Navigation

Topsites

Topsite n°1
Topsite n°2
Topsite n°3
Topsite n°4

Liens utiles

Guide du débutant
Afficher les sujets non-lus

Partagez | 

Vous avez dit chef de clan ?

Coralie
avatar

Messages : 183

Feuille de personnage
Classe: Chevalier pégase
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Lance de bronze
2
3
4
5
Sujet: Vous avez dit chef de clan ?   Mer 1 Juin - 22:32
Le temps était clément, il faisait presque un peu trop chaud et les hommes commençaient à se plaindre comme chaque année du port de leur armure. Coralie imposait l'armure dans les heures de service, même au sein du fortin. Que dirait un inspecteur militaire passant dans la région si il trouvait des hommes en chemise au milieu de la cour faisant bronzette ? Non, au lieu de cela, ils restait à l'ombre pour éviter de fondre sous l'acier de leurs cuirasses.

Il y a quelques jours on lui avait donnée l'ordre de récupérer une personne et sa potentielle compagnie au port de Valm, un invité de l'autre continent. Le messager n'avait pas livré plus d'informations, tout ce qu'il avait dit au sujet de l'invité, c'est qu'il était le chef d'un clan dont il n'avait même plus le nom. Coralie décida ainsi de mener personnellement cette mission "banale", un chef de clan quel qu'il soit ne pouvait pas être accueillit seulement par deux trois gardes ignare et manquant de délicatesse.

La commandante du fort choisit deux autres chevalier pour l'accompagner, elle n'allait pas non plus amener des hommes du rangs avec elle. Ils voyageraient bien plus vite en étant tous à dos de pégases. Le fort ne se trouvait habituellement qu'a trois heures de marche du port, en volant ils leurs faudrait presque moitié moins de temps.

Coralie portait comme ses hommes, l'armure de combat des Sabots d'argents, sa lance attachée sur le flanc de son pégase et de manière à ne pas gêner son battement d'ailes. Elle avait choisit Reynald et Milas pour l'accompagner, tous les deux faisaient partis de l'unité depuis plus de cinq ans. Ils avaient connus l'ancien commandant, tout comme Coralie. L'un portait une armure flambant neuve qu'il s'était offert lors de son dernier voyage à la capitale tandis que l'autre mettait en avant sa cuirasse d'époque marqué par les sévices des batailles contre la racaille de ces terres.

Le voyage fut sans encombre, l'arrivée au port depuis les cieux offrait un spectacle formidable à la petite troupe de militaire. Plusieurs bateaux étaient en partance pour le continent tandis que d'autres restaient à quais. On pouvait depuis les cieux distinguer une multitude d'hommes réduis à la taille de fourmis, s'agiter dans tous les sens, surtout sur les docks. Un petit contingent de soldat entrait dans la ville au même moment, probablement un retour de patrouille.
La luminosité dû à la mer forçait Coralie à plisser les yeux jusqu'à ce qu'elle soit obligée de fixer la crinière de son destrier.

Le petit groupe déscendit tranquillement jusqu'à se poser dans la cour du bastion militaire. L'empire, toujours au meilleur de lui même était au courant de la manoeuvre et deux écuyers se présentèrent immédiatement à leur service pour conduire les pégases dans l'écurie du bastion, le temps que Coralie et les autres établissent le contact avec leur mystérieux chef de clan.

" Merci jeune homme"

Dit-elle au petit garçon qui vint lui prendre les bride de son pégase. La guerrière était toujours fière de voir une jeunesse se développer ainsi, au service de son peuple, elle se revoyait gamine, faire la même chose pour son seigneur.

La petite troupe d'élite jurait indéniablement avec les gardes qui patrouillaient en ville.

" Milas, Reynald. Vous ne direz mots que si notre compagnon vous adresse la parole. Nous devons donner la meilleur image possible de Valm à ces étrangers. Brillons mes amis."

Une réponse unanime de la part de ses camarade la satisfait.
Une fois sur les Quais, un bateau au drapeau étranger était entouré de gardes, rapidement, il fut évident que leur client se trouvait là.
Tout en s'approchant, Coralie fit mine de dépoussiérer ses épaulette et se passa une main dans les cheveux. Malgré son assurance apparente, la jeune femme gardait toujours une réserve de stress en elle lorsqu'elle accomplissait une mission.

" Nous venons à la rencontre de notre invité, veuillez vous écarter s'il vous plaît."

Le garde Valmien s’exécuta sans dire un mot. Cette attitude agaça Coralie, cet homme ne connaissait-il pas le principe de hiérarchie ? Si il était sous ses ordres elle lui aurait rappelé le salut dû à son supérieur à l'aide de dix tours de terrains.

La commandante, devant ses deux hommes monta sur le pont du navire, ne voyant personne qu'elle estimait de qualifiée se présenter, elle resta poliment plantée comme une pique.

Eldarts
avatar

Messages : 134
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t31-eldarts

Feuille de personnage
Classe: Epéiste
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2potion
3
4
5
Sujet: Re: Vous avez dit chef de clan ?   Ven 3 Juin - 2:22
Vous avez dit chef de clan?
Coralie

A genoux sur le pont supérieur du navire, tu méditais calmement, repensant aux derniers évènements en écoutant le bruit des vagues. La mer était si apaisante par moment…

Il y a une bonne semaine, un ninja de Chon’sin était venu te trouver à Regna Ferox pour te transmettre un message. L’emblème du clan du messager t’avait frappé tout de suite. C’était ta famille, ton clan. Cela faisait un bout de temps que tu n’avais pas vu cet emblème. Un bref sentiment de nostalgie t’envahit au moment d’ouvrir le message. Tu avais éduqué les jeunes héritiers pour qu’ils reprennent les rênes du clan, et tu les avais quitté une fois ton devoir accompli. Mais cependant, tu regrettais toujours ton pays, ta terre.

Tu reconnus l’écriture fine de Mia, celle qui se chargeait maintenant de la partie renseignement du clan. Apparemment, ils avaient besoin d’un émissaire pour se rendre en Valm. En tant que second du clan, poste que tu n’as jamais quitté malgré le fait que tu ais dirigé le clan pour sa reconstruction, tu étais à même de représenter le clan à l’extérieur et notamment pour affaire. Et c’est précisément ce que le clan voulait que tu fasses, aller à Valm pour acheter des minerais. Enfin ça c’était la raison « commerciale » de ton voyage. En vérité, l’actuel roi de Chon’sin voulait à tout prix éviter de connaître une nouvelle fois le drame de la guerre avec Valm. Pour ça, il fallait renouer des liens commerciaux, effectuer des visites diplomatiques en somme.

Que ton clan soit choisi pour cette mission par le conseil des dynastes était un véritable honneur et une chance pour le dirigeant de se refaire un jour une véritable place parmi les dynastes. Quoi qu’il en soit, un navire t’attendait. Affrété par ton clan, le navire n’était pas le plus resplendissant de Chon’sin, mais il allait faire l’affaire. Après tout, tu n’étais pas bien difficile…A son bord, et pour la première fois depuis un moment, les gens du navire te saluèrent avec un profond respect. Leur rendant leur salut, tu t’inclinas à ton tour. Les hommes du clan s’activèrent et le navire fût prêt à appareiller. Une fois dans ta cabine, tu examinas un instant les lieux…c’était plutôt spacieux, des vêtements neufs avaient été posés sur le lit. Un peu trop voyants à ton goût. Tu préférais tes habits simples mais confortables et tu dédaignas le paquet de vêtements. La cabine était sûrement confortable, mais les habitudes ont la vie dure, et depuis le temps que tu dormais à la belle étoile, tu n’allais pas te priver d’une douce soirée à contempler les étoiles depuis le pont du navire. Tu fis donc comprendre au capitaine que tu n’aurais guère l’usage de la cabine et sortis sur le pont.

Le reste du voyage fût calme et sans encombres, tu en profitas pour discuter avec le capitaine pour obtenir quelques nouvelles de ton clan et de Chon’sin. Le soir, tu jouais de ta flûte pour le plus grand plaisir des matelots qui voulaient bien t’écouter. Oui, décidemment, ce voyage était plus un voyage d’agrément plutôt qu’une épreuve.
Tu étais donc là, assis sur le pont, en train de méditer lorsque le navire pénétra dans le port Valmien. Valm…une nation militaire, impressionnante de par sa force, tu respectais l’état d’esprit de ce peuple. Après tout, la vaillance au combat était une chose que tu respectais au plus haut point.

Le port approchait de plus en plus. A quai, le navire fût immédiatement entouré par les gardes Valmiens. Le clan avait bien évidemment mis Valm au courant de ta venue, et même si vous n’étiez pas l’un des clans les plus importants, tu t’attendais à légèrement mieux que de simples gardes de cité pour te guider. La suite te contredit immédiatement. Trois chevaliers arrivèrent sur les quais, leurs armures tranchaient avec le simple équipement des gardes du port. Les gardes en question s’écartèrent pour laisser monter les chevaliers de Valm. De ta position, tu observas un instant la femme qui s’était avancée en première. Droite comme un i, elle se tenait là en plein milieu du pont, semblant attendre quelque chose, ou quelqu’un. Toi à vrai dire. Stricte autant dans sa posture que dans sa tenue, elle inspirait la droiture et la force. Au vu de son attitude, elle devait certainement être la meneuse des deux autres chevaliers.

Le capitaine du navire s’approcha de toi, et s’agenouilla pour te prévenir en Chon’sinien.

« -Monsieur, les Valmiens sont prêts à vous recevoir. »

Tu acquiesças d’un signe de tête, et tu te levas lentement. Descendant du pont supérieur, tu avanças à la rencontre de la Valmienne. En t’approchant, tu pus avoir l’occasion de la détailler un peu plus. Son visage n’était pas désagréable à regarder, ses traits stricts adoucis par ses yeux lui donnaient un certain charme.

Tu te présentas donc devant la Valmienne, toujours plantée là comme un piquet. T’inclinant doucement pour la saluer comme le voulait la tradition à Chon’sin, tu pris la parole.

« -Bonjours Dame de Valm, je suis Eldarts du Clan Kuro, envoyé par les dynastes. Mais je suppose que vous êtes déjà au courant n’est-ce pas ? »

Après la réponse de la jeune Valmienne, tu enchaînas en précisant le but de ta visite.

« -Il faudrait que je rencontre le dirigeant en charge de la région. J’ai besoin de m’entretenir avec lui pour affaires, et bien sûr, de visiter un peu votre cher pays de Valm. »

Ton timbre de voix était neutre, digne, tout comme ta posture. Malgré ta tenue qui ne ressemblait pas vraiment à celle d’un dignitaire, ton attitude, elle, criait le contraire.

© Adrenalean pour Epicode

Coralie
avatar

Messages : 183

Feuille de personnage
Classe: Chevalier pégase
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Lance de bronze
2
3
4
5
Sujet: Re: Vous avez dit chef de clan ?   Lun 6 Juin - 3:01
L'arrivée d'un homme interrompit Coralie dans ses pensées. D'un oeil vif elle détaille le nouvel arrivant de la tête au pieds. Son regard était sceptique et elle ne parla pas avant lui.

L'homme se présentait comme un membre du Clan Kuro, elle ne laissa pas passer l'ignorance sur son visage et acquiesça comme si elle savait qui étaient les membres du clan Kuro.
Coralie ne comprenait pas qu'on ne lui ai pas donnée plus d'informations sur ces invités, elle se sentait désarmée.

- Bien sûr monsieur. Nous allons vous y conduire. Comment mes hommes et moi même devons nous vous appeler ?

La guerrière ne se voyait pas interpeller l'homme par son nom, tout semblait différent chez lui, ainsi que chez certains membres de l'équipage du bateau. Ils portaient des tenues atypique laissant pour certaines apparaître le torse, Coralie prenait ça comme une forme de négligence.

Une fois la réponse de l'homme donnée. D'un geste de la main, la Capitaine fit faire un tour sur eux même à ses hommes et ils se mirent en marche.
Coralie restait proche d'Eldarts et des quelques personnes qui l'accompagnait tandis que les deux chevaliers de Valm ouvraient la marche d'un pas droit et assuré.

Sur leur chemin, la majorité des citoyens observaient la petite équipe avec curiosité, les tenues étranges portées par ces résidents de Chon'sin étaient inhabituelles pour eux.

Emmener les étrangers voir leur contact en premier était le plus important, si après ils voulaient toujours visiter la ville, avec un peu de chance on laisserait quelqu'un d'autre faire ça à la place de Coralie. Elle n'avait nullement envie de continuer à se promener ainsi sans raison apparente.

Lorsqu'ils arrivèrent aux abords du fort de la ville, la jeune femme envoya ses deux hommes demander une audience pour Eldarts et ses suivants. C'était la procédure, elle serait certainement rapide si il était attendu.

Coralie se trouvait seule avec les étrangers dans un silence qu'elle n'avait aucun mal à ignorer. La seule chose qui la dérangeait, c'était de donner une impression austère et froide aux bonnes gens de Valm, alors elle tenta de faire la discussion.

- J'espère que la région vous plaît. Nous sommes fiers de nos terres vous savez.

Non ce n'était décidément pas bon comme dialogue, se sentant désarçonnée par ses propres mots, elle se reprit, renouant directement avec son air froid.

- Pardonnez ma froideur, je ne sais juste pas quoi vous dire et cela est d'une impolitesse incroyable, veuillez m'excuser Monsieur.

Un garde vint à leur rencontre pour signaler que le seigneur de la ville était prêt à entendre les étrangers, il avait même hâte pour tout dire.

Eldarts
avatar

Messages : 134
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t31-eldarts

Feuille de personnage
Classe: Epéiste
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2potion
3
4
5
Sujet: Re: Vous avez dit chef de clan ?   Mar 7 Juin - 16:36
Vous avez dit chef de clan?
Coralie

« - Bien sûr monsieur. Nous allons vous y conduire. Comment mes hommes et moi même devons nous vous appeler ? »

Cette question te déstabilisa quelque peu. A bien y réfléchir, tu n’avais pas réellement de titre, ni même de grade militaire. Tu avais juste ton nom, Eldarts, c’est ce qui te servait de grade et de titre. Oui, jusque-là, tout le monde savait qui tu étais au sein de Kuro avec ton simple nom. Pouvais tu lui décrire ta position avec un équivalent de chez eux ? Pas vraiment, dire que tu étais un chef de clan serait un peu erroné, tu ne pouvais pas vraiment lui donner ton grade, second du clan ? Oui c’est ce qui semble convenir le mieux, aîné à la rigueur, mais ça n’allait pas l’aider pour t’appeler.

« -Eldarts, puisque tel est mon nom. »

Elle fit un geste à ses hommes qui répondirent au quart de tour et tournèrent les talons. Je fis un signe discret de la tête aux deux ninjas de Kuro qui m’accompagnaient dans ce voyage. Habillés en civil, ils passaient pour de simples accompagnateurs, mais étaient à même de tuer tous ceux qui se montreraient un peu trop agressif.

Vous ouvrant la marche, ses hommes vous traçaient une route à travers la foule du port qui se montrait particulièrement curieuse. C’est vrai qu’il ne devait pas avoir souvent l’occasion de voir des gens de Chon’sin par ici. C’est étrange comme tout ici était tourné vers la guerre, l’armée. La plupart des échoppes étaient celles de forgeron, ou de marchands de minerai. Les chantiers de construction navale étaient aussi en pleine activité. Par contre, rare était les endroits où l’on pouvait apprendre la musique, peu de bibliothèque ou autre endroit réservés à l’esprit. C’est peut-être ce qui manquait à Valm.

Vous voilà seuls avec la jeune femme aux abords du fort de la ville. Ses deux certainement partis aller chercher audience, la jeune femme se tenait droite comme un i, comme depuis le début. Elle ouvrit enfin la bouche, après de longues minutes de silence. D’abord pour nous parler de sa région, puis elle enchaîna rapidement, comme si ça avait été une faute.

« - Pardonnez ma froideur, je ne sais juste pas quoi vous dire et cela est d'une impolitesse incroyable, veuillez m'excuser Monsieur. »

Esquissant un sourire amusé, tu répondis calmement.

« -Je ne suis pas non plus particulièrement expressif, et ne vous inquiétez pas, je n’ai nullement pris votre froideur en outrage. Vous êtes un soldat, votre rôle n’est pas forcément de m’être agréable. C’est d’ailleurs moi qui manque de politesse, je ne sais toujours pas comment vous appeler…Dame ? »

Au moment où le garde vint à votre rencontre, tu glissas doucement à Coralie, le sourire en coin.

«-Et au passage, j’admire votre région, elle est magnifique. »

Le garde vous conduisit à l’intérieur du fort. Austère et fonctionnel, il correspondait tout à fait à l’idée que tu te faisais d’une forteresse de Valm. Tu jetais des regards curieux à chaque endroit par lequel vous passiez. Le garde vous conduisit dans une grande salle, où se trouvait un homme seul assis à une table. Il se leva à votre arrivée. Plutôt grand, il avait l’allure d’un militaire de carrière, comme la plupart des dignitaires de Valm, une longue cicatrice barrant sa joue droite. Même si son physique pouvait être impressionnant, il arborait une certaine bonne humeur et un sourire franc ornait son visage. Prenant les devants, tu t’avanças et t’inclinas devant lui en signe de respect comme le veut la tradition de Chon’sin, puis tu te présentas.

« -Je suis Eldarts, second du clan Kuro. Je suis le représentant qui a été envoyé par les dynastes pour conclure notre affaire, et c’est un plaisir de pouvoir enfin vous rencontrer. »

© Adrenalean pour Epicode

Coralie
avatar

Messages : 183

Feuille de personnage
Classe: Chevalier pégase
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Lance de bronze
2
3
4
5
Sujet: Re: Vous avez dit chef de clan ?   Lun 13 Juin - 18:10
Le ton de son interlocuteur apaisa clairement la militaire. Elle montait rapidement en tension même si elle savait comment le cacher.
Ce que disait Eldarts ressemblait presque à des excuses, ce qui gênait encore plus Coralie qui ne releva pas et passa définitivement à autre chose.

- Oh, ne vous en faites pas pour ça. Appelez moi Capitaine.

C'est à cet instant qu'un garde qu'elle ne connaissait pas arriva, il venait seulement autoriser Eldarts à passer son audience avec le seigneur de la région.

Son invité et elle se mirent en marche derrière le garde.

- L'est du pays est parsemé de beaux paysages oui. Appelez moi Coralie

Chuchotait-elle à son tour avant de reprendre la cadence.
Elle s'approcha du garde et lui demanda de les laisser, elle connaissait le chemin. L'homme partit sans sourciller.
Devant la grande porte à double battants, ils retrouvèrent les deux chevaliers de Coralie. Cette fois ci, le groupe entier entra dans la salle d'audience. Eldarts et ses hommes escortés par Coralie et les siens.
Une fois dans la salle, les chevaliers de Valm présentèrent leurs plus sincères salutations avant de se fondre de part et autre de la salle, droit comme des piques.
Seul Coralie restait au centre de la porte, laissant avancer les invités.

La jeune femme fut surprise de voir le Seigneur Erik de si bonne humeur. C'était un homme bon et aimé par ses sujets. Ce qui était loin d'être le cas de tous les seigneurs. Ils s'étaient déjà rencontrés a plusieurs banquets donnés dans cette même salle, il lui lança d'ailleurs un bref regard.

Erik se leva et descendit les quelques marches qui le séparait de ses invités avant de prendre la parole.

- Le plaisir est partagé, envoyé des Dynastes, je suis le Seigneur Erik et c'est avec joie que je vous accueille vous et vos hommes sur mes terres.

L'homme s'éclaircit la voix avant de poursuivre.

- Je ne pensais pas vous voir arriver si tôt dans la journée. Si le temps ne vous est pas comptés, je me ferais un plaisir de conclure nos affaire lors du banquet que nous donnerons en votre honneur ce soir. Cela vous convient-il ?

La discussion se poursuivit entre les deux, lorsque Erik raccompagna Eldarts et ses hommes près de la porte, il glissa quelques mots à destination de Coralie.

- Je vous confie notre invité pour l'après midi Capitaine. Veillez à ce qu'il ne lui arrive rien. Permettez moi de m'adresser à la dame dissimulée sous cette plaque. Vous êtes conviées aux festivités vous aussi. Votre père ne pouvant être présent, il serait dommageable que votre maison ne soit pas représentée.

Elle le remercia avant de fermer la marche, les lourdes portes en bois se refermèrent aussi tôt.

Eld:
 

Eldarts
avatar

Messages : 134
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t31-eldarts

Feuille de personnage
Classe: Epéiste
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2potion
3
4
5
Sujet: Re: Vous avez dit chef de clan ?   Sam 18 Juin - 6:45
Vous avez dit chef de clan?
Coralie

« - Le plaisir est partagé, envoyé des Dynastes, je suis le Seigneur Erik et c'est avec joie que je vous accueille vous et vos hommes sur mes terres.

-Vous m'en voyez ravi, Seigneur Erik, votre région est plaisante à traverser et… »

Tu glissas un léger regard dans la direction de Coralie :

« -…vos soldats efficaces. »

Erik s’éclaircit la gorge avant de continuer.

« - Je ne pensais pas vous voir arriver si tôt dans la journée. Si le temps ne vous est pas comptés, je me ferais un plaisir de conclure nos affaire lors du banquet que nous donnerons en votre honneur ce soir. Cela vous convient-il ?

-Notre voyage s’est déroulé sans le moindre accroc, contrairement à ce que nous pensions, nous nous attendions à quelques problèmes, certains, du côté de Valm comme celui de Chon’sin, ne voient pas d’un bon œil les relations que nous tentons d’instaurer. Mais je dois dire que la présence de l’escorte que vous nous avez attribuée m’a grandement rassuré. Pour ce qui est du banquet…c’est avec plaisir que j’y prendrai part, j’ai toute la vie devant moi. »

Cette dernière phrase te fit sourire, en effet, tu avais même plus d’une vie de Béorc devant toi apparemment. Fronçant les sourcils à l’évocation des possibles mécontentements que pouvait susciter vos affaires, il te répondit néanmoins en souriant.

« -Il est vrai que certains ne voient cela de la même manière que nous, mais j’ai bon espoir que nos deux nations parviennent à effacer les blessures du passé. Après tout, c’est dans l’intérêt de nos deux camps. Je vous attends donc avec impatience au banquet de ce soir, vous aurez l’occasion de découvrir un peu plus Valm à travers nos invités.

-Je n’en doute pas, j’ai moi aussi hâte d’y être.

-Bien, je vous laisse entre les mains expertes du capitaine pour le reste de la journée. »

Il vous raccompagna près de la porte. Avant que vous ne quittiez la pièce, il glissa deux ou trois mots à Coralie. Coralie, un très jolie nom pour une militaire….pour une militaire ? Est-ce que tu t’entends des fois Eldarts ? Tu t’attendais à quoi ? Qu’elle ait un nom barbare car elle était Valmienne et combattante ? T’en avais des idées stupides par moment.

Le garde vous suivi jusqu’à la sortie du fort. Là-bas, tu donnas congé à tes hommes, l’escorte du capitaine suffisait amplement et de toute manière, ça te gênait un peu d’être trop entouré. D’habitude, c’était plutôt ton rôle, en tant que second, d’escorter le ou la chef de famille. C’était un peu étrange d’être autant le centre de l’attention.

Tu jetas un bref regard aux hommes de Coralie, tu ne savais pas vraiment comment lui dire, sans paraître vexant, mais tu ne pensais pas mériter une escorte aussi fournie.

L’après-midi passa à une vitesse folle, vous fîtes d’abord un tour de la ville, passant par les marchés et autres lieux classiques. Les artisans de Valm étaient vraiment doués, bon nombre d’armes ornaient leurs étalages, et même si tu préférais le style des armes de Chon’sin, force est de constater qu’ils savaient y faire en matière de lame.

En passant près d’un étal d’un marchand de vêtements, tu hésitas un instant, fallait-il que tu t’habilles d’une façon particulière pour ce bal ? Chez toi, les fêtes ne nécessitaient pas spécialement d’habits particuliers, à part les vêtements traditionnels. Mais qu’en était-il d’ici ? Les nobles devaient certainement s’habiller tout autrement…Raaaaaah t’étais pas habitué à ce genre de trucs. Tant pis, tu viendras tel quel à ce bal, tu aviseras et si ça leur va pas…grand bien leur fasse.

Tu passas par le port, pour aller donner tes instructions à tes hommes, sur le pont tout était en ordre, le capitaine ne se relâchait pas une seconde. Tant mieux. En chon’sinien, tu lui donnas les ordres pour la suite, pas bien compliqués ces ordres, il fallait juste qu’ils gardent le navire en état et qu’ils soient prêt à quitter le port à n’importe quel moment. Après, ils restaient des marins, peu importait les tavernes ou les filles qu’ils pouvaient aller voir, du moment qu’ils restaient aptes, tu ne t’en souciais guère.

La journée avançait, et tu émis le souhait d’assister à l’entraiment des soldats Valmiens. Coralie te conduisit alors à la garnison, là où les entraînements se déroulaient. Tu restas une bonne heure à observer les soldats s’entraîner entre eux à l’épée. Tu ne pus tenir plus longtemps, même si tu restais calme en surface, tu mourrais d’envie d’aller croiser le fer avec eux. Tu descendis alors dans l’espace où ils s’entraînaient, ignorant la possible réaction de Coralie qui t’escortait, tu te saisis d’une épée d’entraînement et avança à la rencontre des soldats. Te mettant en position, tu leur fis signe d’avancer. Tu te livras alors à une démonstration de tout ce que tu savais faire. Tu passas même un moment à montrer quelques mouvements originaux dont tu avais le secret. En retour, les soldats te montrèrent quelques techniques de combat Valmiennes qu’ils apprenaient. Ce fut certainement le meilleur moment de la journée. Tu ne t’étais pas ménagé, et tu t’étais donné à font pendant toute la séance, aussi, en quittant l’entraînement, tu trouvas rapidement un arbre pour t’y assoir sous son ombre rafraîchissante.

Savourant un instant la légère brise qui passait sur ton visage, tu t’adressas à Coralie, toujours non loin de toi.

« -Décidemment, c’est vraiment dommage que nos pays n’aient pas eues des relations plus…pacifique par le passé, nous avons tellement à gagner à mieux se connaître…enfin ce n’est que mon point de vue. »

Tu restas là, à méditer un petit moment. Le soleil commençait lentement à décliner quand tu te remis debout. A bien y penser, c’était peut-être indélicat de rester autant de temps sous cet arbres à méditer, si tu pouvais apprécier ces moments de calme, Coralie qui était tenue de t’escorter, n’avait peut-être pas dû être du même avis.

« -Désolé d’avoir été si long. Je pense qu’il est largement temps d’aller se préparer pour ce soir n’est-ce pas ? »

Elle t’accompagna jusqu’aux appartements qui t’avaient étés alloués. Avant qu’elle ne te laisse, tu te retournas et demandas avec le plus grand des sérieux:

« -J’ai une petite chose à vous demander Coralie, j’ignore si vous êtes conviée au bal de ce soir, mais j’apprécierais grandement que vous m’y accompagniez, pas en tant qu’escorte bien sûr, mais en tant que cavalière. Je ne connais pas grand-chose de la noblesse de Valm, aussi je pense que votre présence sera la bienvenue….enfin si le fait de devoir rester à mes côté encore un peu plus ne vous dérange pas, vous avez déjà remplie votre rôle d’escorte à merveille. »

Sur ces mots, tu te retiras dans la chambre mise à ta disposition. Une baignoire avait été prévue pour toi. Laissant tes vêtements sur le lit, tu te plongeas dans le bain chaud, presque brûlant, avec délice.

Cette soirée s’annonçait encore plus intéressante que la journée que tu venais de passer. Tu allais pouvoir faire plus ample connaissance avec la noblesse de Valm. Bien que d’avoir affaire aux nobles te gênait un peu. Etait-ce parce que tu ne l’étais pas toi-même ? Peut-être, mais dans ce cas-là, tu redoutais surtout leur manière d’être. A Chon’sin, les nobles comme les roturiers, suivaient le même code, les mêmes valeurs et même si les nobles ne côtoyaient pas souvent de très près les roturiers lors des fêtes, au quotidien, ils étaient néanmoins très proches. Enfin sauf le cas des royaux, mais c’était un cas à part, ils étaient les nobles parmi les nobles.

Tu redoutais que la noblesse de Valm soit trop différente de la vôtre. M’enfin, inutile de s’inquiéter outre mesure, il ne fallait pas perdre de vue ton objectif premier : faire affaire avec le seigneur Erik et commencer à instaurer un lien durable entre vos nations. L’idéal serait qu’un jour tu sois capable de rencontrer l’empereur. A ce moment-là, les liens commenceront à être véritablement durables. Mais bon, si ce doit être le cas, il est peu probable que ce soit à toi de rencontrer l’empereur.

Bon arrêtes de penser à tout ça, si tu arrives à établir un lien stable entre le seigneur Erik et le clan Kuro, ce serait déjà un pas de géant dans les relations de vos deux pays. Tu sortis du bain, tu picoras les quelques amuses bouche qu’un serviteur avait apporté et tu t’habillas. Portant le regard sur ta lame, posée sur le lit, tu eus un léger pincement en cœur en te disant qu’il allait falloir la laisser là…tu pris cependant un poignard que tu glissas dans les pans de ton vêtement. N’était pas né celui ou celle qui te prendrait un jour totalement désarmé.

Tu descendis alors en direction de la salle de bal. Tu poussas une porte et te retrouva sur un balcon qui surplombait la salle où la réception avait déjà commencée. Les tables étaient emplies de victuailles toutes plus variées les unes que les autres. Un grand nombre de nobles étaient déjà présents, tu distinguais au loin le seigneur Erik en grande discussion avec un noble à la moustache proéminente. De la musique s’élevait déjà en fond, couvrant légèrement le bruit des conversations de la masse des invités. Quelques regards commençaient déjà à se tourner vers toi, et des langues à se délier. Si certains pouvaient encore ne pas être au courant de ta venue, ta tenue les renseignait immédiatement. Il est vrai que tu étais facilement remarquable dans ce paysage de nobles Valmiens. Tu commenças alors à chercher des yeux Coralie, elle devait certainement déjà être parmi les invités.

© Adrenalean pour Epicode

Cor:
 

Coralie
avatar

Messages : 183

Feuille de personnage
Classe: Chevalier pégase
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Lance de bronze
2
3
4
5
Sujet: Re: Vous avez dit chef de clan ?   Lun 20 Juin - 16:56
La conversation terminée, Coralie quitta le fort en compagnie de ses hommes et leur invité. Elle allait être au service de cet étranger pendant toute l'après midi. La petite remarque d'Eldarts ne manqua pas d'éveiller l'attention de Coralie, elle en devint une vrai armure de plates qui ne répondait presque plus que par oui ou non.

L'après midi était d'un ennui assez important, surtout pour les hommes de la jeune capitaine. Elle savait garder son calme, être patiente et à l'écoute si besoin. Ses deux soldats eux, moins, elle voyait dans leurs regards qu'ils souhaitaient prendre congés mais ils ne le demandèrent pas, sachant pertinemment que leur chef adorée allait refuser. Cette escorte était une mission, ils y étaient tous les trois engagés et ceux jusqu'à la fin de la journée. Eux pourraient rentrer à la caserne partager une bonne pinte et user de leur humour grivois tandis que la jeune dame elle, se devait d'assister au banquet de ce soir, Erik l'ayant intimée de venir pour faire face à la non présence de son père.

Lorsque le Chon'sien parlait, elle répondait mais jamais elle n'allait chercher la conversation. Même si elle savait son protégé en sécurité, les craintes énnoncée par Erik lui avait rappelée la dur réalité des choses. Il n'y avait rien à craindre d'une attaque frontale, mais un assassin ou quelque chose s'en rapprochant, c'était tout à fait possible et c'est pourquoi Coralie insista pour qu'elle et ses hommes forment un triangle autour d'Eldarts, il avait plus l'air d'un prisonnier que d'un invité, mais elle préférait ça à le voir gisant dans une marre de sang un poignard en travers de la gorge.

Après être passés par le bateau étranger, selon les bons désirs d'Eldarts, la petite troupe se rendit à la caserne de la ville ou il échangea pendant quelques heures, plusieurs passes d'armes avec les soldats en entrainement et quelques jeunes recrues. La petite troupe d'escorte mit bien en garde les adversaires du Chon'sien, comme quoi il devait être intacte à la fin de la séance sinon c'est elle qui s'occuperait personnellement de punir le soldat responsable. Elle était déjà bien souple de le laisser faire cet entrainement, si en prime il était blessé, les sanctions tomberaient sur elle.

Eldarts, qui donnait l'impression à Coralie d'être un enfant dans un parc d'attraction pour l'après midi, décida enfin de se poser un peu. Elle même hésitait à s'asseoir à côté de lui pour reposer ses jambes, mais elle préféra rester debout, toujours alerte.

-"Vous avez sûrement raison. Tant que Valm prospère, je suis prête à escorte n'importe qui pendant une après midi si cela permet d'améliorer nos relations, et donc nos vies communes."

La jeune femme tenta de dire ces mots sur un ton de plaisanterie mal dosé et la phrase n'en fut que plus froide et terne.

-"Vous avez raisons, allons nous préparer. Et... je vais y réfléchir, pour être votre cavalière, dans tous les cas, je serais présente. Mon père ne pouvant assurer la représentation de notre maison ce soir, je dois m'y rendre à sa place. Sur ces mots Eldarts, je vous dis à tout à l'heure."

La soldate s'inclina respectueusement avant de tourner les talons, précédées par ses deux compagnons, elle leur laissa quartier libre pour la nuit. Le lendemain ils repartiraient tous pour Helsgart sauf ordre contraire venant d'Erik.

Traversant la ville alors que la soirée était en train de tomber, elle se demanda ou pouvait elle être hébergée ce soir. Rejoignant l'écurie de la caserne ou son pégase était attaché. Elle y fouilla dans le sac de voyage qui y était accroché avant de se raviser et de l'emporter avec elle. Se présentant au garde, elle demanda à ce qu'on lui libère une chambre dans les plus bref délais. Seulement dix minutes plus tard, on la conduisait dans une chambre pour officier supérieur, pour une personne. Il était hors de question qu'elle partage sa nuit avec une autre unité de soldats.

La chambre était correcte bien que très sommaire, un lit, une table et un tabouret. Le seul avantage de cette pièce, c'était qu'elle seule l'occupait.

Posant son sac sur le lit, elle fouilla brièvement à l'intérieur et ses craintes se confirmaient. Hormis une tenue "civile" ornées de quelques broderies, elle n'avait que des rechanges de combats que l'on portait sous l'armure. Pourquoi n'avait elle pas emportée sa tenue de parade comme elle le faisait généralement ? Dans un soupir et se laissant tomber sur le lit, Coralie se dit qu'elle serait la risée de l'assemblée ce soir, non pas qu'elle apportait une attention particulière à l'apparat, mais l'étiquette était une chose à ne pas négliger dans des royaumes tel que Valm, Ylisse ou Plégia...

Après un bon bain dans lequel elle prit le temps de se détendre et de réfléchir à quelle réponse elle pouvait apporter en cas de piques sur sa tenue, elle sortie s'habiller. Se coiffant devant un miroir, elle portait un pantalon fait d'un tissus de qualité noir ainsi qu'un pourpoint blanc qui lui donnait un air à mi chemin entre le pirate et le jeune damoiseaux courant après une jouvencelle.  Ce n'était pas le plus chic, mais ça restait acceptable, on lui reprocherait probablement un manque de féminité dans la tenue. Elle finit de se vêtir en bouclant sa taille d'un ceinturon et en enfilant ses bottes. Juste avant de partir, une hésitation se manifesta, finissait elle de provoquer les nobles du banquet en emportant une petite dague à la taille ou y allait-elle comme ça ? Prenant la lame par son pommeau, elle partie.

En arrivant au fort du port, l'ambiance avait bien changée, de la musique s'échappait des murs, les gardes étaient plus nombreux, mais en même temps leurs visages moins crispés. On la laissa entrer sans problèmes, la salle ou était donné le bal n'était autre que la salle servant de trône au seigneur Erik, des tables étaient dressée en U mais personne n'y était assis encore à l'exception du Seigneur et de ses conseillers. Les invités eux, étaient parsemés à travers la salle et menant leurs petites discussions.

Au loin, le seigneur Erik nota son arrivée et lui fit un signe de la main auquel elle répondit d'un sourire en inclinant légèrement la tête. Plusieurs personnes vinrent lui parler, lui demandant des nouvelles de son père ou comment se passait le maintiens de l'ordre dans la région d'Helsgart. Deux personnes vinrent même lui demander si les Sabots pouvaient escorter une livraison importante de marchandise en partance pour Steiger, ils n'avaient pas confiance en la rase campagne. Coralie répondit du mieux qu'elle peut aux demandes, exigence et autres palabres de ces (à ses yeux) petits nobles.

Au bout de quelques minutes, elle se mit à chercher Eldarts des yeux sans succès. Y avait-il eu un problème ? Ses inquiétudes furent effacée par une nouvelle série de questions posées par monsieur et madame de quelque chose... Son soulagement fut palpable lorsque elle reconnu le Capitaine Jonas qui l'emmena faire quelques pas de danse loin de cette assemblée, la petite chorégraphie ne dura qu'une ou deux minutes. En tant que soldat il savait ce qu'elle subissait et puis c'était l'occasion pour eux d'échanger sur la situation de leurs garnisons respectives.

Eld:
 

Eldarts
avatar

Messages : 134
Lien de la fiche : http://fire-emblem-rebirth.forumactif.org/t31-eldarts

Feuille de personnage
Classe: Epéiste
Niveau:
2/10  (2/10)
Inventaire:
InventaireArme
1Epée de bronze
2potion
3
4
5
Sujet: Re: Vous avez dit chef de clan ?   Dim 10 Juil - 12:13
Vous avez dit chef de clan?
Coralie

Tu aperçus Coralie de loin, elle évoluait dans la salle, assaillie par les autres invités. Elle n’était pas vêtue de la même manière que les autres dames. Sa tenue te plaisait bien, pratique mais élégante, elle tranchait avec les robes classiques des dames présentes. Tu remarquas aussi la dague glissée à sa taille, et tu souris, amusé. Tu ne savais pas si Coralie était habillée ainsi en raison de son rang de soldat, ou si c’était tout simplement son envie. Mais quoi qu’il en soit, le fait de ne pas être la seule personne à ressortir du paysage te rassurait un peu.

Calmement, tu commenças à descendre les marches qui te séparaient de la réception et la masse grouillante d’invités. Te plongeant dans cette mare de Valmiens, tu observas légèrement les invités autour de toi, tout en te dirigeant vers l’endroit où tu avais aperçu Coralie. La plupart d’entre eux avaient des carrures militaires, et nombre d’entre eux portaient des décorations diverses qu’ils arboraient avec fierté. T’avais entendu dire qu’à Valm, progresser dans l’échelle sociale par des faits d’armes était chose courante. La naissance était apparemment rarement un obstacle si les capacités suivaient.

Enfin c’est ce qui se disait à Chon’sin, mais d’après les vantardises de certains des hommes bardés de médailles autour de toi, c’était pas si éloigné de la vérité. Raaah t’avais à nouveau perdu de vue la capitaine. T’approchant du buffet, tu commenças à faire le tour de la salle du regard, essayant de ne pas avoir l’air trop perdu. C’est que ça faisait bien longtemps que tu n’avais assisté à une réception avec autant de monde. A bien y réfléchir, tu n’avais pas eu l’occasion d’assister à un grand nombre de fêtes tout court. Après toutes ces années, c’était peut-être dommage de n’avoir pu profiter un peu plus de ce genre de soirées.

Un groupe de jeunes nobles t’aborda. Deux nobles, accompagnés de deux demoiselles, s’approchèrent. Ils ne portaient aucun signe qui pouvait les rattacher à l’armée, par contre, la richesse de leurs tenues donnait une très bonne estimation de leur fortune…L’une des dames gloussa quand ils t’approchèrent, l’autre était plus droite, plus stricte, une légère lueur sévère dans le regard. Dans son attitude, elle rappelait la capitaine qui t’avais servie d’escorte pour la journée. Nul doute qu’elle aussi devait servir d’une manière ou d’une autre dans l’armée de Valm.

L’un des nobles commença à parler après avoir jeté un coup d’œil dédaigneux à ta tenue.

« -Vous devez être ce noble Chon’sinien qui a rencontré le seigneur Erik n’est-ce pas ? A moins que vous ne soyez que son vassal et qu’il n’ait refusé de venir en personne ?

-Ah moins que ce ne soit en vogue à Chon’sin ? »

Le deuxième avait prononcé ces paroles sur un ton moqueur. Nul doute possible, tu aurais peut-être du t’habiller de façon plus approprié. Un instant décontenancé, tu répondis calmement.

« -Je vous salue également, nobles Valmiens, je me présente, je suis Eldarts, du clan Kuro. Mon maître n’a pu venir de lui-même, mais c’est bien moi qui suis là pour traiter avec le seigneur Erik. »

La seconde jeune femme s’avança alors, éclipsant les autres, pour se présenter.

« -Je suis Lisa, lieutenant de Valm et la fille d’Elrik. Veuillez pardonner à ces idiots leur impertinence, contrairement à leurs parents, ils n’ont ni le courage, ni l’intelligence qui devrait aller avec leur titre. »

C’était assez intriguant de voir qu’elle plaçait son titre militaire avant son titre de naissance. Elle correspondait nettement mieux à l’idée de la noblesse Valmienne que l’on t’avait vantée. Et vu le ton dédaigneux sur lequel elle s’était adressée aux autres, eux ne devaient pas vraiment correspondre aux critères de la vraie noblesse Valmienne.

Son visage était ravissant, ses cheveux légèrement bouclés encadraient ses yeux verts émeraudes qui pouvaient certainement en déstabiliser plus d’un. Souriant, elle te fit signe de la suivre.

« -Permettez que je vous mène à mon père, il a fait venir l’homme qui dirige la mine qui vous intéresse. »

Lui souriant en retour, tu laissas les trois autres avec plaisir pour la suivre vers là où le seigneur Erik semblait se trouver.

A ton arrivée, Erik arrêta net sa conversation pour vous faire face avec un grand sourire.

« -Ah Lisa, je vois que tu as réussi à trouver notre invité. Eldarts, bienvenue à cette réception, laissez-moi vous présenter le seigneur Horsal qui possède la mine de la région. C’est lui qui fera en sorte que vous ayez ce que vous êtes venu chercher.

-Enchanté de vous rencontrer, Messire Eldarts. »

L’homme était assez petit, mais sa musculature ressortait même sous sa tenue. Il portait en outre une impressionnante moustache. T’inclinant légèrement pour les saluer tu t’assis à la table où se trouvaient Erik et le seigneur Horsal, après avoir proposé un siège à la fille d’Erik.

« -Bien, j’ai hâte de voir ce que vous avez à me proposer Seigneur Horsal.

-Vous n’allez pas être déçu, Messire Eldarts, nos mines, bien qu’anciennes, sont loin d’être taries. Nous avons près de dix mille lingots d’acier Valmien prêts à la vente. Et nous sommes prêts à en produire encore mille ou deux mille autres dans les semaines qui suivent.

-Impressionnant Seigneur Horsal, pour une mine de votre ancienneté, une telle productivité est honorable. N’avez-vous pas peur des effondrements ? Depuis le temps, la zone qui vous a été attribuée est assez réduite et doit être creusée de toute part n’est-ce pas ?

-Je vois que vous êtes assez bien renseigné.

-J’écoute seulement ce que l’on veut bien me dire.

-En effet, la zone que je possède commence à être trop étroite pour nos activités. Mais je ne vous apprends donc rien en vous disant qu’un contrat de grande ampleur avec Chon’sin pourrait nous permettre d’acheter d’autres zones.

-J’entends bien, c’est pour ça que je suis ici, trouver un point de départ pour une collaboration saine et profitable à nos deux pays. Si cela peut arranger vos propres affaire, ce n’est que mieux. Pour ce qui est de notre affaire, notre navire ne pourra pas contenir autant de lingots. Nous ne nous attendions pas vraiment à ce que vous soyez aussi…prêts. Sans vouloir vous offensez naturellement. Nous pensions partir sur une quantité plus proche des 6000 mille lingots. Si nos forgerons sont satisfaits, d’autres commandes suivront, ce dont je ne doute pas.

-Bien, c’est un excellent début, à vrai dire je n’espérais pas une commande aussi conséquente pour notre première rencontre. Et même si nous étions prêts à l’éventualité d’une plus grosse commande, votre proposition me ravie au plus haut point. Au vue du cours de l’or actuel, les lingots d’acier tournent autour de 200 écus par lingots.

-200 écus…au vue de l’importance de notre commande et du bénéfice que vous allez en tirer, sachant en plus que notre besoin en acier n’est pas non plus énorme, je pense qu’un prix revue à la baisse serait véritablement apprécié par mes supérieurs à Chon’sin, qu’en pensez-vous ? »

Horsal se tourna un instant vers Erik, guettant certainement une approbation de sa part. Erik esquissa un léger signe de tête et Horsal se remit à parler.

« -Naturellement, pour montrer que l’amitié entre nos pays peut être possible, il serait juste de se montrer généreux. Je pense qu’un prix de 170 écus par lingot serait tout à fait envisageable. »

J’esquissais un sourire, 170…s’il avait annoncé ce prix, c’est qu’il était encore plus que rentable pour eux. Il y avait certainement encore matière à marchander. Mais ce n’était pas le but aujourd’hui. Le but était de nouer des relations, faire le premier pas. Le reste viendrait plus tard et tu laissais le soin aux véritables marchands d’obtenir de meilleurs prix.

« -Entendu, nous verserons la somme dès lors que le chargement sera effectué. Mon capitaine se chargera des détails avec vous, Seigneur Horsal, il est bien plus qualifié que moi dans ce domaine. »

Erik se leva alors, imiter par Horsal et Lisa, le verre à la main. Les suivants, tu te levas également, verre en main.

« -Je propose que nous portions un toast. A un avenir prometteur pour nos deux nations, et que les douleurs du passé puissent être effacées par une nouvelle entente ! Santé ! »

Sur ces mots, nous prîmes tous une gorgée.

« -Bien, je me dois d’aller saluer quelques personnalités, Eldarts, profitez donc de la fête, après tout, c’est pour votre venue qu’elle a été organisée.  

-Avec joie Seigneur Erik. »

Te levant, tu saluas les seigneurs et Lisa, avant de retourner avec le reste des invités. Tu aperçus Coralie en pleine discussion avec un homme, à la carrure de militaire. Alors que tu t’apprêtais à les rejoindre, l’un des jeunes nobles qui t’avaient déjà abordé plus tôt t’agrippa le bras. Tu te stoppas nette, foudroyant ce nobliau du regard. Il t’avait déjà assez ennuyé comme cela, que voulait-il encore ?

« -Mais c’est notre ami de Chon’sin ! Alors comment se passe les affaires avec le Seigneur Erik ? Il a toujours été connu pour être un défenseur de votre nation, certainement le plus ravis à l’idée que vous puissiez renouer des relations avec Valm.

-Tout c’est passé à merveille, je vous remercie. Et je me réjouis d’entendre ces mots de votre part, savoir que des Valmiens souhaitent de tout cœur repartir sur des bases saines me réjouit au plus haut point. Erik a tout à fait compris que renouer des relations nous serait à tous profitable. »

Le ton du jeune noble changea, pour se faire plus sombre, presque menaçant.

« -Mais vous savez, Chon’sinien, tout le monde n’est pas du même avis à Valm. Nombreux ceux qui savent que vous Chon’sinien, êtes des fourbes de la pire espèce. Il est impossible de faire confiance à des hommes comme vous, faibles et indignes de confiance. Je ne saurais que vous conseiller d’abandonner votre bel idéal de paix et d’entente. Il n’est pas réalisable, pas avec vous. »

Sur ces mots, il te lâcha, et disparut dans la foule. C’était la deuxième fois que l’on te parlait d’un possible avis divergent au sein de la noblesse de Valm. C’est qu’il t’inquiéterait presque avec ces menaces…Avait-il raison ? Y avait-il vraiment des gens opposés à une entente entre Chon’sin et Valm ? Certainement, certains, même à Chon’sin, était contre ce fait. Pas étonnant qu’à Valm, certains soient dans le même cas. Chassant ces idées noires, tu te redirigeas vers Coralie, attendant qu’elle finisse sa conversation, tu te présentas devant elle.

« -Bonsoir Capitaine, cette tenue vous va à ravir. Vous voir sans votre armure n’est pas aussi étrange que je le pensais. Je viens de m’entretenir avec Erik et un certain Horsal, et j’ai l’immense honneur de vous annoncer que votre ennuyeuse mission d’escorte n’aura pas été inutile. Dès demain, mes matelots et vos soldats commenceront le chargement de notre navire. Certainement le début d’une belle entente n’est-ce pas ? »

© Adrenalean pour Epicode


Spoiler:
 

Contenu sponsorisé

Sujet: Re: Vous avez dit chef de clan ?   

Vous avez dit chef de clan ?

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links

Fire Emblem Rebirth :: Empire de Valm :: Routes et hameaux+
Sauter vers: