec ton aiguille ! »

Pour une étrange raison, Émilien sentait bien que cette phrase lui était destinée, ce qui ne l’enchantait guère. Il arrêta net son mouvement, baissa son épée et fit face à l’enfant qui venait de le provoquer. Qu’est-ce qui lui prenait à celle-là ? Il lui adressa son regard le plus noir, mais cela ne servit à rien face à son interlocutrice qui se permettait tout. Il lâcha un juron imperceptible lorsqu’elle se précipita vers lui pour lui dérober son tome de foudre, reculant en vitesse devant ce caractère avenant.

« Tu sais faire de la magie, toi ? »

Il était certain de percevoir dans cette interrogation, qui n’attendait pas de réponses, une once de ricanement ; mais venant de quelqu’un qu’il dépassait d’une tête, adepte ou non de la magie (si son équipement avait plus qu'un but décoratif), sa préoccupation première fut de récupérer son bien en plein vol avant qu’il ne s’écrase dans le sable, passant son épée dans la main droite pour l’attraper avec sa main gauche.

« Montre-moi c'que tu sais faire ! »

« Pfft... »

Émilien poussa un profond soupir et ressentit le besoin impératif d’essuyer son livre d’éventuelles empreintes laissées par les mains de la marmotte, ce qu’il fit d’ailleurs immédiatement avec la manche de sa chemise, après avoir remis son épée au fourreau. Une fois l’objet rangé dans sa sacoche de ceinture, il croisa les bras, le regard fixé sur la nouvelle venue, sourcils froncés dans une grimace d’exaspération évidente et déclara du ton le plus calme qu’il put :

« … écoute, je ne sais pas ce que tu es venue faire ici, mais si c’est pour jouer, va voir ailleurs ! Allez ouste, du vent ! »

Une réflexion aussi condescendante que celle qu’elle lui avait adressée. Il fit un geste de la main, comme pour chasser une mouche, avant de reporter son attention sur son échauffement, s’éloignant à pas décidés ; il ne comptait pas supporter les jérémiades et les pleurnichements d’une gamine mal dégrossie.

Invité
Invité
Sujet: Re: De foudre et de vent [Emilien]   Dim 19 Juin - 22:50

Le tome n’atterrit non pas dans le sable mais dans la main libre du garçon qui se contenta malgré tout d'essuyer brièvement son ouvrage. Par réflexe, la petite observa l'état de ses mains. Non, elle n'avait pas les mains sales, loin de là, ni le Khan, ni Weiss n'auraient toléré qu'elle se salisse à la manière des roturiers dont elle tirait ses origines maternelles, au grand dam de sa demi-sœur.

Elle le vit s'éloigner, sûrement pour profiter d'un peu de tranquillité. Pas de chance, ce pauvre apprenti était tombé sur Selky. Une autre aurait sûrement laissé tomber après ce premier échec mais il n'était pas dans la nature de la rouquine de revenir sur ses pas si vite. Elle marcha ainsi à la suite du garçon, pour mieux préparer sa nouvelle fourberie ou juste répliquer à sa pique qui ne lui avait pas plu. Le contraire aurait été étonnant.

– Moi, jouer ? Je sais autant que toi me battre, sûrement même plus !

La demoiselle leva sa tête bien haute de manière à croiser le regard de celui qui avait tenté de la rabaisser. Tenté seulement, il en fallait plus pour que la mage prenne pour vérité ce qu'on lui crachait en pleine figure, d'autant plus lorsque ces mots étaient prononcés par un parfait étranger.
Elle fit encore quelques pas, accélérant légèrement de manière à couper la route à ce jeune garçon présomptueux. Il y avait fort à parier qu'il ignorait à qui il avait affaire, sans quoi, il n'aurait arboré ce ton dédaigneux. Que pouvait faire et ne pas faire une princesse ? Personne ne lui avait inculqué quoi que ce soit sur ce rôle jusqu'à l'heure d'aujourd'hui.

– Et puis, tu devrais baisser d'un ton avec moi, tu pourrais avoir une surprise sur mes origines et je pense pas que te mettre le Khan de l'Ouest en grippe soit une bonne idée pour quelqu'un comme toi qui pourrait prétendre au tournoi annuel !


Elle aurait tout aussi bien pu lui dire qu'elle était la fille du Khan de l'Ouest que cela n'aurait pas changé grand chose. La demoiselle continuait d'essayer d'adopter une attitude noble vis à vis de ce moucheron insignifiant. Certes, il avait refusé de lui faire une démonstration de magie mais peut-être aurait-elle droit à un autre spectacle ?

Elle avisa le pommeau de l'épée qui pendait dans le fourreau avant d'avancer vers la gauche du garçon. Puis, d'un geste vif, comme précédemment avec le tome, elle tenta d'extirper la lame de son étui. Grand mal lui en prit. Avec sa force de moucheronne, elle n'arriva à rien, si ce n'est à se retrouver déséquilibrée puis les fesses dans le sable sans avoir eu le temps de faire quoi que ce soit. Le regard noir de ses prunelles se posa sur l'arme plutôt que sur le garçon.

– Stupide épée ! clama-t-elle, elle-aussi sert de décoration, tout comme ton tome d'abord !

Elle disait n'importe quoi. Un peu plus tôt, avant qu'elle ne décide de jeter son dévolu sur ce gamin, elle l'avait remarqué faire quelques mouvements avec sa lame, quelques échauffements dont elle ignorait tout. La demoiselle n'avait jamais manipulé d'arme, s'étant contentée seulement de la magie, art dans lequel elle avançait pas à pas.

Emilien
avatar

Messages : 56

Feuille de personnage
Classe: Guerrier-Mage
Niveau:
4/10  (4/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2Foudre
3
4
5
Sujet: Re: De foudre et de vent [Emilien]   Mar 21 Juin - 21:32
Cela aurait été beaucoup trop simple d'obtenir la paix simplement en la désirant. Il l'entendait trotter à sa suite d'un pas déterminé, visiblement résolue à se surpasser pour lui laisser un souvenir indélébile de sa personne.

« Moi, jouer ? Je sais autant que toi me battre, sûrement même plus ! »

Quelque part, il en doutait. Il ne savait pas qui elle était, mais il savait reconnaître le danger s'il se présentait. En l’occurrence, il avait beau plisser des yeux, tout ce qu'il voyait était une petite fille qui se comportait comme une fripouille endiablée. Elle lui bloquait la route, l'empêchant d'avancer à sa guise et il eut le sentiment qu'il ne servirait à rien de faire demi-tour, qu'elle le poursuivrait sans relâche, alors il se contenta d'appuyer son regard et de taper du pied dans le sable, en s'efforçant de penser à autre chose.

« Et puis, tu devrais baisser d'un ton avec moi, tu pourrais avoir une surprise sur mes origines et je pense pas que te mettre le Khan de l'Ouest en grippe soit une bonne idée pour quelqu'un comme toi qui pourrait prétendre au tournoi annuel ! »

Il haussa un sourcil défiant et émit un grognement moqueur.

S'il y avait une personne au monde qui détestait se plier à l'autorité des classes nobles, c'était bien lui — et c'était d'autant plus vrai s'ils revendiquaient des privilèges liés à la naissance. En fait, il n'avait jamais fait attention à la famille du gouvernant. Il arrivait parfois qu'Ayden mentionne sa fille, épéiste de renommée, mais c'était tout. Il avait également du mal à croire qu'on puisse compromettre ses chances dans une compétition sportive pour répondre aux caprices de cet enfant.

Sans préavis, la fillette tenta de lui soustraire son épée, en vain ; elle n'y parvint pas, à sa grande surprise, se déroba et s'écroula dans le sable avec une grâce peu ordinaire. Difficile de maintenir un air dramatique dans ces conditions : Émilien se permit de ricaner lentement de sa posture incommodante, plus amusé que méprisant, quoique sa réaction serait probablement interprété comme tel. Un rire qui s'évanouit vite, quand elle recommença à l'insulter.

« Stupide épée ! Elle-aussi sert de décoration, tout comme ton tome d'abord ! »

« Ouais, bien sûr. Tu dis ça juste parce que tu ne sais pas t'en servir, avec ton corps de... » lui répondit-il, la toisant de haut en bas.

Il ne termina pas sa phrase, ne sachant quoi ajouter. De toute manière, elle devait bien comprendre qu'elle était mal adaptée au monde guerrier, avec sa stature et sa constitution chétive. Ils se trouvaient à la périphérie de l'arène, éloignés des autres. Il tourna la tête pour jeter un coup d'œil vers les combattants et rajouta avec une froideur délibérée :

« Et je ne vois pas pourquoi je te devrais quoi que ce soit si tu ne le mérites pas, que tu sois la nièce ou la petite protégée du Khan. Tu te prends pour une princesse ? »

Durant un temps, seuls les mugissements des compétiteurs résonnèrent dans l'espace, différés en écho par les murs de pierres. Tant bien que mal, Émilien rassembla toute sa bonne volonté pour se pencher vers l'inconnue à terre, lui tendant une main afin de l'aider à se relever. En espérant qu'elle n'en tire pas une conclusion contraire à ses intentions : il ne se montrait pas bienveillant parce qu'il prenait en compte son rang hypothétique.

« Bon allez, debout. Dépêche-toi de te lever... »

Sans doute pour dissiper tout quiproquo, il ajouta hâtivement :

« Et mets-la en sourdine, au lieu de m'embarrasser ! Qu'est-ce que tu me veux ? Tu veux qu'on s'entraîne ? »

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: De foudre et de vent [Emilien]   

De foudre et de vent [Emilien]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣
» vent malin

Fire Emblem Rebirth :: Regna Ferox :: Citadelle de Ferox :: Arène de Regna Ferox+
Sauter vers: